Retrogaming et Critiques Nostalgiques : Bienvenue dans l'Antre du Mea !

Christophe Foltzer | 10 mai 2015
Christophe Foltzer | 10 mai 2015

C'est dimanche et donc on a un peu plus le temps de parler d'autre chose que du prochain Avengers ou des nouvelles infos sur Batman v Superman. C'est aussi l'occasion de présenter des gens que l'on aime, des créations que l'on veut partager avec vous, parce qu'on pense que cela va vous intéresser.

Depuis quelques années, le monde des vidéastes sur Youtube a connu une gros boom. On ne présente plus Le Joueur du GrenierAntoine Daniel ou encore Karim Debbache. A coups de vidéos inspirées, ils reviennent sur les oeuvres de notre enfance avec un oeil tendre et un avis parfois très tranché. Parmi eux, il y a Meeea, qui produit depuis quelques années L'Antre du Mea, émission consacrée aux grandes sagas vidéoludiques rétro et au cinéma. Et il méritait bien qu'on vous le présente.

 

 Crédits Photo : Florian Belmonte. Tous droits réservés.

 

ECRANLARGE : Pour commencer, peux-tu te présenter  à nos lecteurs qui ne te connaitraient pas encore ?

MEEEA : Je m'appelle Mr.Meeea sur Internet, mais en réalité je m'appelle Damien Duvot. J'ai un master en cinéma et je travaille dans l'audiovisuel.

 

Comment en es-tu arrivé à créer ton émission sur Youtube ?

C'est arrivé à un moment où je me retrouvais au chômage. Je me disais que c'était bien de continuer à faire un travail intellectuel et du coup je me suis mis à faire des vidéos sur Internet. J'avais déjà un blog où je parlais cinéma mais le vrai déclic s'est fait grâce au Joueur du Grenier (JDG). J'étais fan des vidéastes américains comme Doug Walker (le célèbre Nostalgia Critic) et James Rolfe (Angry Video Game Nerd - AVGN) et le JDG a créé un nouveau truc en France au moment où on ne parlait que de "let's play" (des gens qui se filment en train de jouer). C'est le premier chez nous qui y a mis une mise en scène. Suite à une vidéo de l'AVGN sur Batman où il parlait de plusieurs vieux jeux de la saga mais pas de celui sur Megadrive que j'avais aimé, et comme le JDG ne pouvait pas le faire parce que c'était un bon jeu (ndlr : Le JDG ne chronique que des mauvais jeux) je me suis dit qu'il fallait que quelqu'un en parle.

Pour faire des vues sur Internet, il faut souvent prendre un mauvais jeu ou un mauvais film et en dire du mal comme ça tout le monde se range à ton avis, il n'y a pas vraiment de difficulté et du coup on occulte beaucoup de choses. Suite au succès du JDG, pas mal de gens ont pris n'importe quel jeu NES en disant que c'était de la merde juste pour faire marrer alors que non, ce sont souvent des bons jeux. Je trouvais aussi intéressant de traiter une licence en entier parce qu'au moment où Arkham Asylum est sorti, toutes les critiques disaient "Enfin un bon jeu Batman" alors que non, il y en avait déjà eu des biens mais personne n'en parlait. Je me suis dit que faire découvrir ces jeux à des personnes qui ne les connaissaient pas, ça pouvait être cool. 

 

Il y a beaucoup d'informations inédites dans tes vidéos, un gros travail de recherche...

Ce que je veux, c'est apporter des bagages à la personne qui regarde mes vidéos. Par exemple, tu aimes un jeu Spider-Man, mais tu ne connais pas forcément le personnage. Du coup, c'est intéressant de l'expliquer un peu et de savoir pourquoi à un moment des gens se sont dits qu'ils allaient en faire un jeu vidéo. Dans la vie, j'adore les concours de circonstance. Je suis en train de traiter les Tortues Ninjas là et ce concept n'a marché que parce qu'il est sorti à un moment précis, où toutes les planètes étaient alignées, et c'est intéressant d'expliquer ça, que parfois il suffit juste d'être là au bon moment.

 

On serait donc plus dans une vocation éducative, en fait...

Avant, j'étais plus dans une démarche à la Wikipedia avec un côté ludique mais, à partir du moment où j'ai intégré le Nesblog,, où tout le monde fait des vidéos instructives, j'ai essayé de me mettre à leur niveau, de rehausser la qualité et d'aller encore plus dans la recherche. J'avais déjà commencé avec Superman et surtout Paperboy, où je ne parlais pas seulement du jeu mais de tout l'univers autour, parce que ce sont des choses qu'on ne voit pas vraiment quand on joue mais qui influent sur sa création. 

 

Comme chez tous tes collègues, ton travail inclut une bonne dose d'humour. Pourtant, il ne répond pas vraiment aux canons français...

J'ai un humour très américain, j'ai été éduqué aux ZAZ, à Chuck Jones et aux Animaniacs. Ils ont cet humour très particulier, basé sur la référence, le stand-up. Compare Gad Elmaleh, enfin non, lui il achète ses blagues à l'étranger... Compare Titoff ou Patrick Bosso avec Seinfeld. Ca fonctionne sur le rythme, il y a un détachement par rapport à certaines choses, c'est moins premier degré. L'humour français, je ne sais pas vraiment ce que c'est.

 

Mais ton Antre ne se concentre pas uniquement sur les jeux vidéos, tu as aussi une partie cinéma.

J'ai un peu la même approche que pour les jeux. Un film, ce n'est pas qu'un réalisateur et, généralement, le public n'en a pas vraiment conscience. Apprendre ce qu'il se passe autour d'un film, c'est aussi comprendre le film. Je choisis mes sujets en fonction de plusieurs choses : déjà, il faut que j'ai envie de défendre le film et il doit y avoir une histoire intéressante autour. Popeye, par exemple, j'en avais marre que les gens disent qu'il était mauvais alors que non, il faut le défendre. Mais il faut aussi que j'apporte une nouvelle vision par rapport à ce qui a déjà été dit. C'est pour ça que je ne ferais jamais un film comme Daredevil, parce que le Nostalgia Critic l'a fait, Monsieur3D aussi et je ne vois pas trop ce que je peux rajouter.

Pour les Critiques Nostalgiques, j'ai repiqué l'idée à 100% sur le Nostalgia Critic parce que personne ne parlait des films français. Dès que quelqu'un en France parle d'un film, il est toujours américain alors qu'on a plein de films mauvais chez nous. Alors oui, ça fait moins de vues, mais ce n'est pas grave, c'est rigolo et ça me permet de me venger de plein de trucs que j'ai vu au cinéma. J'ai aussi les Chroniques, qui restent également ancrées dans les années 80-90 mais où l'intérêt est de revoir un film ancien aujourd'hui avec un regard neuf. J'essaye de rester neutre, je ne choisis pas les films en fonction de leur qualité.

 

 

Est-ce qu'aujourd'hui tes vidéos te rapportent de l'argent ?

A l'heure actuelle, mes vidéos ne me rapportent rien, elle me payent ma connexion Internet. Dans l'absolu, j'aurai bien aimé en vivre, parce que c'est cool de vivre de sa passion mais dans un sens, si jamais c'est le cas, ça risque de devenir un travail à contraintes où je dois m'astreindre à finir rapidement une vidéo sous peine de ne pas être payé. Là, si une vidéo ne marche pas en termes de vues, ce n'est pas grave, mais si je devais en vivre, ce serait un problème. Donc pour l'instant, je prefère faire ça en dilettante.

 

Que penses-tu de l'explosion des vidéastes sur Youtube depuis quelques années ?

Le nouveau truc qui cartonne sur Youtube, c'est la culture. Avec Crossed sur Jeuxvideo.com, Karim Debbache a montré qu'on pouvait faire autre chose que des blagues sur Internet et ça a inspiré toute une nouvelle vague de vidéastes comme le Fossoyeur de films ou Axolot. C'est surtout une question de moment. A une époque, quand on partageait un contenu intellectuel, tout le monde s'en foutait, ce qu'ils voulaient, c'était juste des chats qui font les cons. Mais je pense qu'on est aussi dans un effet de mode et c'est l'inconvénient. Si des vidéastes font des milliers de vues, d'autres gens vont se dire que c'est facile à faire et on arrive au mouvement de masse actuel où tu as beaucoup de vidéos qui commencent par "10 trucs que vous ignorez sur..", avec un côté Buzzfeed où la plupart des infos sont récupérées en 2 secondes sur Wikipedia. Il y a deux ans, c'était la même chose avec Minecraft, tout le monde faisait des vidéos dessus. Mais ceux qui restent au final sont ceux qui font ça par plaisir et qui ne sont pas dans cet effet de mode. 

 

Tu n'as pas peur que cet univers finisse par tourner à vide ?

C'est cyclique. J'espère que les vidéastes qui restent sont ceux qui font ça bien et ne le font pas uniquement pour ramasser un max de pognon. Toutes les personnes qui font ça pour de l'argent seront un peu oubliées à terme et du coup le milieu ne va pas se détruire. C'est un peu comme la crise du jeu vidéo de 1983, à l'époque plein de monde est arrivé pour faire du fric et s'est barré quand ça a commencé à décliner et du coup, même si le jeu vidéo ne s'est pas effondré, il y a eu beaucoup moins d'intervenants. Et c'est exactement ce qui va se passer pour les vidéastes.

