Star Trek Sans limites : Simon Pegg prend la défense du coming-out de Sulu

Christophe Foltzer | 10 juillet 2016
Christophe Foltzer | 10 juillet 2016

Il y a quelques jours, nous apprenions que Star Trek : Sans Limites dévoilait l'homosexualité du personnage de Sulu au détour d'une scène délicate, émouvante et en toute discrétion. Une décision qui n'a pas plu à tout le monde.

Et à George Takei en premier lieu, lui qui n'est autre que le Sulu original. Peu après cette annonce, Takei s'est en effet fendu d'un commentaire sur le net où, malgré l'énorme respect qu'il éprouve pour cette initiative, il n'a pas apprécié que cela passe par la modification d'un personnage au background déjà bien établi. Rien de bien grave pour nous, mais pour lui, cela revenait à trahir quelque peu l'esprit du créateur de l'univers, Gene Roddenberry.

Et cela n'a pas échappé à Simon Pegg qui, ayant pris connaissance de l'interview, n'a pu s'empêcher de remettre quelques pendules à l'heure dans les colonnes du Guardian :

"J'ai énormément d'amour et de respect pour George Takei, son coeur, son courage et son humour sont de grandes sources d'inspiration. Mais je ne suis pas d'accord avec lui concernant Sulu. Il a raison quand il dit que c'est dommage que la version cinéma de l'univers de science-fiction le plus tolérant du monde n'ait pas encore inclus de personnage LGBT. Nous aurions pu créer un nouveau personnage mais il n'aurait alors été que défini par son orientation sexuelle, il aurait été vu comme le gay du film, plutôt que pour celui qu'il est.

Je ne pense pas d'ailleurs que la décision de Roddenberry de faire un équipage totalement hétérosexuel au moment de la première série était un  choix artistique, mais plutôt une nécessité de l'époque. Star Trek est très aimé et notamment respecté pour avoir montré le premier baiser inter-espèces à la télévision mais cet épisode a été le moins regardé. Le public n'était pas aussi ouvert d'esprit à l'époque et cela a dû forcer Roddenberry à tempérer ses innovations. S'il avait pu explorer la sexualité de Sulu à l'époque de Georges, il l'aurait fait sans aucun doute. Roddenberry était un pionnier et un visionnaire mais il choisissait ses combats avec beaucoup de précautions."

Que l'on soit d'accord ou non avec ce changement d'orientation du personnage de Sulu cela n'a finalement que peu d'importance. Sulu reste Sulu et ce n'est pas parce qu'il est plus porté sur les hommes maintenant que par le passé que cela doit changer notre façon de le voir et de l'apprécier. Un peu comme dans la vraie vie en fait. C'est beau.

Tout savoir sur Star Trek : Sans Limites

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Hasgarn
11/07/2016 à 09:55

"Nous aurions pu créer un nouveau personnage mais il n'aurait alors été que défini par son orientation sexuelle, il aurait été vu comme le gay du film, plutôt que pour celui qu'il est."

Amen.

votre commentaire