The Hateful Eight de Quentin Tarantino balance un premier teaser qui tire à bout portant

Sophie Sthul | 12 août 2015
Sophie Sthul | 12 août 2015

On ne l’a pas vu venir, voici le premier teaser de The Hateful Eight, de Quentin Tarantino ! Et on a comme l’impression que les supporters du réalisateur vont prendre sacrément leur pied.

Tous les ingrédients qui ont contribué à faire du cinéma du réalisateur un évènement et une célébration du Septième Art semblent réunis. Une image sublime, des personnages hauts en couleur, des dialogues savoureux et une armada de références.

L’ensemble paraît clairement lorgner vers la comédie, ainsi qu’un type de huis-clos proche de ce que réalisait Quentin Tarantino en début de carrière. Mais on sait avec le réalisateur de Boulevard de la Mort qu’il ne faut jamais se croire en terrain balisé, et que ce bon Quentin es toujours capable de nous surprendre.

Espérons maintenant que ce gros délire du réalisateur, qui sera visible en format 70MM dans les salles équipées, ne virera pas à la farce égotique et se souciera assez de son spectateur pour lui proposer un film à la hauteur de ses attentes.

Ce premier teaser est en tout cas terriblement prometteur, grâce à une sacrée collection de tronches, composée d’u ahurissant panel de comédiens. De Kurt Russell, en passant par Samuel L. Jackson, Jennifer Jason Leigh, Michael Madsen, Tim Roth, Walton Goggins ou encore Bruce Dern.

Verdict en janvier 2016.

 

 

Tout savoir sur Les 8 Salopards

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
jean aimar
18/08/2015 à 13:48

trop humoristique ! déja désamorcé ! sans intérét .

Bolderiz
15/08/2015 à 18:13

Je n'ai jamais trop aimé Tarantino. Le mec a du talent, attention, un vrai amour du cinéma aussi mais être ultra référentiel ne signifie pas être un génie... J'espère qu'un jour QT fera un film à lui, lui ressemblant vraiment et non pas un film "à la manière de" ou un "hommage à"... Le mec ne semble exister qu'à travers le cinéma des autres - pourquoi pas, après tout le cinéma c'est ça, l'inspiration née des oeuvres d'autres auteurs, mais lorsque l'oeuvre n'est que du décalque, de la référence à outrance, pour moi il n'y a pas génie mais juste un bon faiseur (ce qui est déjà pas mal du tout)... QT a tellement ratissé son spectre cinématographique qu'il s'auto référence désormais, et si là, ça devenait intéressant? Wait and see, en tous les cas, bizarrement, la BA m'a intrigué...

serpico
14/08/2015 à 15:11

@ghob: tueurs nés n'est pas l'oeuvre de tarantino. Il en a réalisé la mouture mais son scénario de base a largement été remanié par oliver stone qui en a assuré la réalisation. Donc je ne mettrais pas ce film à l'actif de tarantino mais plutôt à celui de oliver stone.

ced
13/08/2015 à 22:16

Kurt Forever...

ced
13/08/2015 à 22:15

Ghob t'a trop raison...KURT les bouffe tous

Ghob_
13/08/2015 à 15:19

Par contre, j'avoue, Kurt Russell bouffe toujours autant l'écran quand il est dirigé par Tarantino :)

Ghob_
13/08/2015 à 15:14

+1 pour tous ceux qui disent que Tarantino se mordille le gland depuis des années...
J'étais allé voir Django Unchained au ciné et malgré quelques scènes jubilatoires (mais prévisibles) et une direction artistique toujours aussi réussie (acteurs, bande-son, montage), je m'étais déjà fait la réflexion...

Tarantino était peut-être un génie au tout début de sa carrière (le tryptique Pulp Fiction-True Romance-Tueurs Nés étant pour moi le St-Graal tarantinesque), mais force est de constater que depuis Kill Bill, ce génie s'est fortement étiolé ; le bonhomme gardant toujours cette vivacité de ton et cette propension ahurissante à recracher tous les cinémas qu'il aime sous une forme étonnamment cohérente. Mais il n'y a plus ce mordant, cette envie d'en découdre avec les codes et conventions, cette liberté de sale gosse qui glaviotte à gauche à droite tout en racontant l'histoire qu'il a envie de raconter, quelle que soit sa forme ou ses débordements (a)moraux.
Depuis quelques années, papa Quentin répète son cinéma et ses idées, recyclant les plans et poses iconiques sur fond de coolitude trash et funky (d'ailleurs, le Jamie Foxx de Django à la fin du film est un peu la définition de ce constant remâchage tarantinien : cool certes, mais tournant méchamment en rond).

Le meilleur film de Q.T. ? Jackie Brown, of course.
Ici, le réalisateur rendait un hommage vibrant aux films et séries 70's tant chéries, tout en jouant d'une certaine sobriété dans sa mise en scène. Moins d'explosions de violence, plus de dialogues (mais étonnamment bien écrits, loin des délires "like a virgin"esques de Reservoir Dogs) et une structure narrative qui ne se délitait que dans sa dernière partie, à l'opposé d'un Pulp Fiction où tous les éléments ne cessaient de se bousculer et s'entrecroiser en tous sens. Les persos étaient classes et attachants ("oh Luuuiiiis!") Le ton était personnel et pertinent et le métrage lui-même ne ressemblait à aucun des autres films/scénar' du coco. Le film s'est fait basher à l'époque et pourtant, aujourd'hui il apparait comme l'un des films les plus réussis de Tarantino, car tout en portant sa marque, il était l'un de ceux qui restait justement le plus dans "la retenue" et une certaine idée du cinéma qui a tout à fait disparue aujourd'hui...

Aussi, n'irais-je probablement pas voir ce prochain Hateful Eight mais regarderais-je à la place ce bon vieux Jackie Brown, qui malgré les années et les rides, reste l'une de ces petites merveilles mésestimées que l'on garde jalousement pour soi.

Dirty Harry
13/08/2015 à 12:09

Un bon vieux western ! (en effet le début c'est la chevauchée fantastique qui est citée avec l'arrivée de John Wayne devant la diligence bien vu Thierry !). Vivement les sous titres car je n'ai pas tout compris, néanmoins dans les grandes lignes on dirait un "10 petits nègres" cross over "le Grand Silence", ou un Réservoir Dogs dans un Relais du Poney Express...En tout cas vivement qu'on entende la musique que composera Morricone.

travis
13/08/2015 à 07:09

Mouais..... Mitiger sur le coup.j'adore Tarantino mais la bande annonce ma pas donner envie.après c'est qu'une b.a.

henry golant
13/08/2015 à 01:16

oh toto ! il y a tres longtemps que je ne pratique plus ! comme il y a longtemps que Q.T ne fait plus de bons films. c'était du temps de réservoir dogs ou de pulp , ca ! depuis il parodie , fais mumuse avec ses potos dans la cour de l'école , et ce qui est pire , il s'autoparodie. mais je ne t'empeche pas de te faire du bien devant ses derniers films ! ce n'est que mon avis tu sais !

Plus
votre commentaire