Suicide Squad dévoile toutes ses scènes coupées

Christophe Foltzer | 8 août 2016
Christophe Foltzer | 8 août 2016

Oui oh, on parle encore de Suicide Squad mais que voulez-vous, il y a beaucoup de choses à en dire. Et si de l'avis général, il s'agit d'un gros carnage, nous sommes beaucoup à vouloir comprendre comment nous avons pu en arriver là.

Parce que bon, sur le papier, Suicide Squad semblait gagné d'avance : casting cool, film de bande (donc genre très balisé),assise financière de Warner et DC pour s'assurer le budget nécessaire aux nombreux délires visuels du film. Bref, on ne voit pas comment le film pouvait se planter. Et pourtant, handicapé par un PG-13 pas vraiment en adéquation avec son sujet, le film s'est vu retourné et donc fatalement remonté. Au prix de sa cohérence originelle probablement.

 

Photo Jared Leto, Jocker

 

Si l'on savait déjà que le Joker bénéficiait de scènes qui n'apparaissaient pas au final dans le film, un utilisateur de Reddit (baptisé Naydawwwg) vient de publier la liste supposée de toutes les autres scènes coupées de Suicide Squad. Evidemment, c'est à prendre avec des pincettes et au conditionnel puisque rien n'a été confirmé par le studio et comme on est sympa, on vous dit : Attention, SPOILERS.

Donc, l'ouverture du film était différente puisqu'elle nous permettait d'assister à la possession de June Moone par l'Enchanteresse en temps réel, plutôt que de la voir en flashbacks et de commencer le film sur Deadshot. En parlant de lui, nous avions aussi droit à une scène le montrant pensif dans sa cellule, regardant la pluie en pensant à sa fille. El Diablo, de son côté, observait la flamme d'une alumette au moment où il prêtait serment de ne plus utiliser ses pouvoirs. Il était par ailleurs escorté vers un centre d"entrainement dans un container rempli d'eau pour contrôler ses pouvoirs et en était sorti sans aucune délicatesse.

 

jared leto margot robbie kissing

 

Les premières interviews du film laissaient penser que Captain Boomerang était beaucoup plus raciste et sexiste qu'au final. La plupart de ses saillies étaient dirigées contre Katana, qui l'attirait. Nous devions en apprendre plus sur les origines de Killer Croc, qui aurait vécu comme un paria à cause de sa difformité et qui en serait arrivé à la conclusion qu'il était beau à sa manière. Il aurait déjà croisé la route de Batman à l'époque où il était l'homme de main de plusieurs bandits. On comprenait aussi qu'il avait une passion pour la sculpture.

 

Photo Viola Davis

 

Une autre scène le montrait malade en hélicoptère, vomissant une demi chèvre devant les Navy Seals et la mangeant aussi sec. Une autre scène précisait que Slipknot était un violeur récidiviste, pour le rendre suffisamment antipathique au moment de sa mort. La relation entre Rick Flagg et June Moone était plus approfondie, notamment à un moment où ils partageaient un diner romantique.

Nous devions en voir plus de la scène du Joker interrogeant Captain Griggs, notamment le passage où il dit "Je suis très impatient de te montrer mes jouets", présent dans les trailers mais pas dans le film. Le Joker et ses hommes devaient s'échapper d'un restaurant après avoir déclenché une fusillade. Harley Quinn devait les suivre en moto et le Joker se frappait la tête contre la vitre de frustration. Le Joker et Harley Quinn devaient s'affronter, le combat finissant par la belle tenant en joue son amant. Le joker lui disait des mots doux pour l'amadouer puis retournait l'arme contre elle. Après d'autres mots doux, ils s'embrassaient.

 

critique

 

Harley devait avoir plus de temps de présence dans la scène d'Ace Chemicals lorsqu'elle saute dans la cuve de produits chimiques. Tout comme le Joker d'ailleurs. La poursuite avec la Batmobile devait aussi être plus longue, notamment avec le plan vu dans les bandes-annonces où le Joker tape du poing contre le plafond de sa voiture.

Harley utilisait sa batte comme un fusil, tuant des ennemis imaginaires. La scène du Joker s'infiltrant dans l'usine de nanobombes devait être plus longue. Harley et Boomerang devaient partager plus de moments ensemble. On devait la voir d'ailleurs l'aimer de moins en moins alors qu'elle s'attache aux autres membres du Squad. Dans le bar, Harley prenait les commandes de tout le monde, comme vu dans les bandes-annonces. Deadshot prenait un shot, Katana un whisky, Boomerang et Killer Croc une bière, tandis qu'elle demandait à Diablo s'il voulait un verre d'eau. 

 

Photo Cara Delevingne

 

Plusieurs scènes entre le Joker et Harley devaient présenter leur relation de façon plus romantique qu'abusive. Ils se disputaient de nouveau après qu'il l'ait sauvé en hélicoptère, la poussant à bout pour qu'elle se tue. Puis l'hélicoptère était abattu. Durant la bataille finale, le Joker revenait, la moitié du visage brûlé suite au crash de l'hélicoptère, et devait combattre le Squad. Il demandait à Harley de s'enfuir avec lui mais elle refusait, préférant aider ses amis, le Joker s'enfuyait après leur avoir jeté une grenade.

Si tout ceci est vrai, nous avons donc la preuve que Suicide Squad devait être un tout autre film. Mais comme apparemment David Ayer ne prévoit pas de livrer de director's cut, nous ne pourrons qu'imaginer sur la base de ces infos ce qu'il aurait dû être. Dommage.

