Sigourney Weaver violemment attaquée par le scénariste d'Alien vs Predator après ses déclarations

Geoffrey Crété | 23 juillet 2015
Geoffrey Crété | 23 juillet 2015

L'increvable Alien continue de passionner les foules et déchaîner les passions : blessé par les déclarations de Sigourney Weaver, qui a profité du futur Alien 5 pour rappeler qu'Alien vs Predator est une grossière erreur, l'un des scénaristes du spin-off s'est fendu d'une lettre ouverte.

Sigourney Weaver a réveillé la bête - ou du moins, l'une d'elles. Chiffonné par les paroles de la comédienne, qui disait lors du Comic Con de Londres qu'Alien vs Predator l'avait déprimée au point de la pousser à valider la mort d'Ellen Ripley dans Alien 3, le premier scénariste du spin-off entre les deux créatures a publié une longue lettre sur Bloody Disgusting pour remettre les pendules à l'heure.

Peter Briggs, le co-scénariste de Hellboy, a ainsi narré la naissance de ce curieux projet dans les années 90 :

"J'ai lu ce matin la dernière salve de Sigourney Weaver contre la franchise Alien vs Predator sans Ripley dans laquelle j'ai joué un rôle il y a 25 ans. Encore une fois, j'ai poussé un gros soupir en voyant qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de gratter cette plaie.

 

Photo Sigourney Weaver

 

Pour replacer ses lamentations dans le contexte, ma version d'Alien vs Predator, écrite pendant l'été 1991, était la toute première version, le tout premier élément de travail fait par le studio sur ce projet. (...) On peut dire que même si mon scénario n'a jamais été filmé, il a lancé ma carrière.

Pour replacer la chronologie, les comics Alien vs Predator de Dark Horse ont été publiés de juillet à décembre 1990. Le tournage d'Alien 3 a commencé un mois plus tard, en janvier 1991. Même si l'excellente version de Rex Pickett pour David Fincher voyait Riplyey mourir, je pense que c'était une chose également présente dans les versions de Vincent Ward, que Fincher a remplacé.

Je vivais à Londres à l'époque, et j'ai réussi à visiter les décors d'Alien 3 à la fin du tournage en tant qu'invité d'Alec Gillis et Tom Woodruff, des effets spéciaux. (...) Nous avons commencé à discuter du tournage difficile. Ils disaient ne pas avoir vu Predator 2 à ce moment-là, mais avaient entendus parler de Danny Glover qui voyait un crâne d'Alien dans la salle des trophées du Predator à la fin du film. Alec savait que j'étais un scénariste en peine et m'a demandé sur quoi je travaillais. Tom a levé un sourcil (aucun d'eux ne connaissait les comics) quand j'ai dit avoir commencé à travailler sur l'histoire d'Alien vs Predator. 'Mec, je vois pas comment ça pourrait arriver !'.

 

Fincher

 

"J'ai terminé ma version d'Alien vs Predator en septembre 1991. C'était uniquement dans le but d'attirer l'attention, dans l'espoir que j'aurais peut-être un job de réécriture sur un autre film. Mon agent de l'époque était ami avec Larry Gordon, qui avait un accord avec la Fox. Ils se sont rencontrés. Ils ont parlé. Je me souviens du coup de fil où j'ai appris qu'ils avaient acheté le scénario. Et après un certain nombre de problèmes et disputes, le projet était mort l'année suivante. On m'a même dit plus tard qu'il y avait eu de sérieuses discussions pour en faire un véhicule pour Schwarzenegger.

"Larry Gordon m'a dit plus tard qu'Alien vs Predator avait été discuté pour la première fois à la Fox littéralement quelques jours avant que mon scénario arrive en septembre 1991, ce qui fait que j'étais au bon endroit au bon moment . Peut-être qu'il y avait un sentiment de panique à cause d'Alien 3... Je n'en ai aucune idée. Et donc quand j'entends Sigourney Weaver se rappeler qu'elle a décidé de tuer Ripley dans Alien 3 parce qu'elle avait entendu que la Fox parlait de faire Alien vs Predator, malgré le fait que notre projet ait été discuté bien plus d'un an après que son film ait été en production, je dois vraiment lever les yeux au ciel."

 

Affiche

 

"J'aime Alien 3. Enfin, pas lors de sa sortie en salles, mais je trouve la version longue encore plus regardable qu'Aliens. Je vais aussi être honnête et dire que je suis loin d'être fou des deux Alien vs Predator (surtout Requiem, et moins on en dit mieux c'est). Mais je souhaite vraiment que Sigourney arrêter de taper sur Alien vs Predator comme sur une piñata en disant que ça a"ruiné" la franchise Alien, et qu'elle admette que les deux Alien dans lesquelles elle était très impliquée ont malheureusement réussi à le faire, à eux seuls"

"Je ne sais pas pas si Sigourney Weaver a lu ma version d'Alien vs Predator. Elle n'a jamais dit l'avoir fait. Mais j'étais un fan obsessionnel de la franchise Alien, Sigourney. De manière spectaculaire. Particulièrement de l'original de Ridley, qui reste encore inégalé. Et Alien vs Predator - en tant que concept - est toujours une tuerie, avec du potentiel. Sa première sortie décriée au cinéma a récolté 172 544 654 millions de dollars dans le monde, comparé aux 159 814 498 millions d'Alien 3 et aux 161 376 068 millions de Resurrection. Loin d'un échec donc, Sigourney.

"Il y a toujours un formidable Alien vs Predator qui peut être fait par quelqu'un. Ca n'est juste pas encore arrivé"

Sachant que le scénario de Peter Briggs se déroulait dans l'espace, avec une approche de film de science-fiction à gros budget et des xénomorphes ayant la forme de rhinocéros, ses déclarations font sens : sa vision d'Alien vs Predator reste inédite.

 

Combat

 

Une bien longue tirade en réponse à quelques mots lâchés par Sigourney Weaver, qui répondait à une question sur le rôle qu'a joué Alien vs Predator dans la décision de tuer Ripley :

"J'avais entendu que la Fox allait faire Alien vs Predator. Ce qui m'a vraiment déprimée parce que j'étais très fière de nos films. Je n'ai rien contre l'idée d'adapter un jeu vidéo au cinéma mais à l'époque, c'était comme ce qu'avait dit Jim Cameron dans les médias je crois, 'Pourquoi est-ce qu'on voudrait faire ça ? C'est comme si Alien rencontrait Le Loup-garou' "

"En réalité Ridley Scott allait réaliser le troisième, jusqu'à ce que ce soit annoncé, donc il a abandonné. Je pense qu'Alien vs Predator a créé plus de problèmes que ça n'en valait la peine"

Une chose est sûre : 36 ans après sa première apparition, Alien continuer de hanter la mémoire cinéphile. Et le cinquième épisode réalisé par Neill Blomkamp, prévu pour 2017, ainsi que la suite de Prometheus, ne sauraient dire le contraire.

 

Photo Sigourney Weaver, Yaphet Kotto, Tom Skerritt, John Hurt, Ian Holm, Veronica Cartwright, Harry Dean Stanton

commentaires

Robin
27/07/2015 à 01:06

Statues grecques... trisomiques alors. Avec ce front et ce mutisme avec le regard globuleux et les muscles bleutés... Sincèrement j'aurais adoré que ça ressemble à une statue belle et terrifiante. Mais pour moi c'est clairement grossier, et je fais preuve d'aucune mauvaise foi vraiment.

Karlito
26/07/2015 à 22:59

AVP souffre de la comparaison de ses précédents, Predator 1 et 2 qui donnent chacun un rythme, une originalité du point de vue action et un souffle rare dans le film de monstre. AVP est un film presque honnête, mais sans plus. Le film fonctionne correctement jusqu'à l'arrivé dans la chambre du sacrifice, on se doute de la suite et c'est là que l'on s'ennuie ferme... Les personnages n'ont aucune consistance (pauvre Lance Henriksen, cela ne va pas plus loin que le clin d'oeil...), comment peut-on croire une minute que l'héroine est une experte en milieu extréme... AVP 1 est une longue séquence filmique d'un jeu vidéo. Un film à voir une fois et sans plus. Le problème, c'est qu'ils ne savent pas quoi en faire de ces deux monstres.

Prometeus et les films Aliens ont des personnages travaillés dans leur domaine. Perso, j'aime bien l'apport de Jeunet, ce côté franchouillard dans la saga. C'est inattendu et rafraichissant avec un sentiment de malaise dans ce mélange de chair organique "Gigérien", par contre le bébé Alien/humain, c'est carrément Z.

Personnellement, les ingénieurs de Prometeus ne sont pas laids. Ridley Scott, si je ne m'abuse est un admirateur du monde antique. Ils ont cette apparence de statues grecques, comme une idée de la perfection. L'histoire n'est pas aboutit, mais le film reste de la SF ambitieuse.

