68 Kill : la bande annonce hallucinée white trash dans la lignée de la culture Grindhouse

Créé : 12 juillet 2017 - Alexis Vielle
Photo
1 réactions

Chez Ecran Large, on aime le mauvais goût. Mais attention, du mauvais goût dans les règles de l’art. Comme par exemple le prochain film 68 Kill de Trent Haaga.

Genre Grindhouse. Clairement décomplexé, affranchi de toutes contraintes cinématographiques, nous proposant du contenu 100% jouissif, le terme désigne les films d’exploitations reposants sur les tabous et interdits de notre société. Au programme donc : sexe, violence, drogue, monstres et autres concepts pas très catholiques… Pour vous donner une idée des porte-étendards du genre : Dario Argento, Abel Ferrara, Wes Craven, George A. Romero pour les plus anciens, Eli Roth, Rob Zombie et bien sûr Quentin Tarantino (dont le Grindhouse est une pépite) pour les plus jeunes d'entre nous. 

 

 

68 Kill s’inscrit donc dans cette tendance à faire de la vulgarité, du sexe, une ode à la liberté des mœurs. Le film, réalisé par Trent Haaga (Dead Girl), mettra en scène un looser patenté (Matthew Gray Gubler) en couple avec une toxique petite amie (Annalynne McCord) dans l’Amérique profonde bien white trash comme il faut. Alors que la jeune fille vend régulièrement ses courbes à leur propriétaire, ils ont la brillante idée de voler un joli pactole de 68 milles dollars à ce dernier. Comme on pouvait s’y attendre, rien ne se passe comme prévu…

Sexy, irrévérencieux, drôle et trash, le couple infernal n’est pas au bout de ses surprises. La bande-annonce donne clairement le ton dans cette comédie cauchemardesque féministe, appuyée par une affiche délicieusement rétro. 

On prie pour voir arriver ce délicieux road trip sur l’hexagone cette année. 

 

Photo , Trent Haaga

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire