Cyberpunk 2077 : face au désastre, le studio s'excuse et rembourse les joueurs

Prescilia Correnti | 14 décembre 2020 - MAJ : 14/01/2021 14:57
Prescilia Correnti | 14 décembre 2020 - MAJ : 14/01/2021 14:57

Bugs, remboursements des joueurs, plaintes et chute en bourse : Cyberpunk 2077 fait l'objet d'une énorme polémique sur internet et se met dans la panade. 

Attendu comme le Messie par beaucoup de joueurs et joueuses, Cyberpunk 2077 était supposé être le jeu triple A qui allait sauver cette fin d’année 2020, un peu mollassonne en termes de sortie. Alors qu’il y a quelque temps, CD Projekt avait annoncé sa joie en affichant les records de précommande de son dernier joujou (plus de 8 millions), les joueurs ne se montrent plus aussi ravis qu’au début, maintenant qu'ils ont le jeu entre les mains.

Le lancement de Cyberpunk provoque la colère des joueurs avec des conséquences économiques difficile à estimer pour le studio.

 

photoCD Projekt prenant connaissance des retours "mitigés" des joueurs

 

Les premiers tests l'avaient annoncé, et la réalité l'a confirmé. Entre bugs récurrents, problèmes de texture et de graphisme, ou encore une IA à la ramasse, Cybperpunk 2077 a bien du mal à séduire les joueurs de console de salon. Les versions PS4 et Xbox One sont littéralement jugées catastrophiques par la plupart des testeurs, et écopent de notes bien foireuses (7/20 chez JVC, 4/10 chez Gamekult).

Face à cette horde de bugs, un hashtag a été lancé. En l’espace de quelques jours seulement, ce dernier devient un top tendance sur Twitter. Le #Cyberbug devient le Balance ton bug, où les internautes se régalent en partageant toutes les péripéties techniques qu'ils affrontent - dont la plus populaire est celle où des pénis apparaissent sans raison à l’écran. Marrant au tout début, mais vite agaçant, énervant et exaspérant, quand une mission devient injouable à cause d'un script qui plante, par exemple.

Depuis, la colère gronde sur la toile et la polémique enfle comme une plaie purulente prête à exploser.

 

photoLes joueurs exprimant leur colère sur Twitter

 

CD Projekt est donc sorti de son trou et a promis de s’engager très bientôt à remédier à ces problèmes de bugs. Sur Twitter, le studio polonais confirme qu'un prochain patch verra le jour, afin de régler ces nombreux dysfonctionnements.

"Une première vague de mises à jour a déjà été déployée et une prochaine sera proposée dans les 7 jours à venir" a publié CD ce 14 décembre. Toutefois, il ne faut pas non plus crier victoire. Le studio à l'origine de The Witcher 3 : Wild Hunt protège un peu ses arrières et a précisé dans son communiqué :

"Avec ces patchs, les versions PS4 et Xbox One ne ressembleront pas aux versions PC haut de gamme ou consoles next-gen, mais elles s'en rapprocheront davantage qu'aujourd'hui."

 

"Chers joueurs, tout d'abord, nous voulons commencer par nous excuser de ne pas avoir montré le jeu sur les consoles de la précédente génération avant sa sortie, et, par conséquent, vous avoir empêché de prendre une décision éclairée lors votre achat. Nous aurions dû accorder plus d'attention à ce qu'il soit mieux jouable sur PS4 ainsi que sur Xbox One.

(...) Nous allons corriger les bugs et plantages afin d'améliorer l'expérience globale du jeu. La première vague de mises à jour vient d'être déployée et la seconde arrivera dans les sept prochains jours. Nous allons également mettre régulièrement à jour de nouvelles améliorations dès qu'elles seront effectives. Après les fêtes de fin d'année (...), nous sortirons deux gros patchs et le premier prendra effet dès janvier, il sera suivi du second en février.(...) 

Enfin, nous voulons que ceux qui achètent nos jeux soient satisfaits de leur achat. Nous vous serions reconnaissants si vous nous donniez une chance."

Il reste encore du chemin à faire. Malgré l’annonce des prochaines mises à jour, de nombreux joueurs restent mécontents (et franchement ça se comprend vu le prix d'un jeu vidéo). Certains ont même décidé de prendre le taureau par les cornes en contactant le service client de Sony ou de Microsoft, pour demander un remboursement du jeu. Et là, ça commence à devenir plus compliqué.

 

photoRends l'argent

 

Face à la grogne des joueurs, il a donc bien fallu réagir : CD Projekt a décidé de rembourser les joueurs PS4/PS5/Xbox déçus par Cyberpunk 2077. Dans un communiqué, le studio a expliqué :

"Si vous n’êtes pas satisfait par le jeu sur console et que vous ne souhaitez pas attendre les mises à jour, vous pouvez demander un remboursement de votre exemplaire."

Pour ceux et celles ayant acheté une édition physique du jeu, le remboursement sera donc possible. En revanche, pour les versions numériques c’est la douche froide. Sony et Microsoft soulignent "qu'aucun remboursement n’est possible si le téléchargement du contenu numérique ou de l’obtention du contenu en streaming a débuté." Mauvaise nouvelle également pour les joueurs de Google Stadia (s’il y en a).

 

photoKeanu Reeves, très heureux d'avoir associé son image au désastre

 

Un son de cloche un peu discordant puisque CD Projekt a affirmé de son côté qu’il est bel et bien possible de se faire rembourser l’achat de son jeu, qu’il soit en version digitale ou en physique, auprès des services PSN et Xbox : 

"Pour les copies dématérialisées, veuillez utiliser le système de remboursement du PSN et de Xbox. Pour les versions boîte, veuillez essayer d'obtenir un remboursement au magasin où vous avez acheté le jeu."

Sur le forum Reddit, un joueur de PlayStation a affirmé que la firme japonaise aurait la ferme intention d’engager une procédure judiciaire contre CD Projekt. Si le constructeur nippon n’a pour l’instant ni confirmé ni réfuté cette annonce, on ne peut que s’interroger sur l’avenir de Cyberpunk et de CD Projekt.

 

photo"Bonjour c'est pour un remboursement"

 

L’affaire est donc loin d’être terminée et le deuxième studio d'Europe (derrière Ubisoft) n'est pas au bout de ses peines. Alors que sa réputation a déjà pris un gros coup en bourse à la suite des premiers tests, le cours de son action chute désormais de près d’un milliard de dollars. En cause : des précommandes annulées, ces fameux remboursements demandés, et cette sortie plus ou moins catastrophique.

Pour rappel, Cyberpunk 2077 aurait coûté près de 330 millions d'euros (marketing compris) selon Les Echos. Le studio avait néanmoins affirmé, selon un mémo, que ce coût était déjà amorti avec les préventes.

Le point positif (s'il y en a) c'est que bientôt, la saison 2 de The Witcher sortira sur Netflix et apportera sûrement une nouvelle vague de joueurs sur The Witcher 3 : Wild Hunt. De quoi renflouer un peu les caisses.

Tout savoir sur Cyberpunk 2077

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Recma
15/12/2020 à 09:33

"Je me contente de Zelda Ocarina Of Time. Le jeu le plus punk que la Terre ait porté"

Tiens c'est marrant, je viens de le commencer il y 2 jours ! J'ai jamais eu de N64 et je me suis toujours dis que je finirais ce jeu... En émulation PC ça fonctionne parfaitement :-)

Et y'a pas des zobs partout à l'écran ;-)

@+

bof
15/12/2020 à 08:36

@Alex74

Les versions One X et PS4 Pro (sur lesquelles se basent les Series et la PS5, dans l'attente du patch next gen à sortir en 2021) ne sont de loin pas les plus problématiques. CD Projekt a voulu jouer avec le feu, ils se sont brûlés les doigts...

Nyl
15/12/2020 à 00:41

*se souvient d´un tweet de ce projeckt se foutant de la gueule d´EA lors de l´affaire Battlefront 2.

Moi je dis, c'est le karma :D.

Vous avez joué les fiers, auparavant. On ouvre moins, là :P

gege le vrai
14/12/2020 à 21:31

@Alex74 "Je trouve que le procès est facile et limite malhonnête."

le seul truc malhonnête c'est de vendre un produit clairement pas fini .

captp
14/12/2020 à 20:43

Le gros problème de ce jeu (sur pc en tout cas) c'est pour moi l'immense déception du côté infiltration. Tu te monte les spé pour être furtif mais dans 90% ça termine à la Grenade et mitraillette en mode bourrin.C'est vraiment dommage, car la ville et l'atmosphère indus punk tabasse mais on est bien loin de la claque du 1er deus ex à son époque qui avait révolutionné le jeu vidéo par sa liberté et son gameplay.
Je suis très déçu pour l'instant. A voir avec un perso plus évolué mais c'est je crois déjà trop tard.

Alex74
14/12/2020 à 20:26

Combien de commentaires émanent de réels joueurs ? Je suis sur le jeu (Xbox one x) et je trouve excellent. L atmosphère et le game design sont immersifs comme peu de jeux y arrivent (Ok l IA est un peu aux fraises) Je trouve que le procès est facile et limite malhonnête.

Cklda
14/12/2020 à 20:06

Dommage pour ce studio qui paie plein pot aujourd’hui ses pratiques malhonnêtes. Vu les versions PS et Xbox fat, on ne peut pas appeler ça autrement. Rappelons aussi le downgrade graphique de the witcher à l’époque, qui avait du faire monter les enchères de précommandes, bien qu’au moins ils avaient présentés les vrais images in-game avant la sortie finale. Cette fois ci ils ont vraiment voulu jouer aux c*ns, ça ne serait que justice qu’ils ramassent leur dents même si j’imagine assez injuste pour les salariés qui ont du travailler comme des malades depuis des années...À croire qu’ils aient vu trop grand, que le succès de TW3 leur soit trop monté au nez et qu’ils aient payé le manque d’xp de leurs responsables. Ou alors, ou de surcroît, le cross gen a tout foutu en l’air...

Armand
14/12/2020 à 18:32

Bien fait pour leur gueule.
Que ce studio coule à jamais pour avoir pris leurs clients pour des pigeons.

Ankytos
14/12/2020 à 18:25

Lire : pour que les choses.n'EMPIRENT pas encore (et non l'emportent).

Ankytos
14/12/2020 à 18:23

Sortir des jeux pas vraiment finis est malheureusement déjà une pratique courante, pour des gros jeux (AAA) notamment. Dans cette proportion, beaucoup moins mais effectivement il ne faut pas que ça passe pour que les choses l'emportent pas encore.
En même temps, les joueurs ne sont pas raisonnables. Il faut arrêter d'acheter à l'aveugle, day one, les jeux et attendre quelques retours au moins (et pas ceux de la presse JV officielle, presque systématiquement dithyrambique sur les gros jeux). Voire attendre les patchs. À quoi bon précommander sinon pour encourager à l'arnaque ? Ils ont peur que le jeu ne soit plus disponible ? Peu probable. Ils précommandent même les jeux en démat' ça n'a pas beaucoup de sens. Il n'y a que pour les versions collector que la précommande est utile (mais les collectors constituent souvent une arnaque en elle-même).

Plus

votre commentaire