Ann Perkins
26/07/2015 à 03:34

On ne peut pas sérieusement comparer la caractérisation et psychologique de Ripley dans Aliens et Alien 3 avec celle de, par ex, l'héroïne de AvP premier du nom. Cameron a magnifiquement écrit le personnage : l'a confronté à cette reine comme miroir de sa propre maternité, lui a donné une réelle force moderne (surtout pour les années 80) en la mettant avec des Marines, et lui a définitivement insufflée cet héroïne notoire, ce sens de la justice. En plus d'avoir déployé une énergie fabuleuse niveau suspense, rythme, avec des scènes d'anthologie... alors que j'ai gardé bien peu de choses en mémoire des AvP malgré plusieurs visions (hors, retenir des séquences d'action est un bon critère dans ce genre de films). Voir Aliens comme un simple film d'action sans originalité est, à mon avis, comme dire que Psychose n'a rien apporté : ses symboles, ses ficelles ont été tellement reprises qu'on doit vraiment réfléchir et replacer le film dans l'Histoire pour réaliser son intérêt

Alien 3 est clairement profond malgré ses problèmes de production. Il y a un vrai questionnement sur le corps, tout un truc sur l'épidémie, le sida même (années 90 oblige), la foi (surtout dans la version longue). Et la mise en scène, là encore : difficile de pouvoir dire que ça n'a pas d'identité. Que peut-on trouver dans AvP ? Aucun réel questionnement, aucune thématique illustrée par les conflits des héros ou les antagonistes.

Enfin, Alien Resurrection a beau avoir des défauts, et j'ai beau ne pas aimer totalement ses errements scénaristiques... là encore, il y a quelque chose de beau et très fort dans sa volonté de réinventer le personnage. L'humour noir et le cynisme morbide de Ripley clonée est assez jouissif. Sa valeur n'est là que par rapport aux précédents, certes. Mais c'est logique, voire même honnête, de construire une suite uniquement par rapport aux précédents. Il y a en plus cette volonté d'explorer le sous-texte sexuel Ripley/xénomorphe, inhérent aux modèles de Giger, qui donne un côté malsain. Là encore : qu'y a t-il de perturbant, de réfléchi, sur la nature de ces créatures dans AvP ?

AvP n'a rien de tout ça, à aucun niveau. Ce sont des films grand huit, des attractions, qui réussissent plus ou moins bien dans leur catégorie. Mais c'est sans comparaison avec la saga qui, à différents niveaux, a questionné, repoussé les limites, redéfinit et exploré la mythologie.

okami51
26/07/2015 à 01:39

Pas vu AvP donc je me garderais bien de faire une comparaison.

Mais pas contre j'ai du mal à laisser dire que Aliens (le 2 donc) est un simple bon divertissement. Il n'est pas qu'un film d'action, Il a changé la donne dans des films SF d'actions et il a apporté sa pierre à la mythologie Alien largement autant que le 1er : Ripley n'a jamais été aussi badass, la reine, Bishop, etc..

Le 1er Alien est surement un chef d'oeuvre mais le 2 est un classique. Le 3 est pour moi sympatique avec une réalisation soigné. Le 4 a quelques atouts mais est, je te rejoins ici, globalement foiré en grand partie à cause d'idée scénaristique qui exploitées telles quelles sont ridicules.

okami51
25/07/2015 à 14:40

Ann Perkins à la limite comparer Alien premier du nom je suis d'accord ce serai un peu gros, mais je vois pas la différence d'un point de vu scénario réalisation, innovation... avec Alien vs Predator et Alien 2,3,4. déjà le deux pour moi c'est de l'action pure et simple sans originalité dans le scénario ni dans la mise en scène, le troisième Alien ils ont voulus refaire un huit clos comme le premier mais avec de meilleurs effets spéciaux et le dernier c'est le pire, la seul chose qui le sauve c'est le très bon casting et le rythme du film. parce que l'idée de mélanger l'ADN Alien avec L'ADN humain pour que l'héroïne du film ce retrouve avec une super force, super sens..... c'est vraiment pitoyable même pour l'époque. Alien 1 a su innover et faire très fort dans un genre de film qui à l'époque n'était pas nombreux et du coup le fait que les 2,3,4 sont mis sur un piédestal comparé à tout les films qui sont fait maintenant " AvP , Prometheus" c'est parce que justement le premier Alien était excellent. mais avouons le, appart le premier Alien , les autre ne sont que de bon divertissement comme AvP et Pometheus mais ils n'ont rien apporté de spéciale.

