Le réalisateur de Kong et Metal Gear explique pourquoi les adaptations de jeux vidéo se plantent

Jean-Luc Hassaique | 24 février 2017
Jean-Luc Hassaique | 24 février 2017

Les travaux de Jordan Vogt-Roberts vont être scrutés à la loupe. Car après le reboot de King Kong, le jeune réalisateur entreprendra d’adapter Metal Gear au cinéma.

Pour autant, le metteur en scène de Kings of Summer n’a pas le profil du parfait yes man prêt à être broyé par l’industrie hollywoodienne. Prolixe dès lors qu’il est question de jeu vidéo, il a prouvé plusieurs fois l’intérêt réel qu’il portait à la franchise d’Hideo Kojima et a une idée bien à lui sur les échecs successifs rencontrés par les adaptations de jeu vidéo, comme il l’a expliqué à Slashfilm.

 

Photo MGS3

 

« Tout comme il n’y a pas eu de bonnes adaptations de comics pendant longtemps et nécessité des réalisateurs qui avaient grandi avec ces influences, comme Sam Raimi qui aimait légitimement Spider-Man, je crois qu’une poignée de personnes comme Dan Trachtenberg et moi-même évoluons avec le cerveau piraté par Zelda et Metroid, par la logique de ces jeux. Vous voyez ce que je veux dire ?

Les jeux ont leur propre grammaire. Je pense que les réalisateurs ne comprennent pas toujours la différence entre une expérience active et passive. Certains éléments que vous acceptez lors d’une expérience active dans un jeu vidéo ne passent pas l’épreuve de la narration. »

Et pour le coup, si on ignore comment Vogt-Roberts se sortira des défis qui l’attendent, sa vision des problématiques d’adaptation vidéo-ludique semble frappée au coin du bon sens.

 

Photo Metal Gear Survive

Tout savoir sur Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Paehon
27/02/2017 à 09:09

Sans Kojima je n'imagine pas un MGS bien réalisé. J'espère que ce réal me donnera tort et fera un film exceptionnel. Mais ça va être compliqué...

PS : Je vous aime bien EL, mais si vous respectez un minimum les JV (et MGS), changez l'image de la fin de l'article.

Moi
25/02/2017 à 07:11

Sauf que l'Australien ne s'est jamais dit "gamer", à la différence de Vogt-Roberts

Scarface666
24/02/2017 à 23:28

Lol..... le dernier a nous avoir fait part de sa science sur "L'adaptation d'un matériau vidéoludique au cinéma pour les Nuls".... c'etait pas Justin Kurzel, justement ?

votre commentaire