Après Hunger Games, Liam Hemsworth va casser de l'alien dans Independence Day 2

Christophe Foltzer | 29 janvier 2015
Christophe Foltzer | 29 janvier 2015

Ca commence à rebouger du côté d'Independence Day 2 puisque le film accueille aujourd'hui un invité de marque, déjà rompu à la résistance et au combat. Liam Hemsworth.

Independence Day 2 sera-t-il enfin le film qui permettra à Liam Hemsworth de tenir la dragée haute à son frère, le célèbre Thor ? Ca a l'air bien parti puisqu'on apprend aujourd'hui que le comédien a été approché par la 20th Century Fox pour en interpréter un rôle important, voire carrément la tête d'affiche. Il fallait au moins ça pour pallier l'absence de Will Smith. 

On apprend du même coup que le scénario est reparti en écriture pour une nouvelle version qu'on nous promet plus efficace et badass que jamais mais dont les éléments sont évidemment tenus ultra top secrets. On rappelle que Michael B. Jordan sera de la partie, tout comme Jeff Goldblum dans son rôle légendaire de nerd qui pirate des aliens tournant sous Windows 95, ainsi que Bill Pullman, qui était le Président des Etats-Unis qui sauvait le monde libre à bord de son chasseur. Plus étrange, Randy Quaid devrait également revenir, ce qui intrigue beaucoup vu que son personnage est mort en héros à la fin du premier film.

Bref, ça risque d'être encore n'importe quoi et tout ce qu'on espère, c'est que cette suite soit aussi grand-guignolesque et drôle que l'original.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Karlito
30/01/2015 à 20:08

Petite précision, Si l'ordi de notre nerd tourne sur Mac, et les ordi des kékés sur Windows 95, comment diable ferait-il pour transférer son virus? Sûrement via un cable ethernet 8) Donc on tombe sur la fable sur peit Mac contre le méchant Windows. Je n'avais pas vu les choses comme cela :) Merci pour cette précision si précieuse, elle ouvre des perspectives.

Will
30/01/2015 à 19:30

Il parle des Aliens tournant sous Windows 95, par l'inverse. Bien lire serait un bon début avant de titiller la précision journalistique.

Karlito
30/01/2015 à 08:42

L'ordinateur qui a su transférer un virus chez les kékés était un Mac, donc pas Windows 95. Ah la la, la précision journalistique 8)

Frank Castle
29/01/2015 à 20:59

Et qu'on retrouve David Arnold !!!

votre commentaire