Ann Perkins
25/07/2015 à 12:53

Prometheus est effectivement assez beau visuellement, même si j'ai de sérieux problèmes avec la DA en général (les Ingénieurs par ex : ne pas les trouver hideux et ridicules, c'est au-delà de mes capacités). Mais j'ai du mal à prendre vraiment en compte l'efficacité et un certain talent niveau dans la mise en scène avec un réal de ce calibre (j'ai envie de dire, heureusement que même ses mauvais films sont relativement bien filmés). Sans compter qu'il y a un vrai goût pour le spectaculaire bas de gamme (la séquence de la tempête : tu l'enlèves, ça ne change rien au scénario et aux enjeux. C'est purement fonctionnel, comme un ridicule shoot de SFX et pseudo suspense).

Je suis surtout choquée par le scénario. D'un côté, ça pose un regard à la fois inutile et gênant sur la mythologie, et y apporte des choses très fumeuses et non abouties, car ça se refuse à connecter avec la saga pour des raisons un peu idiotes (y'a qu'à lire la version originale avant réécriture de Lindelof sur demande de Scott).
De l'autre, d'un point de vue purement structurel, dramaturgique, c'est un gigantesque bordel, avec un tas de second rôles anonymes dans le vaisseau, des héros mal dessinés voire totalement abrutis (pour un film si premier degré, c'est incompréhensible), des ficelles honteuses, et un concept vraiment mal exploité. Ca me donne envie de pleurer quand je vois le gâchis, les twists, cette sensation de trop-plein pour si peu, au final.
J'ai revu le film plusieurs fois et chaque fois je le trouve pire.

Grift
25/07/2015 à 12:39

Faut vraiment que je revois Prometheus...
Je dois etre passé a coté de quelque chose car je comprends vraiment pas comment on peut le trouver archi mauvais.
Il a certes quelques points qui m'ont paru pas super cohérent... mais au delà de ça,, j'avais trouvé le film intéressant et formellement (réalisation, jeux des acteurs, DA) bien foutu.

Ann Perkins
25/07/2015 à 12:03

Euh si, ils ont a rougir. On peut totalement apprécier le côté WTF cool-décérébré des AvP (le premier avec son côté labyrinthe assez jouissif sur le papier, qui rappelle que Paul Anderson a fait Even Horizon ; le deux parce qu'il va plus loin dans le gore série Z). Mais on ne peut honnêtement pas dire que ce sont des films respectables niveau scénario. Avec des dialogues assez médiocres, des personnages assez médiocres, une dramaturgie assez minable, une identité plutôt confuse et tape-à-l'oeil... Le contraire des 4 Alien en fait.
J'ai beau trouvé Prometheus archi mauvais, c'est un autre type de ratage, car d'autres ambitions (plus premier degré, plus psychologique, plus proche de l'âme de la saga originelle)

Le truc c'est que malgré le mot Alien dans les titres, ça n'a rien de comparable. Ce serait comme comparer Pacific Rim à Inception. Ou le Resident Evil d'Anderson à 28 jours plus tard.

Sinon, AvP a coûté 60 millions, et Requiem, 40.
Alien 3 environ 55 millions, et Resurrection, environ 70.

okami51
25/07/2015 à 01:34

comparer l'argent qu'on rapporté trois film qui ne sont pas sortit du tout au même moment c'est stupide, alien vs predator a rapporter plus d'argent que les films alien 3 et 4 mais il a du coûter bien plus chère a réaliser aussi. enfin bon, le mec est susceptible quand même, elle a donné son avis, elle a le droit et le mec le prend pour lui et lui tombe dessus direct, faut se calmer mon grand.
personnellement Alien vs Predator " le premier" je l'ai trouvé pas mal du tout également Prometheus, ça reste des divertissement sympathique. Avouons le, leur plus gros défaut à ces films c'est d'être des suites, comme on a déjà vu et revu des film Alien, ça ne fait pas le même effet mais d'un point de vu purement réalisation,intrigue, esthétique..... ils n'on pas à rougir.

Ann Perkins
24/07/2015 à 23:18

Je crois que même si on apprécie Alien vs Predator (le premier est sympa, j'irai pas plus loin faut pas déconner non plus), on peut objectivement admettre que ça joue dans une autre cour que la saga. D'où l'impression que ça joue contre les 4 films.

Plus

votre commentaire