Mel Gibson se la joue Depardieu dans Machete Kills

Simon Riaux | 31 juillet 2012
Simon Riaux | 31 juillet 2012
Est-ce du talent à l'état brut ? De l'inconscience ? Une expérience conceptuelle ? La preuve d'une consommation d'alcool industrielle ? Personne ne possède la réponse à ces lancinantes interrogations, qui ont surgies sur le web frémissant après les dernières déclarations de Mel Gibson sur le plateau de Machete Kills. Habitué des tombereaux d'insultes polémiques, provocateurs, et parfois antisémites, le comédien s'est bien gardé d'aborder les sujets qui lui valent une durable mise à l'écart du star system. Interrogé sur ses méthodes de travail, celui qui jouera dans le nouveau film de Robert Rodriguez un type « de sortie pour tuer le président » (Martin Sheen, qui devrait faire de l'ombre à Obama) a expliqué lors d'un entretien avec The Playlist sa méthode de travail.

« Je n'apprends pas le texte. Je me contente de le lire, et alors quelque chose se produit. »

Les plus fins connaisseurs du septième art auront reconnu là une technique de haut vol, dont le meilleur ambassadeur demeure Gérard Depardieu. Notre Gégé national ne recule en effet devant aucun défi, et gratifia quelques chefs d'œuvres tels que San Antonio, Vidocq ou encore Babylon A.D. de cette inoubliable technique.

 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire