Pour le réalisateur Paul Haggis, ne pas questionner Tom Cruise sur la Scientologie est un acte de lâcheté

Christophe Foltzer | 24 août 2015
Christophe Foltzer | 24 août 2015

Tom Cruise et la Scientologie, c'est une vieille histoire d'amour dont on parle peu ces derniers temps. Forcément, avec Rogue Nation, le comédien connait un retour en grâce et il semblerait déplacer d'aborder les sujets qui fâchent. Mais cela ne fait pas que des heureux.

Il est intéressant de constater à quel point Hollywood et le public semblent avoir la mémoire courte. Alors qu'il y a quelques années on ne pouvait parler de Tom Cruise sans aborder son fort engagement au sein de l'Eglise de Scientologie, il semblerait que le sujet ait été oublié par tout le monde. Est-ce parce que chacun y trouve son compte dans la promotion de Rogue Nation et qu'aborder un tel sujet menacerait le business en cours ou alors tout le monde s'en fiche ? Une réalité qui met certaines personnalités hors d'elles.

Et notamment Paul Haggis, réalisateur de Collision et adepte de la secte jusqu'en 2009. Lors d'une interview accordée au Daily Beast, le metteur en scène a exprimé son agacement face à cette loi du silence, révèlant que les attachés de presse du comédien interdisaient aux journalistes de lui poser la moindre question sur la Scientologie sous peine de voir leur interview annulée. Une directive qui s'est notamment manifestée pendant la promotion de Rogue Nation où chaque journaliste devait donner son accord pour éviter le sujet. Et c'est justement ce qui fait enrager Paul Haggis :

"Je ne sais pas comment les journalistes peuvent se réclamer journalistes s'ils ne sont même pas suffisamment courageux pour lui poser une seule question sur ce sujet. Je veux dire, quelle taille doit avoir l'éléphant dans la pièce avant qu'on en parle ?"

Mais plus qu'un manque de courage, Haggis y voit là une infraction du code de déontologie de la profession de journaliste : 

"Il y a quelques chose qui s'appelle la déontologie et quelques fois, il y a des sujets plus importants que la promotion d'un film. Le sujet était là et tous les journalistes se sont mis d'accord pour ne pas en parler. Pourquoi ? A ce stade vous n'êtes que des attachés de presse. Hont à vous !"

On comprendra sans mal la colère du réalisateur, d'autant que la Scientologie est un sujet des plus sérieux et qu'il parait essentiel de s'y pencher un moment ou un autre. Au risque de mettre en péril le Saint Business ?

commentaires

Cervo
24/08/2015 à 21:30

C'est vrai ça, si un ancien Khmer rouge était une star internationale j'espère bien que personne n'irait déranger sa vie privée pendant la promotion de ses films.

Docteur Teubé
24/08/2015 à 21:24

Ouais sauf que Tom Cruise, ce n'est pas sa vie privée, il est N°3 de l'Eglise de Scientologie.

Si un autre acteur était Mollah, Grand Rabbin, ou Cardinal, ou ferait vachement gaffe à ce qu'il raconte. Au contraire je trouve que l'absence de remise en question de Cruise, dont les actes sont documentés et assez hardcore, très inquiétante.

Doctor Nico
24/08/2015 à 16:35

Bah euh pas d'accord. C'est une promotion de film, y'a pas à parler de sa vie privée. Est ce que vous trouveriez ça normal d'interviews Woody Allen en lui demander de parler du judaïsme ? Sauf, si ça a un rapport direct avec l'histoire de son film, ça n'aurait aucun intérêt. Bah là c'est pareil. Sous prétexte que la Scientologie a moins d'adepte que l'islam, le christianisme et le judaïsme, c'est une secte affreuse ? Mais c'est la même chose ! Une croyance personnelle, ça le regarde. En quoi croire à des extraterrestres est plus con que de croire qu'un type a créé l'univers en 7 jours ? Un peu de respect pour les opinions personnelles et recentrons le débat sur le film !

sylvinception
24/08/2015 à 13:38

Haggis était membre de la secte jusqu'en 2009...
Voici donc la seule explication rationnelle à la statuette du meilleur film décrochée par sa bouse "Collision".
Merci Paul!!

DJ Fest
24/08/2015 à 12:25

Qu'un journaliste bossant pour un canard généraliste refuse de se plier à la règle et la dénonce (s'il en a le courage) je trouve ça parfaitement normal.

Par contre qu'un journaliste de cinéma n'aborde pas cette question sans que cela le gène ça ne me choque absolument pas. Si j'avais la chance d'interviewer Tom Cruise j'aurais 100 000 questions à lui poser sur sa carrière (le mec a bossé avec Kubrick, 2 fois avec Spielberg, et tant d'autres) plutôt que de partir dans une discussion sur la sciento. A chacun son métier, voire même sa passion si on parle de cinéma.

Arnaud
24/08/2015 à 12:07

Personnellement sa croyance quelle qu'elle soit, j'en ai rien a foutre ... Scientologue, musulman, chretien, taoiste, athée ... mais qu'est-ce qu'on s'en fout serieux ....
Il croit ce qu'il veut, il ne parleque de ses films dans les interviews sur ses films justement, ca me va tres bien.

Karlito
24/08/2015 à 11:52

Si le film rependait l'idéologie idiote et dangereuse de Hubbard (soit disant immortel, mais bien mort, comme quoi...) ou l'acteur en mettait une louche là-dessus à chaque déclaration en tant qu'acteur, la question mériterait d'être posée. Mais bon, cela reste du cinéma et un peu hors sujet, voir de la vie privée. S'il tient à rester discret maintenant et qu'il n'essait pas de nous emberlificoter, tant mieux.

pSEUDO
24/08/2015 à 11:45

"la secte islam"?

SVP restez en au ciné, j'ai pas envie de lire ce genre de conneries. Je m'en vais avant de lire d'autres coms borderline.

Inodream
24/08/2015 à 11:27

L'islam n'est pas une secte, relis la définition dans le dico au pire

Hasgarn
24/08/2015 à 11:16

Thinault :
"La secte islam"
ça va pas la tête ?!?

Plus

votre commentaire