Le cinéma français a battu tous les records en 2014

Christophe Foltzer | 5 janvier 2015
Christophe Foltzer | 5 janvier 2015

Alors qu'on n'arrête pas de nous râbacher que c'est la Crise, que c'est dur, qu'il n'y a plus d'argent et que le piratage est en train de tuer la culture, les cinémas français ont connu un pic de fréquentation inédit en 2014. Etonnant non ?

Franchement, de quoi nous plaignons-nous ? Le CNC vient de rendre son bilan sur l'exploitation cinématographique française de l'année passée et il a bien la banane puisque les salles ont connu un nouveau pic de fréquentation exceptionnel, le troisième depuis 47 ans.

En effet, nous apprenons que l'année 2014 a été particulièrement bonne avec pas moins de 208.43 millions de tickets vendus, soit 7.7 % de plus qu'en 2013. Soit un résultat juste derrière le record de 2011 (217.2 millions) et celui de 1967 (211.5 millions). On peut voir également que les films français se taillent la part du lion puisqu'ils représentent pas moins de 44% des entrées, gagnant un peu plus de terrain sur les productions américaines (qui ont perdu 9.9 % de leur public depuis 2013)

Dans le trio de tête des grandes réussites françaises de 2014, il y a bien sûr Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ? avec 12.3 millions d'entrées, Supercondriaque et ses 5.3 millions de malades et Lucy qui a rameuté 5.2 millions d'incompris.

Il n'y a pas vraiment de quoi être fier.

Tout savoir sur Supercondriaque

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ded
07/01/2015 à 22:15

Mise au point pertinente, Phil...
Si ces beaux chiffres relatifs au cinéma cocorico avait été édités sur papier, j'aurais pu citer la réponse d'un des plus grands dialoguistes et auteur du cinéma français des années 30/40, Henri Jeanson, adressée à un critique : "Ce matin, je vous ai lu d'un derrière distrait".

Grunwalsky
07/01/2015 à 01:11

Euh, jusque dans les années 50 il y avait près de 400 millions de spectateurs par an dans les salles françaises. Du coup, je ne vois pas trop en quoi 1967 serait une année record...

Odin
06/01/2015 à 13:58

Christian Clavier qu'on doit aider à payer sa retraite.
Dany Boon qui court toujours après la thune.
Besson qui sort sa bouse pour payer les procès d'EuropaCorp.
Quelle année...

Francisco
06/01/2015 à 13:21

Phil, j'ai bien peur que tu aies totalement raison...

Phil
06/01/2015 à 11:23

@Francisco
- Que le cinéma fasse beaucoup d'entrées, ça ne change rien au financement via le CNC (payé sur TOUTES les entrées en salle, ce que nous reproche les USA et qui est le pilier de "l'exception culturelle française")
- En revanche des succès tels que ceux cités auront surtout tendance à encourager les producteurs à faire le même genre de films, voir même des suites, pas à financer le prochain Audiard (qui se financera, n'ait pas d'inquiétude) pour les autres, oui, ce sera plus dur.
Attend-toi donc à des comédies pas drôles et des films d'action pourris au scénario écrit au stabilo sur une feuille de PQ.

Francisco
05/01/2015 à 17:33

Après, tant mieux pour les finances de la production Française. Si ça peut aider à financer les prochains Audiard ou Marchal, ou permettre à un digne successeur de Claude Sautet de prendre son envol...

Francisco
05/01/2015 à 17:19

... Flippant. Trois titres et pas un seul film...

votre commentaire