Sexisme à Hollywood : Jennifer Lawrence prend position dans une lettre ouverte

Sophie Sthul | 14 octobre 2015
Sophie Sthul | 14 octobre 2015

Propulsée par Hunger Games au rang de superstar internationale, humiliée lors d’un vol massif de photos intime à caractère sexuel, Jennifer Lawrence a pris l’habitude de s’exprimer franchement. Et c’est ce qu’elle vient de faire aux côtés de Lena Dunham.

La créatrice de la série Girls lui a en effet proposé de s’exprimer via Lenny, site influent collectionnant les prises de positions et lettres ouvertes. Pour l’occasion, la comédienne est revenue sur le sexisme d’Hollywood et les écarts de salaire entre hommes et femmes.

« Je mentirais si je prétendais que ma volonté d’être appréciée n’a pas influencée ma décision de ne pas me battre pour ce contrat. Je ne voulais pas paraître « compliquée » ou « trop gâtée ». A ce moment-là, ça me semblait une bonne idée, jusqu’à ce que je vois les fiches de paies sur Internet et réalise que tous les hommes avec lesquels je travaillais ne s’étaient visiblement pas inquiétés de paraître « compliqués » ou « trop gâtés. »

On se souvient en effet que les révélations de la cyber-attaque contre Sony avaient révélé que Lawrence était nettement moins payée que ses collègues masculins de American Bluff, malgré un rôle nettement plus conséquent que certains d’entre eux.

Jennifer Lawrence

Pour l’actrice, accepter cette situation dans laquelle une comédienne peut ne pas oser exiger un traitement similaire à celui des hommes est aussi l’héritage d’une distinction fondamentale dans la perception que la société a d’eux.

« Il y a quelques semaines, j’ai donné mon avis clairement et sans enrobage, sans agressivité, juste franchement. L’homme avec qui je travaillais (en réalité, il travaillait pour moi) m’a répondu : « Whoa ! On est tous du même côté ici ! » Comme si je lui avais hurlé dessus. J’étais vraiment choquée, parce que je n’avais rien dit de personnel, d’offensant, ou tout simplement de faux.

Toute la journée, je vois des hommes donner leur avis, et je donne le mien exactement de la même façon, et on considère cela comme une agression.

J’en ai fini de chercher de trouver la forme la plus « adorable » possible pour exprimer mon opinion en restant adorable. Rien à foutre. Je ne crois pas avoir jamais travaillé avec un homme perdant du temps à s’interroger sur le meilleur angle à adopter pour être entendu. Sa voix est entendue, c’est tout. »

Hunger Games 3

commentaires

Zapan
15/10/2015 à 22:40

@ Kilopo +1

Kilopo
14/10/2015 à 17:37

Quand t'as une actrice comme elle, prise comme modèle par une partie de sa génération et des ados, qui dit qu'une femme n'a pas à "rester à sa place" et être mignonne pour avoir un salaire à hauteur de celui des hommes, ça ne peut qu'être que positif niveau inspiration.
Il faut voir au-delà de son salaire et ses privilèges (elle le dit bien dans la lettre originale, bien plus longue) : c'est la question du sexisme. Et si ça devient super cool et donc normal de parler de ça et ouvrir sa gueule, les mentalités des gens "normaux" changeront

On pourrait d'ailleurs se dire : si même une fille privilégiée superstar comme elle souffre de ce problème, QUI n'en souffre pas dans le monde ? Qu'elle l'ouvre pour en parler (et dans la lettre encore une fois elle dit bien qu'elle est privilégiée et le sait) est une bonne chose. Et pas que pour Hollywood, évidemment.

GOLDORAK2010
14/10/2015 à 15:25

Quelle hypocrite cela !!!!

stivostine
14/10/2015 à 12:54

encore des problèmes de riches......

Zapan
13/10/2015 à 17:31

Voilà une fille qui a la tête bien sur les épaules. Il lui en faudra du soutien et du courage pour continuer dans cette voie.

votre commentaire