Concert exceptionnel de Lalo Schifrin

Flavien Bellevue | 24 avril 2007
Flavien Bellevue | 24 avril 2007

Lundi soir, le festival Jules Verne clôturait sa quinzième édition avec un concert d'exception puisque cette année, l'honneur est revenu au compositeur emblématique de la musique de film des années 70, Lalo Schifrin.

 

 
 

 

Avec plus de 150 œuvres à son actif incluant, séries tv, films et même jeux vidéo, Lalo Schifrin est un compositeur talentueux qui mélange aussi bien les symphonies classiques avec la musique jazz. C'est donc dans la grande salle du Grand Rex, comble, que le compositeur argentin a rejoué avec le Jules Verne Orchestra ses plus grands thèmes : Mannix, Bullit, Le Renard, Mission Impossible, Le kid de Cincinnati (Il ne manquait que la voix de Ray Charles), Opération dragon et une reprise du thème de James Bond. Ce concert a été l'occasion de redécouvrir des partitions moins populaires du grand public tels que Airport 80 Concorde, Les félins, Le toboggan de la mort (Rollercoaster) et Cotton Club (un des grands moments de cette soirée).

 

 

Un invité de marque a rejoint le musicien sur scène pour l'accompagner sur la suite de L'inspecteur Harry, ce n'est autre que Kyle Eastwood, le fils de Clint qui a offert au public une belle performance à la basse et a profité pour remettre sur scène à Lalo Schifrin le Jules Verne Award. Pendant ce temps, un invité d'une autre marque assistait au concert en pensant à la musique de son prochain film, Brett Ratner...

                  

  

 

 

 

Au bout de deux heures de concert et après deux standings ovations de dix minutes, Lalo Schifrin est revenu sur scène et a bouclé la boucle en rejouant le thème de la série Mannix. Sur cette dernière performance, le batteur du Jules Verne Orchestra a dû tenir un long roulement de batterie avant d'achever les dernières notes reprises par l'ensemble de l'orchestre pour terminer ce fabuleux concert qu'il ne fallait pas manquer sous aucun prétexte.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire