Sigourney Weaver descend Alien vs Predator, promet un popcorn movie pour Alien 5

Geoffrey Crété | 20 juillet 2015
Geoffrey Crété | 20 juillet 2015

La franchise Alien a connu quelques incidents de parcours : un troisième film entré dans la légende pour sa production chaotique, un quatrième épisode mal-aimé, une renaissance troisième degré avec deux Alien vs Predator, le prequel Prometheus, et un Alien 5 annoncé pour 2017.

Comme Harrison Ford avec les retours Star Wars et Blade Runner, Sigourney Weaver entretient son propre mythe : entrée au panthéon du cinéma de science-fiction en 1979, elle retrouvera la fière allure d'Ellen Ripley dans un mystérieux cinquième épisode réalisé par Neill Blomkamp (District 9, Chappie), prévu pour 2017.

Présente au Comic Con de Londres, l'actrice de 65 ans, qui reviendra également dans les suites d'Avatar, a donc logiquement été interrogée sur les xénomorphes. Et notamment sur le rôle qu'a joué Alien vs Predator dans l'histoire de la saga, puisqu'elle a confirmé avoir décidé de tuer Ripley dans Alien 3 à cause du film de Paul Anderson :

"Oui... Parce que j'avais entendu que la Fox allait faire Alien vs Predator. Ce qui m'a vraiment déprimée parce que j'étais très fière de nos films. Je n'ai rien contre l'idée d'adapter un jeu vidéo au cinéma mais à l'époque, c'était comme ce qu'avait dit Jim Cameron dans les médias je crois, 'Pourquoi est-ce qu'on voudrait faire ça ? C'est comme si Alien rencontrait Le Loup-garou' "

"En réalité Ridley Scott allait réaliser le troisième, jusqu'à ce que ce soit annoncé, donc il a abandonné. Je pense qu'Alien vs Predator a créé plus de problèmes que ça n'en valait la peine"

 

 

Sigourney Weaver a naturellement eu droit à quelques questions sur Alien 5, grand retour d'Ellen Ripley grâce à un tour de passe-passe qui, semble t-il, évacuera d'une manière ou d'une autre Alien 3 et Alien la résurrection

"Je suis tellement excitée que ce soit Neill. Parce que Neill est comme vous les gars ! Il a usé les cassettes de ces films quand il était gosse, il les a tellement regardés. J'aime le fait que Neill réalise l'un de ses rêves d'enfant avec ce qu'il espère être un popcorn movie. Le Alien popcorn movie qu'il voulait voir quand il était un enfant"

Quand à une éventuelle fin heureuse pour la guerrière Ripley, Weaver laisse le suspense planer :

"C'est certainement une chose dont on a parlé. C'est vrai qu'elle a eu une vie de merde"

Rassurés ?

Tout savoir sur Alien 5

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Jean-Louis 2000
22/02/2016 à 15:27

la première fois que j'ai visionné le 2 je suis resté scotché à mon siège du début à la fin (j'aurais pu avoir un kilo de popcorn je n'y aurais jamais touché). ça canarde méchamment certes mais sans toutefois nuire à la tension du film qui reste constante.

west666
21/07/2015 à 14:25

Perso j'aime le premier le 3 et le 4 et j'adore le 2 de cameron sans frustré personne mais jle trouve exellent chacun ses gouts.....

Chammon
21/07/2015 à 11:55

@RCXIII
Ben elle dit que Alien vs Predator c'est une erreur qui l'a incitée à quitter la saga, et elle assure que Blomkamp prépare un porcorn movie pour Alien 5 (et qu'en tout cas c'est son but visiblement)
...

RCXIII
21/07/2015 à 11:45

Il n'y a dans l'article aucune déclaration correspondant à ce qui est dit dans le titre, EL ne nous aurait pas encore entubé ?
Bien que le 2 et le 4 aient des moments fun, la saga Alien est loin de correspondre à des popcorn movies (les co*eries Marvel ou Jurassic World par exemple). Bref, vu que c'est la mode et que Blomkamp s'est déjà loupé 2 fois à refaire un film de la qualité de District 9, on peut s'inquiéter.
Et la dernière phrase n'arrange rien : possibilité de happy end ? Vaste débat. Cameron l'a fait mais ce n'était pas la fanfare. Les 2 films suivants ont emprunté d'autres voies qui étaient aussi intéressantes. Oui Ripley déguste un max, sa "famille" a tendance à disparaître (son équipage, sa fille, Hicks, Newt, le toubib, "son" bébé alien), elle perd tout, quasiment jusqu'à son humanité à la fin mais cela ne fait que la renforcer. C'est une survivante, une combattante, un personnage dont la vie a été réduite à néant par sa rencontre avec le xénomorphe et dont la seule raison d'être n'est plus que d'empêcher cette espèce de proliférer. La saga étant particulièrement sombre, faut-il que ça se finisse bien ? Eventuellement, si c'est fait sobrement (ce dont Hollywood semble devenu incapable).

Mat
20/07/2015 à 21:56

Euh Orson Welles c est un peu le mec qui a créé les principaux codes du cinéma, Jim Cameron a inventé des mondes dans lesquels il fait évoluer ses personnages. Pop corn ou pas, la comparaison est hors sujet..

Dirty Harry
20/07/2015 à 21:52

Au delà d'un nouvel Alien, j'aimerais déjà que Blomkamp travaille mieux ses personnages et scénarios. En dehors d'un District 9 très réussi, depuis il ne fait que :
- rester dans un domaine où il ne prend que peu de risques.
- répète ce qui a fait son (petit) succès.
Le coté Pop Corn m'inquiète un peu : quelqu'un a compris qu'Alien est aussi un film d'ambiance, d'atmosphère ?

guy mauve
20/07/2015 à 20:07

ha non ! le film pop corn c'est le film pour ado décérébré qui rigole grassement et béatement en bouffant son pop corn a la con avec les pieds sur les épaules du spectateur de devant ! si vous ne faites pas la différences entre un film pop corn et aliens ou titanic c'est que vous avez déja la tete aussi éclatée et grillée que du mais ! pitié non ! des films pour les idiots , y en a déja plein avec les films de super zéros a la masse !...mais pas alien . pitié ! ou alors sans moi . a quand citizen kane a la mode pop corn ?

adoy
20/07/2015 à 18:28

Sigourney Weaver, Michael Biehn, des Aliens dans Alien 5, fait par Neill Blomkamp...Fuck Yeahhh !

adoy
20/07/2015 à 18:27

Sigourney Weaver, Michael Biehn, des Aliens dans Alien 5, fait par Neill Blomkamp...Fuck Yeahhh !

Caporal
20/07/2015 à 17:07

On peut sinon trouver que tous les films Alien (sauf Prometheus) sont profondément intéressants, jusqu'au boutistes (qu'aime aime ou pas la direction empruntée), et que la série a au moins la noblesse d'offrir une expérience différente à chaque fois, sans se copier une seule fois. Quitte à reprocher au quatrième d'y aller trop fort.
Mais dire que le premier est une merde, ou le deuxième un simple popcorn movie débile... seriously guys

Plus
votre commentaire