Le spin-off sur Han Solo s'annonce très différent des autres films Star Wars

Christophe Foltzer | 2 novembre 2016
Christophe Foltzer | 2 novembre 2016

Alors qu'on retient notre souffle jusqu'à la sortie de Rogue One, en espérant que son charcutage en salle de montage ne se voit pas trop, voici que le film sur Han Solo se dévoile un peu plus et annonce direct la couleur.

Il va falloir s'y habituer : Star Wars est de retour et pour longtemps. Même qu'il prépare un univers sacrément étendu qui devrait nous expliquer ce coin de la galaxie dans ses moindres détails. Que nous soyons d'accord ou non importe peu finalement, nous n'avons pas vraiment le choix. Tandis que le doute plane toujours sur Rogue One, surtout après les nombreux problèmes de production qu'il a connus, Disney prépare déjà le film d'après, le spin-off consacré à Han Solo, et n'hésite pas à nous avertir dès maintenant que l'on risque d'avoir de sacrées surprises.

Puisque l'on sait à présent que Alden Ehrenreich sera le jeune hors-la-loi et qu'il viendra avec son pote Lando Calrissian, incarné par Donald Glover, on s'attendait à ce que les réalisateurs Phil Lord et Chris Miller y aillent de leur petit commentaire pour se féliciter de leur casting et nous promettre monts et merveilles. Dommage, ce n'est pas encore arrivé. Par contre, le directeur de la photographie Bradford Young vient de s'épancher longuement dans les colonnes de Collider pour nous dire tout le bien qu'il pensait du projet et nous avouer que ce n'était pas gagné pour lui à l'origine, vu sa filmographie (Selma, A Most Violent Year, entre autres) :

 

Harrison Ford

 

"Ne rangez pas ces mecs dans une case parce qu'ils ont une vraie vision, ils savent exactement ce qu'ils veulent. Ils ont une vision des choses qui est vraiment spéciale et leur collaboration est unique. Et je dois dire que je m'y suis convertis. Je respecte leur travail, je les respecte en tant que réalisateurs mais je n'étais pas sûr que cela fonctionne entre ma vision des choses, mon travail, et ce qu'ils font.

Mais ils m'ont beaucoup aidé en clarifiant tout cela, en m'expliquant dès le départ cette histoire très intéressante et leurs idées de lumière qui ont vraiment résonnées en moi. Donc, à partir du moment où ils m'ont entrainé dans ce monde, j'ai très vite compris que nous partagions la même pédagogie de la fabrication de films, dans un sens visuel évidemment mais aussi dans leur approche de faire des films. Nous venons de la même école."

 

Pistolet Laser

 

"Ils sont préparés à dire ce qu'ils ont envie de dire et c'est très complexe, c'est intelligent, visuel, dramatique, drôle et inattendu. Et personne à Lucasfilm ne leur demande de trahir leur vision, ils les soutiennent à fond et sont là pour leur donner tout ce dont ils ont besoin pour y arriver. Cela aura l'odeur d'un film Star Wars, mais nous allons clairement briser quelques règles et on nous encourage à le faire."

Evidemment, sur le papier, nous sommes conquis, c'est exactement ce que nous attendons d'un spin-off. Mais très vite un petit doute nous assaille. Ne s'agit-il pas là, plus ou moins, du même discours qu'on nous a servi pour Rogue One avant le tournage, et avant que Gareth Edwards ne se fasse dégager ? Il est vrai que Lord et Miller ont plus de bouteille que ce pauvre Edwards et, comme en plus ils sont deux, ils sauront peut-être mieux se défendre lorsque viendra le moment où le studio freinera des quatre fers en craignant que le changement ne soit trop poussé et déstabilise le public.

On croise les doigts pour que ce soit le cas.

 

Han Solo & Chewbacca

Tout savoir sur Solo : A Star Wars Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

corleone
02/11/2016 à 17:57

A quand le Spin-Off sur l'origine des poils de Chewbacca ?

DJ Fest
02/11/2016 à 10:50

Les fautes les gars, les fautes...

votre commentaire