La PS5 se vautre au Japon : début d'un déclin pour Sony ?

Prescilia Correnti | 7 janvier 2021 - MAJ : 07/01/2021 17:17
Prescilia Correnti | 7 janvier 2021 - MAJ : 07/01/2021 17:17

Alors que Sony vient de confirmer l’arrêt des PS4 au Japon, un site d’analystes de jeux vidéo vient de publier un article potentiellement inquiétant sur le futur de la PS5.

Il y a quelques jours arrivait la question du déclin de la PS4 au Japon. Pour laisser la place à sa nouvelle petite-soeur, Sony avait déjà acté l’arrêt de la production de quelques modèles et de leur vente au pays du Soleil Levant. Malheureusement, il semble que le Japon continue d’être fâché avec la console de Sony puisqu’aujourd’hui, c’est au tour d’un cabinet d’analystes en jeux vidéo, Ace Economic Researd Institute, de dévoiler un inquiétant rapport sur le futur de la Next-Gen au Japon.

Selon leurs données, la PS5 et la marque PlayStation pourraient vivre un déclin sans précédent dans l’archipel nippon. La raison de cette inquiétude : les faibles chiffres de ventes enregistrés sur le territoire japonais. Avec seulement 240 000 PS5 vendues, Sony enregistre au Japon ses plus faibles ventes de toute l’histoire de la console PlayStation. 

 

photo"Attendez, calmez-vous, on va trouver une solution"

 

À l’heure actuelle, la PlayStation 5 se vend pourtant très bien puisque cette dernière affiche même des records de vente. En Europe, ce serait un peu moins de 1,4 million de PS5 déjà vendues, dont 110 000 en France et 340 000 au Royaume-Uni. 

Si la PS5 souffre globalement de problèmes de stock, il apparaît que Sony a clairement défavorisé le Japon, avec un nombre réduit de consoles disponibles à l’achat, afin de favoriser le marché occidental.

Comment expliquer un tel changement de stratégie du côté de Sony ? Alors qu’on croyait Sony et le Japon unis main dans la main, y'a t-il une soudaine baisse d’intérêt des joueurs japonais pour la console de Sony ? Ou Sony délaisse-t-il volontairement le Japon ?

C’est en tout cas la piste évoquée par Hideki Yasuda, analyste au sein du cabinet Ace Economic Researd Institute, dans une interview récupérée par le site GamesIndustry.biz :

"Ces chiffres de vente prouvent que Sony ne prend pas le Japon au sérieux. Si cette tendance venait à perdurer, les ventes de la PlayStation 5 jusqu’au terme de son exploitation pourraient finir à moins de la moitié de celles de la PS4."

Rappelons que la PS4 avait atteint (assez péniblement) les 10 millions de consoles vendues au Japon sur l’ensemble de ses sept années de production.

 

photoSony à la recherche des joueurs japonais

 

En réalité, cette baisse ne date pas d’hier. Lors de la sortie de la PS3, les joueurs nippons boudaient déjà la console de Sony, la faute à un démarrage un peu raté ainsi qu’un prix trop élevé ; si bien que la Xbox 360 avait gagné du terrain sur le territoire. Ainsi, en septembre 2005, plus de 53 000 Xbox 360 avaient été vendues, contre 33 000 PlayStation 3.

Heureusement, grâce à la PS3 Slim, Sony a rattrapé le coup. En 2017, lors de la fin de son exploitation, Sony annonçait que 8,7 millions de PS3 avaient été vendues au Japon, contre 1,5 million de Xbox 360. De son côté, la PS4 avait atteint les 10 millions de consoles vendues au Japon sur l’ensemble de son cycle. Les années passent et PlayStation perd de plus en plus de terrain, ce qui n'augure rien de bon pour le futur de la PlayStation 5.

C’est donc un vrai coup de gueule poussé par les joueurs japonais envers la firme de Sony. Pour expliquer une telle animosité envers la console de salon, Hideki Yasuda explique que les décisions de Sony de largement privilégier le marché européen et américain ont lourdement impacté le marché nippon.

 

photoLes joueurs japonais en colère

 

En l’occurrence, le déménagement du siège social de Sony aux États-Unis, l’annonce de l’arrêt de la production de la PS4 bien avant les marchés occidentaux, ou encore le lancement tardif de la PS4 au Japon, ont été des coups de poignard pour certains joueurs et observateurs. Sur Twitter, plusieurs centaines d’internautes nippons affirment se sentir méprisés et délaissés par la marque. 

