La suite d'American Nightmare dévoile enfin des éléments de son histoire

Christophe Foltzer | 8 septembre 2017
Christophe Foltzer | 8 septembre 2017

Sans que l'on sache pourquoi ni comment, American Nightmare est devenu un incontournable de la série B de ces 10 dernières années et s'est depuis mué en une franchise qui n'est pas prête de s'arrêter. Avec tous les risques que cela comporte.

Oui, parce que, si vous voulez, le parcours est connu d'avance et American Nightmare n'est pas le premier à l'emprunter. Comme les slashers des années 80, ou encore la saga Saw récemment, American Nightmare part d'un concept simple et attractif, qui n'est pas forcément déclinable à l'infini mais que le succès a obligé que l'on y revienne. Ce qui signifie qu'il faut à la fois l'entretenir tout en apportant à chaque fois un petit truc en plus pour relancer l'intérêt et garder ses fans dans la poche. C'est ce qui fait que pour certains, ça se finit dans l'espace ou encore en même temps que trois autres films de la même franchise mais dans la pièce à côté.

 

Photo 2 The Purge

 

Cependant, les gars derrière American Nightmare en semblent très conscients puisque tout laisse penser qu'ils vont éviter le piège de la surenchère inutile et ridicule à l'occasion de American Nightmare 4, titré aux USA The Purge : The Island, ce qui donne déjà un sacré gros indice sur ce qui nous attend. En effet, après un troisième épisode qui sonnait comme une conclusion, nous avons appris depuis que la suite, toujours supervisée par James DeMonaco mais qui ne réalisera pas le film cette fois, serait en fait un prequel qui nous expliquera comment nous en sommes arrivés à faire passer une telle loi.

 

Photo

 

Et d'ailleurs, quand on parle d'île, il ne s'agira pas d'un ilôt paumé dans le Pacifique mais bel et bien de Staten Island, endroit symbolique dans l'histoire des Etats-Unis s'il en est. Et le film, si l'on en croit les déclarations de DeMonaco au micro de Vulture, répondra même à l'une des questions les plus évidentes de cet univers : Pourquoi les gens ne se barrent pas durant la nuit de la Purge au lieu de rester enfermés chez eux comme des glands ?

 

Photo Frank Grillo, Elizabeth Mitchell

 

"Je me demandais comment on allait obliger les gens à rester chez eux pour la première nuit de Purge. Je me suis dit qu'ils allaient la monétiser. Les habitants de Staten Island peuvent facilement aller à Brooklyn pour la soirée, donc ils promettent une grosse somme d'argent pour les gens pauvres du quartier. On en arrive à une monétisation du meurtre, incitant les gens à rester chez eux et à servir de victimes aux autres. Ainsi vous voyez l'aspect grotesque de la Purge et la manipulation que cela entraine sur la société."

Un film donc qui ne se dépareillera pas de son fond politique extrêmement critique et qu'on espère vraiment exploité et mis en avant pour une fois. Cela dit, il nous reste jusqu'au 4 juillet prochain pour nous préparer à cette prochaine Purge sachant que, d'ici-là, nous aurons évidemment de nouvelles infos sur la série télé en préparation et qui se déroule entre deux Purges. Oui, on n'en a pas fini.

 

American Nightmare 3 : Election

Tout savoir sur American Nightmare 3 : Election

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire