Timbuktu, Saint Laurent et La Famille Bélier s'affronteront pour le César du meilleur film

Simon Riaux | 29 janvier 2015
Simon Riaux | 29 janvier 2015

C'est donc Edouard Baer qui aura eu l'insigne honneur d'annoncer la liste des nommés. Qui sont donc les heureux presque élus des César 2015 ? Un peu tout le monde en fait, si l'on regarde dans le détail cette sélection relativement éclectique.

On notera que l'Académie a continué d'opérer un tournant en direction du cinéma populaire, comme en témoignent les 7 nominations de Yves Saint Laurent et les 6 de La Famille Bélier. Ils restent derrière le Saint Laurent de Bonello, éminemment plus "auteur" et arty, mais sont bel et bien présents.

Notons que le cinéma de genre est une fois de plus gentiment méprisé par l'institution, qui n'a pas d'aigné nécessaire d'accorder la moindre mention à une œuvre telle que Mea Culpa, ou à glisser une pincée d'Alleluia. Guère surprenant, mais terriblement triste.

On se réjouit également de la présence d'œuvres telles qu'Hippocrate ou Les Combattants, révélés à Cannes. Mais tout ce beau monde devra se méfier de Timbuktu, encore très vif dans les mémoires et ravivé par la récente actualité.

Meilleur film

Les Combattants de Thomas Cailley
Eastern Boys de Robin Campillo
La Famille Bélier d'Eric Lartigau
Hippocrate de Thomas Lilti
Saint Laurent de Bertrand Bonello
Sils Maria d'Olivier Assayas
Timbuktu d'Abderrahmane Sissako

Meilleur réalisateur

Céline Sciamma pour Bande de filles
Thomas Cailley pour Les Combattants
Robin Campillo pour Eastern Boys
Thomas Lilti pour Hippocrate
Bertrand Bonello pour Saint Laurent
Olivier Assayas pour Sils Maria
Abderrahmane Sissako pour Timbuktu

Meilleur actrice

Juliette Binoche dans Sils Maria
Marion Cotillard dans Deux jours, une nuit
Catherine Deneuve dans Dans la cour
Emilie Dequenne dans Pas son genre
Adèle Haenel dans Les Combattants
Sandrine Kiberlain dans Elle l'adore
Karin Viard dans La Famille Bélier

Meilleur acteur

Niels Arestrup dans Diplomatie
Guillaume Canet dans La Prochaine fois je viserai le coeur
François Damiens dans La Famille Bélier
Romain Duris dans Une nouvelle amie
Vincent Lacoste dans Hippocrate
Pierre Niney dans Yves Saint-Laurent
Gaspard Ulliel dans Saint Laurent

Meilleur actrice dans un second rôle

Marianne Denicourt dans Hippocrate
Claude Gensac dans Lulu femme nue
Izïa Higelin dans Samba
Charlotte Le Bon dans Yves Saint Laurent
Kristen Stewart dans Sils Maria

Meilleur acteur dans un second rôle

Eric Elmosnino dans La Famille Bélier
Guillaume Gallienne dans Yves Saint Laurent
Louis Garrel dans Saint Laurent
Reda Kateb dans Hippocrate
Jérémie Renier dans Saint Laurent

Meilleur espoir féminin

Lou de Laâge dans Respire
Louane Emera dans La Famille Bélier
Joséphine Japy dans Respire
Ariane Labed dans Fidelio, l’odyssée d’Alice
Karidja Touré dans Bande de filles

Meilleur espoir masculin

Kévin Azaïs dans Les Combattants
Ahmed Dramé dans Les Héritiers
Kirill Emelyanov dans Eastern Boys
Pierre Rochefort dans Un beau dimanche
Marc Zinga dans Qu’Allah bénisse la France

Meilleur premier film

Les Combattants de Thomas Cailley
Elle l'adore de Jeanne Herry
Fidelio, l’odyssée d’Alice de Lucie Borleteau
Party Girl de Marie Amachoukeli, Claire Burger, Samuel Theis
Qu'Allah bénisse la France d'Abd Al Malik