 

Photo Jay Hernandez El Diablo

commentaires

Annatune
09/08/2016 à 13:45

@pope

Cette liste montre que ce grand public aux goûts de merde a préféré ces "vieux" films, et qu'aujourd'hui, ces "kids" ne se déplacent pas autant en salles. Donc : le public préfère Autant en emporte le vent, E.T. et L'Exorciste à Transformers et Iron Man, en gros. Seul le prix du billet donne l'impression que la masse est plus grande aujourd'hui.
Et bon, citer de la téléréalité pour prouver que la masse a mauvais goût, c'est vraiment ridicule. A la TV aussi des tonnes de séries très respectables et intéressantes et pas creuses sont des succès. La plus évidente : Game of Thrones, avec des couloirs de dialogues, de la complexité psychologique, et des intrigues qui obligent à suivre avec attention les épisodes.

Un groupe de gens qui préfère manger du popcorn devant un film pas ambitieux avec plein d'action et de blagues (je te paraphrase) : s'il n'y a aucun mépris qui traduit la conviction que ces gens sont bêtes, moins respectables... Tout ça étant en plus basé sur TES goûts, et pas une grande vérité indubitable de films bien vs film pas bien. Ok ok, si tu le dis, tant mieux.

le grand pope
09/08/2016 à 13:15

@Annatune:
* " je te parle de la liste actuelle des plus grands succès de tous les temps" Oui... mais ce sont tous des vieux films. Y a pas beaucoup de kids qui, aujourd'hui, vont voir Autant en emporte le vent au cinéma hein...
* "tes mots signifient assez clairement que ce public a des goûts de merde (...)" Oui :)
* "(...) ET est légèrement stupide selon toi..." je n'ai jamais dis ça :(
* "mais le public il voulait pas quelque chose de différent, il voulait des vannes et de l'action non stop, alors devant un film plus ambitieux il tire la tronche..." Ben c'est exactement ce qu'il s'est passé non?

Annatune
09/08/2016 à 10:27

@pope

Non : je te parle de la liste actuelle des plus grands succès de tous les temps. Preuve que ce fameux public aux goûts de merde ne s'est JAMAIS autant déplacé que pour ces films. Peu importe comment tu retournes les choses.

Et de tous temps il y a eu une sous-culture jugée par certains, consommée et appréciée par le public. Vouloir poser des frontières (jouer à Pokemon et revoir un Tarkovski et être fan de Fincher serait impossible ?), et répéter que "le public à des goûts de merde" pour désigner un groupe abstrait qui serait responsable de tout, c'est selon moi de la paresse intellectuelle. Surtout pour placer des frontières entre soi-même (bon cinéphile) et l'Autre (mauvais cinéphile).

Et à mon avis, tes mots signifient assez clairement que ce public a des goûts de merde ET est légèrement stupide selon toi...
"mais le public il voulait pas quelque chose de différent, il voulait des vannes et de l'action non stop, alors devant un film plus ambitieux il tire la tronche..." "pas assez Marvellien pour le bon peuple qui veut bouffer son popcorn sans se prendre la tête)".

le grand pope
09/08/2016 à 09:31

@Seph : je n'ai jamais dis que le grand public est bête mais qu'il a des gouts de m*rde, ce n'est pas pareil.
@Annatune : "Autant en emporte le vent est toujours premier, avec pas très loin Les Dents de la mer, E.T., Ben-Hur, L'Exorciste, Titanic, Star Wars." Oui bien sûr mais tu me parles de films d'une autre époque... (de sacrés bons films)... d'un temps où les gens n'avait ni les Pokémon ni les Anges ;)

Seph
08/08/2016 à 22:28

L'obsession du "pope" pour le public de masse qui serait totalement bête, alors qu'on parle de superproduction qui doit atteindre le milliard de recettes pour être un vrai beau succès. Un niveau d'industrie qui n'existe QUE grâce au public de masse donc, et qui est nourri par ce soit-disant public idiot duquel il se démarque.

Rabaisser les "autres" est le moyen le plus rapide de sembler grand de toute évidence.

bof
08/08/2016 à 22:11

@le grand pope

Bien sur qu'on voit sa "patte", mais la ou il était libre sur Watchmen pour faire son film, il ne l'est absolument pas sur BvS ou il a du composer avec Affleck et les désirs/envies de la production. Au final, je me demande vraiment ce qu'il est aller faire dans cette galère. Enfin bon, ça a du lui plaire en fin de compte vu qu'il veut réaliser un autre DC je crois ? Perso je trouve ça dommage.

champy
08/08/2016 à 21:47

Tout ça prouve qu'ils ne savent plus vraiment où ils en sont et ce qu'ils font, et de toute façon, tout ça n'aurait pas changé grand chose car toutes ces prétendues scènes ne changent rien au scénario vide de ce film.

champy
08/08/2016 à 21:42

C'est parti en couilles pour l'univers cinéDC...

Baneath88
08/08/2016 à 19:50

J'espère vivement qu'un director's cut verra le jour. Le montage ciné est trop bordélique et fade pour être honnête. J'étais notamment déçu de la ration Joker/Quinn qui était complètement hors-sujet selon moi. Voir les scènes décrites plus haut ajoutées ferait beaucoup de bien au film.

Stripteaseur Pro
08/08/2016 à 16:07

Snyder est l'incarnation même de la nullité du hollywood actuel! Tout dans les images et le visuel(la forme) et rien dans l'histoire et le scenario(le fonds)... Trop la Honte! I LOVE YOU M.NOLAN, Where are you ??? Save DC , please!

Plus

votre commentaire