Box-office US : Maléfique ensorcelle les X-Men

Maryne Baillon | 1 juin 2014
Maryne Baillon | 1 juin 2014
Après le succès passé de Blanche-neige et le chasseur, Maléfique confirme la popularité intemporelle des grands classiques Disney en rapportant 70 millions de dollars ce week-end. Un très beau score qui permet au film de battre les mutants d'X-men et s'emparer de la première place du classement. À l'étranger, même triomphe : les recettes atteignent déjà 100,6 millions de dollars. L'histoire est celle de La belle au bois dormant mais racontée du point de vue de la méchante sorcière Maléfique jouée par Angelina Jolie. Avec ce rôle, l'actrice réalise le meilleur score de sa carrière au box-office devant Wanted : Choisis ton destin (50,9 millions en juin 2008). Depuis le carton d'Alice aux pays des merveilles (1 milliards de dollars de recettes dans le monde) la nouvelle lubie commerciale de Disney est de proposer quasi annuellement une relecture plus moderne des dessins animés de la grande époque. On retrouvera donc dès l'année prochaine Cendrillon et Le livre de la jungle suivit par Alice aux pays des merveilles 2 en 2016. À quand Bambi en live action ?

 

Avec l'arrivée de Maléfique au classement, X-men : day of future past chute inévitablement à la seconde place avec 32,6 millions de dollars récoltés ce week-end. La baisse des recettes d'une semaine à l'autre est conséquente (-64%) bien qu'elle reste moins élevée que pour X-men 3 : L'affrontement final (-66 %). Aux États-Unis, le film a déjà récolté 162 millions pour un total mondial de 500 millions de dollars. C'est le troisième plus gros succès de 2014, juste derrière The amazing Spider-man : Le destin d'un héros et Captain america : Le soldat d'hiver.

De son côté, Albert à l'ouest, la nouvelle comédie tant attendue de Seth McFarlane, n'a finalement pas fait d'étincelles. Malgré son casting de rêve, le film ne démarre qu'à 17 millions de dollars, très loin de faire de l'ombre aux succès de Ted qui avait réalisé 54,4 millions en 2012. Il faut dire que cette année là, la concurrence était moins rude entre Magic Mike et l'énième franchise Madea de Tyler Perry. Mais la bataille pour la première place n'est pas une raison suffisante puisque le film n'a pas non plus été très bien accueilli par la presse américaine. Universal pensait pouvoir contrer les blockbuster à coup de « comédie pour adultes », mais là où Nos pires voisins a remporté le jackpot (128 millions pour 18 de budget…), Albet à l'ouest a échoué.

 

Autres chiffres du box-office : Après seulement trois semaines d'exploitation, Godzilla se retrouve au pieds du podium avec 12,2 millions de dollars récoltés. Il faut dire que les grosses sorties se sont accumulées ces dernières semaines, la baisse des recettes en est significative (-60,5%). Malgré tout, le film de Gareth Edwards a accumulé 174,6 millions de dollars pour un budget de 160 aux États-Unis. Et quand bien même les recettes américaines n'auraient pas suffi à chanter les louanges du gros lézard, le film cartonne à l'étranger puisqu'il a déjà rapporté 200 millions (dont 8,8 millions en France). Sans surprise, Blended avec Adam Sandler chute en cinquième place pour son deuxième week-end d'exploitation avec 8,4 millions de dollars tandis que Chef stagne à la 9ème place du classement désormais distribué dans 624 salles. Une jolie performance pour la comédie de Jon Favreau, seul film du top 10 a être exploité dans moins de 1000 salles avec 2,2 millions encore récoltés cette semaine.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire