Le papa d'Akira nous rassure en révélant qu'il a un droit de véto sur le remake à venir

Christophe Foltzer | 2 juin 2017
Christophe Foltzer | 2 juin 2017

Forcément, comme on pouvait s'y attendre, la sortie de Ghost in the Shell il y a quelques mois a réveillé de vieilles lubies du côté des studios, notamment le remake live d'Akira. Et avec elles, une certaine idée de la peur.

C'est vrai que le remake live d'Akira, on en parle beaucoup en ce moment. Et il n'a pas l'air d'avancer énormément, ce dont nous nous réjouissons quelque part. Ce n'est pas que nous jouons aux oiseaux de mauvais augure ou quoi que ce soit dans le genre, mais on sait très bien dans quelles dispositions sont les studios en ce moment et il est évident que l'oeuvre originale ne sera pas respectée, comme ce fut le cas avec Ghost in the Shell tout récemment, qui reprenait beaucoup d'éléments du manga certes, mais en avait enlevé tout le fond. 

 

Photo Scarlett Johansson

 Ghost in The Shell 

Alors quand on parle d'une oeuvre aussi immense que celle de Katsuhiro Otomo, forcément, on se dit d'emblée que les aventures de Kaneda et Tetsuo vont passer à la machine à laver et qu'on va encore être en colère. Mais comme le projet ne semble pas avancer des masses, pour le moment, ça va encore, on ne flippe pas trop. Et d'ailleurs le mangaka lui-même vient de nous rassurer en déclarant au micro de Forbes que, quoi qu'il arrive, il ne laisserait pas faire n'importe quoi puisqu'il avait un droit de veto sur le film :

"Bien que je n'aie pas encore vu Ghost in the Shell, concernant Akira, j'ai déjà achevé le manga et le film d'animation, donc en ce qui me concerne, c'est terminé. Si quelqu'un veut faire quelque chose avec Akira, je ne suis pas contre. Comme j'ai accepté la proposition de faire un film live adapté du manga, je suis plutôt d'accord avec ce qu'ils veulent en faire. Bien que j'aie imposé une grosse condition : je dois pouvoir lire et approuver le scénario.

 

Photo concept 6

 

Comme toujours, la question fondamentale est de savoir si vous suivez le matériau d'origine à la lettre ou si vous en faites quelque chose de nouveau. C'est une conversation sans fin. Et c'est particulièrement vrai lorsqu'un film est basé sur un roman puisque chaque lecteur en a sa propre interprétation. Mais cela implique aussi qu'un studio, en l'adaptant, a aussi beaucoup de liberté. C'est un peu différent concernant un manga puisque l'histoire est accompagnée d'un environnement visuel très spécifique et c'est beaucoup plus difficile alors pour le studio de faire ce qu'il veut.

Pour moi, faire un film entièrement lié au manga n'aurait aucun sens, surtout dans le cas d'Akira. Si je devais l'adapter moi-même en film live, je ne le ferai pas comme ça. Au contraire, je ferai tout pour m'en éloigner et proposer quelque chose de nouveau."

Oui, donc, en fait, Otomo ne nous rassure pas tant que ça au final. S'il a bien un oeil sur l'histoire et que rien ne se fera sans son accord, par contre la fidélité ne semble pas être au centre de ses préoccupations. Cela dit, c'est peut-être une bonne chose allez savoir. En effet, si le fond et les thématiques sont assurés, qu'importe au final que le film ressemble trait pour trait au manga, du moment que l'essentiel est là. Effectivement, c'est une conversation sans fin.

 

Photo concept 2

 

Tout savoir sur Akira

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

akitrash
02/06/2017 à 16:43

Pour info, l'animé devait être constitué de deux parties... Mais les studios ayant trouvé le boulot d'Otomo trop lent, ils l'ont poussé à e réaliser qu'un film en réduisant drastiquement le budget... C'est d'ailleurs pour cela qu'Otomo à eu une certaine période d'errance par la suite... Bien que stimulé par le succès de l'animé, il était très amer vis à vis du fonctionnement des studios d'animation japonais... Et ça ne s'est pas arrangé avec Steamboy!

Hasgarn
02/06/2017 à 12:59

Otomo a déjà prouvé qu'on peut facilement faire un chef d'oeuvre en changeant des pans entiers de l'histoire sans en trahir l'esprit avec Akira.

Le problème est là : ne pas trahir l'esprit.

Et Ghost in the Shell semble bien avoir faire les choses de travers sur ce point, truc que de la BD aux animes films et séries dans cet univers (pas forcément cohérent d'une série à l'autre et plus encore d'un médium à l'autre) ont réussi haut la main.

On parle du Seigneur des Anneaux ; Jackson a respecté l'esprit du livre et c'est là sa plus grande réussite. L'histoire et la narration ont été par moment chamboulé mais ce fut pour le meilleur.

Kennedy
02/06/2017 à 12:33

@Edge
"Un manga fleuve comme ça ne peut pas être adapté en film."
Heu, et en plusieurs films ?
Rappelle-toi ce qu'on disait du Seigneur des Anneaux. :-)

Edge
02/06/2017 à 11:54

Un manga fleuve comme ça ne peut pas être adapté en film. L'animé a beau être mortel, il zappe de très larges pans de l'oeuvre originale et s'en éloigne. Bon après personne n'a besoin d'un film Akira, mais si ça doit arriver, ne vaudrait-il pas mieux idéalement un film qui s'éloigne de la forme mais en conserve le fond, plutôt que l'inverse, ce que semble être GITS ?

Kennedy
02/06/2017 à 09:57

Oui en effet, ça ne nous rassure pas tant que ça au final. ^^
Mais bon, c'est le boss, il peut écorner son oeuvre, m'en fous, le manga sera toujours là, plus fort que jamais.
Merci M. Otomo pour ce très très grand chef-d'oeuvre.

votre commentaire