John Landis explique pourquoi les films de super-héros sont tous pourris (mais pas Wonder Woman)

Jacques-Henry Poucave | 13 juin 2017
Jacques-Henry Poucave | 13 juin 2017

John Landis est un réalisateur culte, connu pour ne pas mâcher ses mots. Forcément, quand il dézingue la méthode Marvel, il y a de la viande sur les murs.

Le Hamburger Film Sandwich, Le Loup-Garou de Londres, Les Blues BrothersJohn Landis a contribué comme peu de metteurs en scène à la culture populaire contemporaine. Mais pour le coup, le cinéaste paraît plutôt insensible à la recette développée par Disney pour transposer à l’écran le catalogue Marvel, avec le succès que l’on sait.

Interrogé par Entertainment.Ie, Landis a expliqué ce qui lui paraissait rédhibitoire au sein de cette collection de blockbusters.

 

Photo

John Landis avec Ray Charles sur le tournage des Blues Brothers

 

« C’est juste que… Honnêtement, je m’emmerde terriblement avec le Marvel Universe. Tous les films tendent à être interchangeables, on se retrouve toujours avec ces scènes de destruction urbaine et des folies générées par ordinateur, à un point où l’on pourrait intervertir une bobine de n’importe quel film de super-héros Marvel et personne ne s’en rendrait compte.

Ils sont tous très bien produits, mais c’est toujours la même chose, encore et encore. Mais je ne sais pas, les gens y vont. Une des raisons pour lesquelles Wonder Woman a été si bien reçu, c’est parce qu’on n’y détruit pas de ville ! Même la partie super-héroïque reste à hauteur d’homme, et ce sont des dieux ! Pas besoin d’immeubles qui s’écroulent. »

Et pour le coup, même si Les Gardiens de la Galaxie 2 nous a surpris en bien, on se range plutôt du côté de Landis, dont les observations nous paraissent assez juste, Disney ayant décidé de produire à un rythme industriel les chapitres d’un univers étendu qui a choisi de sacrifier la proposition artistique à la cohérence et au fan service.

 

PhotoJohn Landis et Michael Jackson sur le tournage de Thriller

 

Tout savoir sur John Landis

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

boule ball
14/06/2017 à 21:42

j'encule les super heros !

MystereK
14/06/2017 à 08:06

"vous cracher sur du marvel, vous dites qu'il sont interchangeables, que vous êtes las de cet univers, mais tous les ans vous continuer a contribué a son succès, et quand vous aurez finalement lâché cet univers, "

On peut dire que les scènes sont interchangeable, on peur dire que c'est toujours la même chose, et quand même trouver du plaisir à aller voir ces films. L'esprit critique n'est pas incompatible avec le pur fun.

"vraiment étonné que personne ne parle de man of steel ! niveau destruction massive c'est la référence non !?"

Justement, j'en ai parlé sans citer le titre : il y a bien destruction urbaines massive dans MoS et BvS avec l'enomre différence que là, tous les civils ne sont pas sauvé comme par miracle et que cela à des répercussion sur la ville, la vie des super-héros, L'approche est totalement différente.

Prometheus56
14/06/2017 à 05:07

Assez d'accord avec M. LANDIS. Toutes ces scenes d'action délirantes et aseptisés son5 lassantes. Les films Marvel sont survendus et le modele économique a totalement gangrené le système des blockbusters. C'est juste catastrophique. A part Iron Man et Captain America 1 qui étaient de bons films prenant le temps de poser leur personnage, le reste n'est qu'une suite de copier coller decérébrés. Mes derniers coup de coeur : the revenant, gatsby, cloud atlas, drive, whiplash, interstellar, midnight special, sicario ou premier contact. Bref des films qui laissent un peu d'empreinte sur ma vision des choses, mon mode de pensée. Avec les films Marvel rien de tout cela bien au contraire. Y compris pour Doctor Strange (une vraie escroquerie promotionnelle).
Mais on pourrait dire pareil d'autres franchises (Mission Impossible,....). Mon best of du film de super heros ? Spider man 2, Watchmen, Incassable et Les indestructibles. Le reste pfffff....

joke
14/06/2017 à 02:16

wonder woman est exactement la méthode marvel avec un troisième acte catastrophique ...

swisstasystem
13/06/2017 à 22:42

vous cracher sur du marvel, vous dites qu'il sont interchangeables, que vous êtes las de cet univers, mais tous les ans vous continuer a contribué a son succès, et quand vous aurez finalement lâché cet univers, vos gosses reprendront le flambeau et les leurs ensuites. alors le mieux a faire c'est d'arrêté de chialer et ne plu aller les voir du tout, pour vos gosses, faites leurs patientés, on trouve tout sur Internet.. doctor strange, iron man 2,3 ont reçu des critiques élogieuses, alors que ces sont des vrais bouse, pour ma part il ne m'aurons plus...

vraiment étonné que personne ne parle de man of steel ! niveau destruction massive c'est la référence non !?

la la land
13/06/2017 à 19:56

les gens en ont marre des films de super-héros ça se voit au scores de certains au box office.
Landis ne fait que constater un phenomène de société sur le déclin total.

Fox
13/06/2017 à 17:39

John Landis a (au moins) raison sur le point des "destructions urbaines".
Pour celles et ceux qui se documentent sur la manière dont sont fait les blockbusters (Marvel compris), c'en est même évident.
Le problème du MCU est la cadence infernale des productions et les temps de post-prod toujours plus réduits. Les algorythmes et logiciels "maisons" développés par Weta, ILM, ou Double Negative sont principalement axés ces dernières années sur le milieu urbain. Donc il est plus facile de repartir sur une base existante de films en films que de tout concevoir de A à Z. Ce qui est triste, c'est d'entendre des responsables admettre à demi mot que la capacité à produire une post-prod dans les délais influe sur l'écriture des climax.
Et encore, là, on ne parle que de CGI. Dans le genre "interchangeable", on pourrait s'attaquer à la photo. Alors l'argument "oui, mais c'est pour assurer une cohérence visuelle à l'ensemble de l'Univers étendu"... Moi je pense surtout qu'il y a une forme de paresse. En belle photo sur un film de super-héros, il n'y a bien que Wally Pfister qui ait réellement produit une identité visuelle (et je ne ferai pas l'insulte de dire sur quel(s) film(s) il a bossé...).

la la land
13/06/2017 à 15:55

john landis: vous avez tout à fait raison, stop aux super-héros

un inconnu
13/06/2017 à 15:19

il suffit de voi Logan pour comprendre que les films de super-héros peuvent parfois etre bon, mais c'est rare, pour un Logan on doit se taper combien de film pourris comme iron man 3 ? days of future past ? thor 2 ? les gardiens 1 et 2 ?
je suis estomaqué quand j'apprends que les gardiens 2 ont rapporté 830 millions dans le monde !
les gens sont -ils des pigeons ?

un inconnu
13/06/2017 à 15:17

les films de super-héros sont comportés des plus mauvais acteurs de leur générations: hemsworth, evans, cavill, affleck, gadot, johansson, renner, que des acteurs de 3ème ou 4ème ordre,
si on prenait des acteurs de talents, si on supprimait tout ses effets spéciaux superficiel et si on laissait le réal avoir la liberté totale sur le projet, on aurait 1 film sur 3 de bon dans les films de S-H.

Plus

votre commentaire