 

Pourtant, les Cyprien, Norman ou Squeezie marchent toujours autant...

C'est encore différent. Ils s'adressent à un autre public, plus 12-17 ans. Un jour, ce public va se lasser et passer à autre chose et ils le savent. C'est pour ça qu'ils essayent d'être partout (cinéma, stand-up, télévision) parce qu'ils ont bien conscience que ça ne va pas durer. Mais là, on est plus dans du divertissement, tout ce qui est culturel va rester. En tout cas, ces gens ne sont pas un danger pour ce que nous faisons de notre côté.

 

 

 

Un vrai danger par contre, la politique de Youtube concernant les droits d'auteurs qui vous pénalise, voire supprime certaines de vos vidéos...

J'ai un network qui me protège de ce genre de choses. C'est une compagnie qui a des accords avec les publicitaires pour mettre des pubs sur tes vidéos (au début, à la fin) et comme ce sont généralement des annonceurs de jeux vidéos, le network en possède les droits et du coup, toi tu peux utiliser les images et la musique. Mais Youtube a accepté récemment que plusieurs majors lancent leur propre chaine, comme Warner notamment et du coup, tout ce qui est Warner est soumis à des droits particuliers. J'ai eu un problème avec les Tortues Ninja sur le film Turtles Forever qui appartient à Viacom. Le film n'est jamais sorti en France mais comme Viacom arrive sur Youtube, ils ont bloqué ma vidéo. J'avais dit du bien du film mais pas forcément de la société qui l'avait produit, mais bon, j'extrapole un peu...

Aux Etats-Unis, tu as quelque chose qui s'appelle le "fair use" qui t'autorise à utiliser des images pour en faire une critque mais ça reste limité puisque si une compagnie veut supprimer ta vidéo, elle n'a qu'à demander à Youtube qui s'exécute. Il n'y a pas d'arrangement possible avec les compagnies sauf dans le cadre de la promotion. Nintendo vient de proposer un nouveau truc là, bon ils n'y connaissent rien à Internet, mais si tu veux parler de leurs jeux sur le Net, tu dois passer un accord avec eux, ils te prennent un certain pourcentage sur la monétisation de la vidéo, mais si jamais tu n'es pas en accord avec eux, ils prennent 100% mais au moins ta vidéo est toujours en ligne. Mais comme Nintendo a 72h pour regarder ta vidéo et donner son accord, tu ne peux pas faire de la critique, ça revient à de la censure. C'était arrivé avec un des Call of Duty où des gens montraient les différents bugs et l'éditeur a supprimé les vidéos parce que ça donnait une mauvaise idée du jeu et que les internautes n'avaient pas à voir ça. 

C'est pour ça que parler de jeux rétro est une bonne chose, ce sont de vieux titres et on ne te fera pas chier si tu en fais une mauvaise critique. Pour le cinéma, je fais des critiques de films récents sans montrer aucune image comme ça je suis tranquille.  Encore que. A l'époque où j'ai traité les Robocop, je me suis fait bloquer sur le seul film de la série dont je disais du mail. C'est quand même très bizarre... A chaque fois que je dis du bien, ça passe. Le plus étrange, c'est pour mes critiques nostalgiques. J'utilisais une musique de HBO, celle du lancement de leurs programmes dans les années 80, je pensais être tranquille, mais il y a un mec qui lit des bouquins sur Amazon et qui utilise la même musique et du coup, elle lui appartient. En matière de droits, c'est faux, mais je devais arrêter de l'utiliser. Mais il y a des mecs qui se font bloquer pour des musiques qu'ils ont eux-mêmes composés tu sais. Youtube utilise un système qui va mettre en concordance du contenu avec des choses qui existent déjà dans sa base de données. Si une chaine fait des millions de vues et utilise ta musique et qu'après tu la mets sur ta propre chaine, Youtube va te dire qu'elle appartient à celle qui fait des millions de vues. C'est débile.

 

 

Quels sont les retours du public sur tes émissions ?

