Cannibalisme, zombie, torture et exorcisme au menu du 24e festival de Gérardmer

Alexandre Janowiak | 13 janvier 2017
Alexandre Janowiak | 13 janvier 2017

L’organisation a dévoilé aujourd’hui les films projetés pendant le festival ainsi que les membres du jury.

Loin de nous l’idée de faire un mauvais jeu de mots mais cette nouvelle édition du festival de Gérardmer s’annonce absolument fantastique. D’abord parce qu’il s’ouvrira avec le nouveau film de M. Night Shyamalan, Split, dont la bande-annonce nous a beaucoup interpellés avec son James McAvoy totalement possédé.

Le film fait également parti de la compétition officielle de 10 films. Et elle nous réserve de nombreux frissons entre le génial Autopsy of Jane Doe découvert il y a quelques semaines, le sanglant et cannibale Grave de Julia Ducournau ou encore le zombiesque The Girl with All the Gifts avec Gemma Arterton et Glenn Close.

 

Gemma Arterton

 

Hors-compétition, on ne sera pas non plus en reste avec David Lynch : The Art Life, le dernier documentaire de la trilogie réalisée par Jon Nguyen consacrée au papa de Twin Peaks. Parmi les autres films, le festival projettera Underworld : Blood Wars, l’adaptation de bande-dessinée française Seuls et l’anthologie horrifique sur les fêtes traditionnelles : Holidays.

 

Affiche officielle

 

Le festival rendra également hommage à Kiyoshi Kurosawa avec plusieurs de ses films et notamment son dernier en date Le Secret de la chambre noire avec Tahar Rahim. Le festival se clôturera avec la projection d’Incarnate, un thriller d’épouvante sur fond d’exorcisme porté par Aaron Eckhart.

Pour cette 24e édition, c’est Jean-Paul Rouve qui présidera le jury de la compétition officielle. Il sera entouré des comédiennes Florence Loiret Caille et Audrey Fleurot, des réalisateurs Olivier Baroux, Hervé Admar et Louis Letterier, du scénariste Marc Herpoux ainsi que des membres du groupe Aaron : Olivier Coursier et Simon Buret. Le festival se déroulera du 25 au 29 janvier prochain.

Photo Aaron Eckhart

 

COMPETITION OFFICIELLE :

Clown - Jon Watts (Etats-Unis)
Grave - Julia Ducournau (France)
On l'appelle Jeeg Robot - Gabriele Mainetti (Italie)
Orgueil et préjugés et zombies - Burr Steers (Etats-Unis et Royaume-Uni)
Realive - Mateo Gil (Espagne et France)
Rupture - Steven Shainberg (Canada et Etats-Unis)
Split - M. Night Shyamlan (Etats-Unis) - Film d'ouverture
The Autopsy of Jane Doe - André Øvredal (Royaume-Uni)
The Girl With All the Gifts - Colm McCarthy (Royaume-Uni)
Under the Shadow - Babak Annvari (Royaume-Uni, Qatar, Jordanie et Iran)

 

HORS-COMPETITION :

David Lynch : The Art Life - Jon Nguyen (Etats-Unis)
Fear Itself - Charlie Lyne (Royaume-Uni)
Incarnate - Brad Peyton (Etats-Unis)
Interchange - Dain Iskandar Said (Malaisie)
Keeper of Darkness - Nick Cheung (Hong-Kong)
Le secret de la chambre noire - Kiyoshi Kurosawa (Japon et France)
L'Enfer des Zombies - Luico Fulci
Prevenge - Alice Lowe (Royaume-Uni)
Sam Was Here - Christophe Deroo (France et Etats-Unis)
Seuls - David Moreau (France)
The Void - Jeremy Gillespie et Steven Kostanski
Underworld : Blood Wars - Anna Foerster
Viral - Henry Joost et Ariel Schulman
Holidays - Anthony Scott Burns (FATHER’S DAY) – Kevin Kolsch & Dennis Widmyer (VALENTINE’S DAY) – Nicholas McCarthy (EASTER) – Adam Egypt Mortimer (NEW YEAR’S EVE) – Gary Shore (ST. PATRICK’S DAY) – Kevin Smith (HALLOWEEN) – Sarah Adina Smith (MOTHER’S DAY) – Scott Stewart (CHRISTMAS) 

 

Festival Gérardmer 2017

Tout savoir sur Split

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MystereK
14/01/2017 à 11:38

Holidays est visible sur Netflix... ça va, très inégal.

J'ai beaucoup aimée On l'appelle Jeeg Robot et Under the Shadow. Le premier est un film social déguisé en film de super-héros pour adulte, le second un fable sur la révolution en Iran et l'émancipation.

J'ai beaucoup peiné sur Orgueil et préjugés et zombies malgré de bons acteurs. Peut-être que connaitre l'oeuvre d'Austin aiderait à mieux apprécier le détournement.

Keeper of Darkness est sympathique, mais un peu bancal. Il y du potentiel pour une série de films, ce qui semble être l'intention de Nick Cheung.

L'enfer des zombies... aujourd'hui un classique du macabre italien.

Stivostine
13/01/2017 à 23:56

Je me souviens avant j'avais les boules de tous ces films de festivals ou l'on devait attendre des lustres avant de pouvoir mettre la main dessus, vive internet :

Autopsy of Jane Doe : deja vu, tres bon
The Girl with All the Gifts : vu, tres bon
Clown - Jon Watts (Etats-Unis) : vu, bon
On l'appelle Jeeg Robot : vu, pas trop mon style mais ca va
Orgueil et préjugés et zombies : beurk
Incarnate - Brad Peyton (Etats-Unis) : beurk, encore un Aaron Eckhart raté
Holidays : bien aimé
etc........

Fini la souffrance (*_*) mais dommage que le cinéma soit en train de mourir artistiquement parlant.

votre commentaire