Films

La série Castlevania dévoile un premier teaser nostalgique et badass

Par Christophe Foltzer
25 mai 2017
MAJ : 21 octobre 2018
7 commentaires
default_large

Si on n’y croyait pas trop au début, il semblerait qu’au final on nous ait dit la vérité pour une fois. La série Castlevania sera sombre, violente, cruelle et… animée.

Et ce n’est pas forcément une mauvaise chose que Netflix ait choisi la voie de l’animation pour adapter la légendaire saga de Konami en série télé, ne serait-ce que par rapport à son ambiance si particulière et son bestiaire fourni qui aurait eu de grandes chances de tourner au ridicule si cela avait été fait en live. Et il faut dire que la série Castlevania attire du beau monde puisque c’est le studio responsable de Adventure Time qui s’en est occupé et que le scénario a été écrit par Warren Ellis, auteur entre autres de l’incroyable comics Transmetropolitan. Excusez du peu.

 

Photo Castlevania SOTN

 

Castlevania nous racontera donc le combat du chasseur de vampires Simon Belmont, dernier survivant de son clan, contre Dracula, le Prince des Ténèbres qui terrorise la Transylvanie. Dans sa quête de justice et de vengeance, Belmont croisera la route de quelques alliés, et notamment d’Alucard, le fils à moitié humain de Dracula qui refuse son ascendance démoniaque, comme on peut l’apercevoir dans le premier teaser qui vient d’être diffusé.

 

 

Un teaser qui fait d’ailleurs rudement plaisir et qui montre une nouvelle fois que Netflix sait comment nous parler. Jouant allègrement sur la nostalgie du public qui a connu la saga sur Nes, le teaser se permet une première partie qui arrachera quelques larmes et quelques sourires aux vieux joueurs. Quant à la partie purement Castlevania du teaser, même si nous attendons de voir le premier épisode pour nous faire un vrai avis, le moins que l’on puisse dire c’est que ça a bien de la gueule et qu’effectivement, ça promet d’être une boucherie. En fait, et c’est assez étrange, cela nous fait penser à la série animée Spawn, ce qui est loin de constituer une insulte, et on ne saurait trop dire pourquoi. Mais cela confirme que Netflix est bien le HBO des années 2010.

Diffusion prévue le 7 juillet prochain. L’été sera donc sanglant sur nos écrans.

 

Photo Affiche Castlevania

Rédacteurs :
Tout savoir sur Dracula Untold
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Okay

Mouais je m’attendais à autre chose au niveau de l’animation, j’en ai un peu marre de cette animation style manga, trop classique et monotone. Très déçu.
C’est un peu la voie de la facilité, une animation au budget moindre et au temps de réalisation réduit. M’enfin je regarderai quand même ce que ça vaut.

The flash

Tte à fait d accord avec okay ,une vraie serie TV à là penny dreadful aurait été top dommage

le malefique

wouaw le teaser claque quand aux anti-manga ayez l’esprit un peut plus ouvert .

Hasgarn

Okay : faut être cohérent 2 minutes. Pour adapter une des sagas de JV japonais à l’ambiance japonaise, y’avait une meilleur piste que le style manga, peut être ?
Et pour ce qui est du design, il est justement plus adulte que 95% de la production actuelle au gros yeux (au hasard, Attack on Titan).

Bref, tu montres justes que tu ne connais pas bien le milieu du manga qui te tend les bras avec ses nombreux chefs d’œuvres au design varié, liste non exhaustive : Berserk, Akira, Ghost in the Shell, Wolf’s Rain, CowBoy Bebop, Cobra,Fullmetal Alchemist, La cité Interdite, Ninja Scroll, Arion, Venus Wars, Kamui No Ken…
Et ainsi de suite.

The Flash : Que… Quoi ?!? C’est pas Castlevania, dans ce cas.

Le trailer est hyper prometteur, rend l’esprit du jeux vidéo avec un gothique issu du jeux vidéo en renvoyant à l’excellent Vampire Hunter D Bloodlust.

Grift

Le design me plait plait bien par contre l’animation fait un peu peur.