Alors, c'est assez étrange, le plus gros de mon public est constitué de ceux qui font eux-mêmes des vidéos. Le public lambda est moins dedans, je suis peut-être un peu trop hermétique pour quelqu'un qui veut juste regarder une vidéo pour se détendre. Je n'arrive pas à faire du divertissement, mais de la culture divertissante. Après, j'ai l'impression qu'il y a un effet de meute sur Internet qui fait que les gens ne partagent que si c'est partagé par d'autres personnes, comme s'ils attendaient qu'on leur dise "partagez ça, c'est cool". D'après mon expérience, quand je partage des choses assez obscures en disant que c'est super, les gens ne vont pas vraiment s'y intéresser et du coup t'as l'impression de passer pour un con. J'ai l'impression que les gens sont un peu plus timides par rapport à ça mais quand tu vois 3-4 personnes de ton entourage qui ont partagé quelque chose, tu le fais aussi parce que quelque part, tu prends moins de risques.

 

Est-ce que ce ne serait pas là, la définition du geek actuel ?

C'est peut-être vrai. Les geeks étaient là à la base et ils ont pris le pouvoir petit à petit et c'est cool. Tant mieux.... Je crois que c'est ça en fait. On se dit "maintenant que des geeks sont à la tête de certains trucs, je peux être geek, c'est eux qui ont le pouvoir et je suis de leur côté et je veux le rester."" C'est juste un effet de meute, c'est pas dégradant. On est toujours tout de même une masse, le libre-arbitre n'existe pas vraiment, on est conditionnés par la société. Maintenant, la société est geek, alors les gens deviennent geek. Le mot "geek" en lui-même ne représente plus rien, c'est une branche marketing. Peut-être que dans 20 ans quand les gens reliront les comics ils trouveront ça nul. En ce moment, c'est ce qui marche, donc les gens ont moins de honte à le montrer. C'était pas la même chose il y a 10 ans, quand je lisais des comics au lycée et où tout le monde se foutait de ma gueule.

 

Pour terminer, as-tu un conseil à donner à nos lecteurs qui découvriraient pour la première fois tes vidéos ?

Ne commencez surtout pas par les premières parce que le son est dégueulasse. Commencez plutôt à partir de Superman et Paperboy.

 

On remercie évidemment Meeea pour avoir répondu à toutes nos questions, pour sa gentillesse et sa disponibilité et on ne saurait que trop vous conseiller de vous abonner à sa chaine Youtube et à sa page Facebook pour ne rater aucun nouvel épisode.

commentaires

Sandal
03/06/2015 à 22:08

La vache. Je regarde Mea depuis des années. Je pensais qu'il était cool, qu'il se prenait pas la tête, mais avoir son avis sur “l'effet de meute” m'a troublé. Perso, je partage ce que j'aime avec mes potes dès que je pense c'est cool, que j'aime vraiment, et que c'est susceptible de les intéresser... Donc ouais, comme Mea, je passe parfois pour un con...
Je pense qu'il a raison, mais c'est triste quand même ! La plupart des gens préfèrent partager en restant dans un moule, plutôt que prendre des “risques sociales” à dire qu'ils aiment un truc qui n'intéresse personne d'autre qu'eux même... Je pensais que les “geeks” qui lisaient des comics ou jouaient à des vieux jeux n'était plus à une remarque désobligeante de hipster près... On dirait que si en fait.
Et justement, c'est pour ça que Mea est cool : son ton, son rythme (dans l'écriture ET dans la publication de ses vidéos !), les sujets qu'il abordent... ont vraiment une couleur unique dans le Youtube français. A des années lumières de... ben quasi tout le reste en fait.

Je recommande vraiment Mea. Qui, en plus, est vraiment un mec cool IRL (déjà vu en convention). Il dit ce qu'il pense, sans pour autant chercher les emmerdes. C'est véritablement un mec sympa en public.

(et concernant sa remarque sur les vidéos “10 trucs que vous ne saviez pas sur...”, c'est à mettre en relation avec les dernières vidéos de Mea qui semblent être des Top 10... Y en a une qui affiche littéralement “Comment briller en soirée” dans le générique. Ce qui est hilarant...)

Bibi
10/05/2015 à 18:59

Il mérite d'être connu :)

Ryudo
10/05/2015 à 12:48

Dany Caligula fait aussi quelques blagues. ^^
Merci à Ecranlarge de partager, à sa manière, un peu de Meeea. :)

Destructor
10/05/2015 à 12:22

qu'on pouvait faire*

Destructor
10/05/2015 à 12:21

Grosse erreur, le fossoyeur de films a sorti sa première chronique (fin 2012) AVANT Karim Debbache (début 2013) et Axolot tenait déjà un blog à l'époque. Ensuite, Karim Debbache a fait certes autre chose que des blagues, mais il était également orienté humour. La première émission totalement culturel remonte plus à DOXA de Dany Caligula qui a montré qu'on pouvait quelque chose d'exclusivement culturel et sérieux

votre commentaire