Depuis le lancement de la PS4, c’est énormément de choses qui ont changé pour les joueurs japonais. À partir de l’automne 2018, la société a introduit ses propres restrictions à l'expression des jeux vidéo (scènes coupées, dialogues interrompus), et a supprimé la publication de plusieurs titres pour les utilisateurs japonais. La vidéo d'introduction de PS5 n'était pas narrée en japonais et avait une police de caractères et une traduction inadéquates. Cette absence de doublage et ces sous-titres approximatifs ont donc gentiment poussé les joueurs nippons vers la sortie.

Ce manque de confiance gagne aussi du terrain avec la sortie de plusieurs acteurs majeurs du jeu vidéo japonais en dehors du territoire. Il y a deux mois, Teruyuki Toriyama (producteur de Bloodborne et Demon's Souls) avait annoncé qu’il quittait le studio japonais de Sony. Une nouvelle qui suivait de peu le vétéran de Silent Hill, Keiichiro Toyama, qui avait également annoncé son départ pour rejoindre Former Bokeh Game Studio.

 

photo"Au-delà c'est le royaume japonais mon fils, tu ne dois pas y aller"

 

Selon les analystes, le Japon ne représente "que" 10 % du marché mondial. Peut-être Sony estime-t-il que l’expérience des jeux AAA sur le ce marché n’est pas assez efficace, préférant ainsi se concentrer sur les joueurs américains qui représentent à eux seuls près de la moitié du marché mondial. 

D'où, peut-être, une tactique qui consiste à considérer que le Japon mérite moins d’importance. Mais est-ce vraiment un marché sans perspective, juste parce qu'il est moins sensible aux jeux photo-réalistes, ou parce que les consoles dédiées se vendent moins ? Le pari peut sembler risqué. Si de son coté Sony n’avouera jamais délaisser le territoire japonais, il va falloir cravacher deux fois plus pour remonter la pente. 

Tout savoir sur PlayStation 5

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Stridy
09/01/2021 à 13:49

Sony arrose l'occident parce que la concurrence est plus féroce, rien de plus. Ils ne peuvent pas laisser un boulevard à Microsoft alors que c'est plié d'avance au Japon.

Twonight
08/01/2021 à 22:36

1 Juste Sony favorise les gens qui font le plus de bruit . 2 Sony a tout intérêt a favoriser les occidentaux pour le stock il Xbox en face .les japonais veulent aussi leurs PS5 mais il achète pas de Xbox du coup il ont tout de leurs vendre

Cagliostro
08/01/2021 à 19:41

Peut-être que les japonais en ont ras le bol de Sony, de PlayStation et de leurs sempiternelles exclus qui tournent en boucle depuis dix ans, quand ce ne sont pas des vieilleries remises au goût du jour à grands coups d'effets lumineux pour faire " next gen ", ou des " nouveautés " qui n'apportent rien en étant du vu et revu mille fois ou carrément éhontément pompés sur d'autres titres. En Europe et aux USA heureusement il reste encore beaucoup de zombies qui continuent à devenir complètement hystériques à la seule vue du logo PS, mais pour combien de temps encore? La rupture de stock et " l'Europe privilégiée " ne sauraient toujours tout expliquer, et les 10 millions de PS4 effectivement péniblement vendues au Japon en sept ans c'était très loin de représenter un succès phénoménal, ce qui pour une console japonaise n'est jamais très bon signe sur son propre sol. Et plus loin, aujourd'hui j'ai de plus en plus le sentiment que PlayStation commence à sentir le passé du jeu-vidéo, alors que Microsoft représente au contraire beaucoup plus nettement le futur. PlayStation franchement, ça commence vraiment à faire penser à Tonton René qui joue encore à Uncharted et qu'il est resté convaincu que " PlayStation c'est mieux " depuis vingt six ans, en n'étant plus capable d'expliquer exactement pourquoi..