Meilleur scénario original

Les Combattants de Thomas Cailley
La Famille Bélier d'Eric Lartigau
Hippocrate de Thomas Lilti
Sils Maria d'Olivier Assayas
Timbuktu d'Abderrahmane Sissako

Meilleur film étranger

Twelve Years A Slave de Steve McQueen
Boyhood de Richard Linklater
Deux jours, une nuit des frères Dardenne
Ida de Pawel Pawlikowski
Mommy de Xavier Dolan
The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson
Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan

Meilleurs costumes

La Belle et la Bête
La French
Saint Laurent
Une nouvelle amie
Yves Saint Laurent

Meilleurs décors

La Belle et la Bête
La French
Saint Laurent
Timbuktu
Yves Saint Laurent

Meilleur film d'animation

Le Chant de la mer de Tomm Moore
Jack et la mécanique du coeur de Mathias Malzieu et Stéphane Berla
Minuscule - La vallée des fourmies perdues de Thomas Szabo, Hélène Giraud

Meilleur court métrage d'animation

Bang Bang ! de Julien Bisaro
La Bûche de Noël de Vincent Pater et Stéphane Aubier
La Petite casserole d'Anatole d'Eric Montchaud
Les Petits cailloux de Chloé Mazlo


Meilleur film documentaire

Caricaturistes - Fantassins de la démocratie de Stéphanie Valloatto
Les Chèvres de ma mère de Sophie Audier
La Cour de Babel de Julie Bertuccelli
National Gallery de Frederick Wiseman
Le Sel de la terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado

Meilleure musique

Bande de filles
Bird People
Les Combattants
Timbuktu
Yves Saint Laurent

Meilleur court métrage

Aïssa de Clément Tréhin-Lalanne
La Femme de Rio de Emma Luchini et Nicolas Rey
Inupiluk de Sébastien Betbeder
Les Jours d'avant de Karim Moussaoui
Où je mets ma pudeur de Sébastien Bailly
La Virée à Paname de Carine May et Hakim Zouhani


Meilleure photographie

La Belle et la Bête
Saint Laurent
Sils Maria
Timbuktu
Yves Saint Laurent

Meilleure adaptation

La Chambre bleue de Mathieu Amalric
Diplomatie de Volker Schlöndorff
Lulu femme nue de Sólveig Anspach
Pas son genre de Lucas Belvaux
La Prochaine fois je viserai le coeur de Cédric Anger

Meilleur montage

Les Combattants
Hippocrate
Party Girl
Saint Laurent
Timbuktu

Meilleur son

Bande de filles

Bird People
Les Combattants
Saint Laurent
Timbuktu

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Francisco
29/01/2015 à 17:17

Oublié de citer Timbuktu. De très beaux et forts moments. Il lui manque juste à mon sens un grand mouvement d'ensemble pour devenir un grand film mais si il faut césariser pour l'avenir le bloc doré lui revient. Hippocrate serait aussi un bon choix. Pour une fois qu'un réalisateur français sait de quoi il parle et s'entoure de bons acteurs...

Francisco
29/01/2015 à 16:56

Coté cinéma étranger en revanche, les géants se bousculent. Choix impossible à mon sens.
12 Years, Ida, Boyhood, Wintersleep... Tout ce qui manque au cinéma français. Des sujets puissants et universels, un savoir-faire écrasant, une écriture juste et affutée. Bien-pensance oblige je sens que c'est le Dolan qui va ramasser. Mommy à une âme et sonne juste mais on reste loin de l'ambition de ses rivaux. Faut se calmer. Dans vingt ans on regardera toujours 12 years ou Ida mais qui se souviendra de Mommy?

Francisco
29/01/2015 à 16:46

Hippocrate et Sils Maria, deux beaux films. Mais aucun chef-d'oeuvre à l'horizon. Triste année.

Dirty Harry
29/01/2015 à 11:48

tout ce cinéma faisandé bien "dans l'air du temps" (entendre : vieillira mal) est déjà oubliable par ses ses sujets dont aucun ne prend de risques, et où l'originalité a depuis bien longtemps déserté la production hexagonale. Ils le savent que personne va les voir ces films ? On leur dit qu'à l'export les étrangers ricanent ?

votre commentaire