Pretty woman : 25 ans plus tard, Julia Roberts dévoile une fin originale bien glauque.

Christophe Foltzer | 27 mars 2015
Christophe Foltzer | 27 mars 2015

Pour une fois, on ne va pas parler remake, reboot ou quoi que ce soit de ce genre. Non, on va parler de film relativement ancien sans écrire que machin veut le refaire ou que tel studio va en créer une nouvelle trilogie en mode Avengers. Et ça fait du bien.

Pour les 25 ans de Pretty Woman, NBC a réuni l'équipe du film pour fêter l'évènement. L'occasion de retrouver Richard GereJulia Roberts et le réalisateur Garry Marshall, ce qui n'était pas arrivé depuis très longtemps. L'occasion aussi pour la comédienne de livrer quelques secrets sur le film qui l'a propulsé en tête des box-office du monde entier.

Et Julia Roberts a révélé qu'à l'origine, le film s'appelait 3000 et devait se conclure de manière bien plus dramatique. En effet, au départ le personnage qu'elle incarne devait se faire envoyer balader comme une malpropre.

"A la fin du scénario original, le personnage de Richard Gere devait m'expulser de sa voiture en me jetant des billets à la figure puis repartir avant le générique de fin."

Mais l'arrivée de Garry Marshall sur le projet a changé la donne. Le film a été racheté par Disney, a été renommé Pretty Woman, avec une fin heureuse. Nul doute que le film n'aurait pas aussi bien marché avec cette fin somme toute un peu plus réaliste. 

Photo réunion Richard Gere, Julia Roberts, Garry Marshall

commentaires

Will Wayne
27/03/2015 à 21:20

Gonflé pour un site qui balance 30 sujets/semaines sur les Avengers.
Quand l hôpital qui se fout de la charité !
#moldodanslasoupe

Jo
27/03/2015 à 11:17

Film magnifique avec de vrais acteurs, qui pourrait encore faire de tel film à l'heure actuelle

votre commentaire