Isle of Dogs : une bande-annonce poétiquement barrée pour le prochain film de Wes Anderson

Alexis Vielle | 21 septembre 2017
Alexis Vielle | 21 septembre 2017

Sept ans après Fantastic Fox, Wes Anderson revient avec son second film d'animation. 

Wes Anderson commençait à nous manquer. On n’avait pas eu de nouvelles du surdoué de la géométrie au 7e art depuis son chef d’œuvre (et on pèse nos mots) The Grand Budapest Hotel, par la même occasion le plus gros succès financier du réalisateur. Et on peut dire que l’américain sait toujours s’entourer. Jugez plutôt : F. Murray Abraham, Bob Balaban, Bryan Cranston, Greta Gerwig, Jeff Goldblum, Scarlett Johansson, Harvey Keitel, Bill Murray, Edward Norton, Liev Schreiber, Tilda Swinton et même ce zombie liquéfié de Yoko Ono.

 

Photo

  

Un retour au stop-motion dont le premier coup d’essai s’était vu transformé avec le délicieux Fantastic Mr. Fox. L’histoire nous contera les pérégrinations de Atari Kobayashi, jeune bambin innocent parti à la recherche de son chien. Dans une société dystopique, les meilleurs amis de l’homme sont dépêchés sur une île/déchetterie et laissés à l’abandon. Atari s’est alors construit un ersatz de mini-jet pack afin d’aller le récupérer. Il va alors tomber sur une communauté de poils plutôt étonnante. 

Un futur bijou cinématographique en perspective dôté d'une mise en scène toujours inventive, une idée sur chaque plan, faisant la part belle à des personnages aussi absurdes que délicieusement attachants. Un conte poétique dont seul Wes Anderson a le secret. 

 

 

Au vue des premières images, pas de doute, on est bien dans l’univers de l’ultra-créatif du cinéaste et accessoirement scénariste du film. Montage nerveux, obsession de la symbolique de la forme et des couleurs, cadrage photographique, le cinéma de Wes Anderson est un travail d’orfèvre et sa dernière cuvée ne devrait pas déroger à la règle.

Sortie prévue le 11 avril 2018. 

 

Affiche

commentaires

Kean
21/09/2017 à 18:42

Anderson est un des rares auteurs dont chaques films est veritablement un poeme..
Hats off.

votre commentaire