Befa
08/01/2021 à 19:08

Il me semble que ça fait au moins 2 générations de console ou les ventes de console au japon sont nettement inférieures à l'Europe ou les USA, proportionnellement à la taille du marché bien sur.
Je dirais que les gens attendent surtout les jeux, se ruer sur la PS5 alors qu'il n'y a pas encore de gros jeux est incompréhensible. Pour ma part, j'attends le buddle si buddle il y a PS5 + Horizon Forbidden West

jaroh
08/01/2021 à 18:30

PS3 PS4 PS5 comme pour toute autre console au japon: il s'en vendra quand les jeux sortiront.

Le marché japonais a beau ne plus être aussi porteur que dans les années 90/2000, dès qu'un gros hit nippon (DQ, FF, MH pour les plus connus) sort les ventes de consoles explosent.

Lauster
08/01/2021 à 15:28

Sans vouloir être offensant, cet article me semble quelque peu à côté de la plaque hélas.
Déjà pour la PS5, la demande dépasse encore l'offre même là-bas. Il est donc difficile de tirer une conclusion sur le succès de la machine tant que les ventes seront encore bridées par les stocks. Pourtant vous le concédez vous-même dans l'article, alors en quoi elle se "vautre" pour le moment puisque c'est un objet qui est recherché ? Oui Sony a mis moins de stock car ils n'ont pas voulu réitérer l'erreur commise avec la PS4 d'attendre quelques mois avant de sortir la machine là-bas pour renflouer les stocks, les japonais l'avaient plutôt mal pris.

Ensuite, Mme Correnti, pourriez-vous nous expliquer vos chiffres de vente au japon de septembre 2005, alors que la PS3 n'est sortie qu'en novembre 2006 dans ce pays, et la XB360 en décembre 2005 ?
De plus, la PS3 a sur sa 1ère semaine de sortie dépassé toute l'avance qu'avait eu la XB360 sortie 11 mois avant dans ce pays. Fin novembre 2006, la PS3 était à environ 166k unités vendues (en 4 jours), contre 133k en cumulé depuis sa sortie pour la XB360.
Cela rend caduque une partie de votre article sur le fait que la baisse ne daterait pas d'hier (en tout cas votre exemple ne l'illustre pas).

Pete
08/01/2021 à 14:46

Catastrophe ce titre !
Vous expliquez que la console est en pénurie, d'où les ventes limitées, et vous traduisez ça par "les japonais n'achètent pas la PS5"... S'il n'y en pas de dispo, je ne vois pas bien comment ils pourraient l'acheter !! En plus vous expliquez après que l'article de base est un journaliste qui se plaint du manque de considération de la firme pour le Japon... Donc aucunement le signe d'une baisse d'attraction de Playstation au Japon... A croire que la personne qui fait le titre, ne lit pas l'article parfois...

Korki37
08/01/2021 à 10:57

Ce titre

Hello Hello
08/01/2021 à 09:35

Sony, cette marque m'a fait rever, associé à l'idée de produits solides, (tube cathodique sony de 30 ans chez mes parents , donné à des ami ensuite, doit toujours marché, lecteur K7 increvable ect ect avec à l'époque made in Japan dessus)
mais j'avoue le reve petit à petit s'estompe , concurrence oblige aujourd'hui sony c'est plus du made in malaysia ou philipine ... que Japan. dernier casque audio bien protégé durée de vie 4,5 ans .....
les smartphones on en parlera meme pas, des prix de dingues sur le haut de gamme pas si bon que ça pour le prix et du premier prix qui vaut bien son prix comparable à des marques bas de gamme .
reste les tv qui ont l'air d etre pas mal mais quand meme franchement sony c'est plus ce que c'était pour moi

Akro
08/01/2021 à 09:08

Sony s'internationalise, tout simplement. Comme tout grand groupe mondial, on ne peut plus le considérer comme une entreprise purement japonaise.
Il mise beaucoup sur l'international et ne priorise plus son marché intérieur historique.
Alors ce n'est pas inquiétant outre mesure, car lorsque la production sera stabilisée, il se vendra des PS5 au Japon comme des petits pains.

Sony devrait faire attention toutefois. A force de se mondialiser et de se standardiser, on ne plait plus à personne. Faudrait pas perdre les spécificités qui faisaient la force de SIE: le catalogue avec pas mal de jeux purement japonais, qui ne plaisent pas qu'aux joueurs de l'archipel, loin de là...

Plus

votre commentaire