Mel Gibson donne enfin son opinion sur Mad Max : Fury Road

Simon Riaux | 28 octobre 2016
Simon Riaux | 28 octobre 2016

Tu ne Tueras Point marque le fracassant de Mel Gibson derrière la caméra. Et c’est l’occasion pour tout le monde de lui poser plein de questions.

C’est par exemple le cas de Collider, qui a voulu savoir ce que l’acteur et réalisateur pensait de Mad Max : Fury Road, unique film de la saga réalisée par George Miller à laquelle Gibson n’a pas participé. Et sans surprise, l’artiste a partagé l’enthousiasme général autour du métrage.

« Visuellement c’est spectaculaire. Le montage est sidérant. Mais c’est George, c’est un scientifique. C’est le Einstein du montage. Etre capable de réunir tous les éléments pour vous balancer au visage de telles séquences d’action…

 

Tom Hardy et George Miller

 

Je me rappelle avoir filmé avec lui des scènes, où je ne comprenais pas ce que je faisais.

(…)

Je lui demandais : « Mais qu’est-ce qu’on est en train de faire George ? » Et il me répondait : « je vais utiliser cette image, et je vais la caler entre celle-ci et celle-là. Et c’était évident. C’est un scientifique. »

Ce n’est pas nous qui allons dire le contraire, tant Fury Road nous a impressionnés. Et tant qu’on y est, on vous recommande chaudement Tu ne Tueras Point, dont la critique est juste ICI.

 

Photo Vince Vaughn

Tout savoir sur Mel Gibson

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

mad kéké
29/10/2016 à 15:48

Dirty Harry exactement perso je vois la saga Mad Max comme un regard sur la société; un commentaire sur l'humanité et la place de chacuns dans le monde...après c'est mon interprétation mais je pense pas que ce soit faux d'ou le terme Allégorie qui est bien trouvé. Perso j'aime bien le terme Symbolique qui colle aussi même si c'est plus pour Beyond Thunderdome en fait

Dirty Harry
28/10/2016 à 21:52

@ Mad Kéké : oui je te rejoins d'ailleurs n'a t on pas reproché à Hergé l'évidente simplicité de Tintin alors qu'aujourd'hui tout le monde s'accorde à dire qu'Hergé est un génie. Sur la "symbolique" je n'utiliserai pas ce mot (car on peut voir des symboles partout et ce quelque soit le film avec un peu de sémiologie en tête) mais plutôt "allégorique" me semble être le mot le plus approprié pour l'oeuvre de George Miller.

mad kéké
28/10/2016 à 21:26

Dirty Harry et MystereK vous avez tout dit Fury Road et même la saga Mad Max dans sa globalité est beaucoup plus intelligente que certains le croient Les grosses lignes sont simples mais entre les lignes la c'est autre chose! George Miller joue beaucoup sur les détails pour ses personnages tout y est très symbolique! C'est aussi à nous spectateurs de réfléchir, c'est comme un dessin à pointillé si il y'en a trop on ne peut rien faire et aucune place à l'imaginaire à l'inverse si il y'en a pas assez on ne peut rien faire car pas assez d'indications et de pistes à suivre! Puis la base du prsonnage de Max c'est le mythe du héros (qui à inspiré George Lucas pour Star Wars et David Morell pour Rambo entre autres je me demande même si J.K Rowling n'as pas suivi ce concept également)

The King Brain
28/10/2016 à 16:43

En effet, une métaphore davantage embellie par le spectacle visuel et une musique d'enfer, tout comme les jeux de mots rehaussent la métaphore verbale. Dirty Hard et MystereK ont dit tout ce qu'il fallait dire.

MystereK
28/10/2016 à 15:01

Fury Road, c'est du cinéma vicéral, à l'état pur, sans fioriture. ça vous prend aux tripes et ne vous lâche plus. Des fuites en avant, pour revenir au point de départ, ça existe aussi dans la vraie vie, il faut juste savoir bien le raconter, et George Miller le fait avec classe.

En même temps, cela peut aussi être une belle métaphore : dans un monde ravagé, y a-t-il vraiment un autre endroit où se rendre ? Ne faut-il pas se battre pour se faire sa place Oû l'on est plutôt que de chercher la facilité dans un ailleurs qui n'existe pas ? Faut-il toujours voir l'herbe plus verte chez le voisin et oublier de se battre ici ?

LaTeub
28/10/2016 à 14:21

Entièrement d'accord avec Dirty Harry...

Dirty Harry
28/10/2016 à 14:16

Mais le cinéma, c'est surtout de la forme sinon quelle platitude que de filmer une histoire tout en "caméra de surveillance", la caméra et le montage sont des stylos qui narrent, soulignent ou croquent des éléments visuels, le tout dans un rythme dont le montage ponctue l'histoire (montage qui est ici...parfait de lisibilité dans le chaos). Dire que le film "ne vaut pas grand chose" car il n'a pas Anthony Shaffer au scénario c'est faire aussi l'impasse que le cinéma n'est pas du théâtre filmé et la course poursuite est tout à fait propre à cet art : peut on faire une bonne course poursuite en peinture ? Non. En littérature ? Non. En Musique ? Non. En Photographie ? Non. En BD ? Non. En Architecture ? Non. Les réalisateurs qui savent pondre une bonne course poursuite au cinéma sont les meilleurs formalistes et connaissent leur outil mieux que personne.

Moi
28/10/2016 à 14:15

Très bon film en fait. C'est juste que je déteste Tom Hardy ...

Paehon
28/10/2016 à 13:21

@Bibi

Tu te trompes Bibi, ce n'est pas parce que rien n'est expliqué ou développé qu'il n'y a rien à comprendre.

Okay l'histoire est simpliste : Fuite et course poursuite. Mais quand tu regardes bien chaque personnage a une histoire qu'on comprend dans les dialogues, chaque objet est à sa place, chaque élément du décor a une importance...

Je t'invite à regarder la critique du Nostalgia Critic sur le film (trouvable en VOST si tu n'es pas à l'aise avec l'anglais) qui t'en donnera une autre vision.

Bibi
28/10/2016 à 12:48

Oui enfin il ne parle que de la forme, parce que si on parle du scénario...

votre commentaire