Steven Soderbergh a pris sa retraite à cause du public et des studios

Geoffrey Crété | 2 octobre 2015
Geoffrey Crété | 2 octobre 2015

Deux ans après avoir annoncé la fin de sa carrière cinématographique, Steven Soderbergh donne quelques explications sur sa décision.

Il a réalisé la première saison de The Knick, avec Clive Owen en chirurgien ennivré par la drogue et l'ambition. Il est producteur de l'adaptation de son film Girlfriend Experience en série, qui sera diffusée sur Starz. Il prépare Mosaic, un téléfilm HBO intéractif avec Sharon Stone qui permettra au public de participer aux choix scénaristiques. La retraite de Steven Soderbergh est donc toute relative, même si le cinéaste oscarisé refuse de revenir à la tête d'un plateau de cinéma - il a été réalisateur de seconde équipe sur le premier Hunger Games et cadreur sur Magic Mike XXL.

Interviewé par The Hollywood Reporter, Soderbergh a toutefois donné quelques détails sur sa décision :

"De mon point de vue purement personnel et subjectif, je n'ai pas d'intérêt à faire un autre film à moins que mon attitude ou le business ne change. Il y a eu une série de choses qui ont contribué à cette décision - je pense que le public a joué un rôle, que les studios ont joué un rôle - mais le processus d'un film est de plus en plus basé sur la peur, et ce n'est pas une bonne base pour être créatif"

 

 

En 2013, Steven Soderbergh avait vraisemblablement atteint un point de non-retour lorsqu'il déclarait en avoir fini avec le cinéma :

"Quand on en est au point où on se dit, 'Si je dois remonter dans un van pour faire d'autres repérages, je vais me flinguer', c'est que le moment est venu de laisser sa place à quelqu'un qui est encore excité de monter dans le van."

Après avoir réalisé coup sur coup, en trois ou quatre ans, Contagion, Piégée, Magic Mike, Effets secondaires et Ma vie avec Liberace, et dirigé une nouvelle fois une armée de stars hollywoodiennes, le réalisateur avait ainsi fait ses adieux aux salles obscures, pour mieux se retrancher à la télévision avec notamment The Knick (il a également réalisé l'intégralité de la saison 2, diffusée dès octobre).

Il révèle par ailleurs qu'il n'écarte pas la possibilité d'adapter d'autres films de son filmographie dont les droits lui reviennent peu à peu, à l'instar de The Girlfriend Experience, sorti en 2009 et centré sur le quotidien d'une call girl de luxe. Les fans peuvent donc rêver (ou pas) d'une série adaptée de Kafka, Full Frontal, Bubble, Schizopolis ou encore Gray's Anatomy.

 

 

Tout savoir sur Steven Soderbergh

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Macready
04/10/2015 à 14:33

Et son remontage de Kafka c'en est où ?

Mordhogor
03/10/2015 à 09:49

Oups, je savais même pas que c'était lui qui avait réalisé Magic Mike. En fait; j'imaginais pas une seule seconde le lien entre le réal et ce film... C'est peut-être pour ça qu'il ne va pas bien en ce moment... Petit burn-out passager, et j'attends avec impatience de découvrir The Knick !

Bolderiz
03/10/2015 à 09:36

En gros le public et les studios ne l'ont pas compris quoi...

Zapan
02/10/2015 à 22:41

@Lolilol +1

Lolilol
02/10/2015 à 20:46

Grey's Anatomy avec Sasha, j'achèèèète

votre commentaire