Leila et ses frères : une bande-annonce pour le Parrain iranien de Saeed Roustayi

Axelle Vacher | 30 juin 2022
Axelle Vacher | 30 juin 2022

Le nouveau métrage de Saeed Roustayi, Leila et ses frères, a déployé la richesse de sa chronique familiale au travers d'une première bande-annonce.

Simultanément tragique et émouvant, le nouveau long-métrage de Saeed Roustayi (nouvelle figure importante du cinéma iranien à qui l'on doit notamment le thriller virtuose La Loi de Téhéran), a impressionné la critique suite à sa projection en Compétition officielle au Festival de Cannes 2022. Fresque familiale tristement oubliée du palmarès (certains à la Rédaction ne s'en sont d'ailleurs toujours pas remis), Leila et ses frères dialogue allègrement avec d'autres oeuvres axées sur un pater familias défaillant tels que Le Parrain ou encore la série Succession.

Accusant récemment le coup d'une interdiction de diffusion "jusqu'à nouvel ordre" dans sa mère patrie, le métrage s'en viendra malgré tout investir les salles obscures en dehors de ses frontières natales. Récit d'une quête de réussite sociale, de désillusions et de chaos domestique mis en exergue par une mise en scène plus sobre, mais pas moins virtuose que le film précédent du cinéaste, Leila et ses frères s'est un peu plus dévoilé aux futurs spectateurs au moyen d'une toute première bande annonce.

 

 

Leila et ses frères fait donc le récit de Leila, une jeune Iranienne qui a dédié toute sa vie à son père et ses quatre frères. Accablée par une crise économique débilitante, la famille croule sous de multiples dettes, et se déchire mutuellement un peu plus chaque jour. En vue de sortir les siens de cette situation sans lendemain, Leila décide de racheter une boutique et lancer un commerce.

Chacun y va de ses propres économies afin d'apporter un soutien financier au projet, mais le patriarche familial, Esmail, promet en simultané une importante somme d'argent au reste de sa communauté afin d'en devenir le parrain. Le poids des traditions se heurte à la condition féminine, à l'amour domestique qui persiste en dépit des différends et aux divers conflits générationnels, le tout déroulé sur toile de fond politique, sociale et économique.

 

Leila et ses frères : photoAffaire de famille

 

Ces premières images témoignent modestement d'un regard photographique aiguisé, d'un dynamisme seyant, et surtout, d'une affection sans limites envers les personnages. L'enfer de l'appauvrissement semble montré au spectateur sans glorification ni misérabilisme, tandis que l'humanité représentée par le traitement narratif du cinéaste mue la chronique en portrait d'un pays éreinté, en décalage perpétuel avec les usages modernes.

Porté par Taraneh Alidoosti qui interprète donc une Leila résiliente, le métrage figure également Navid Mohammadzade et Peyman Maadi, les deux comédiens principaux de La Loi de Téhéran. Oeuvre à la puissance romanesque, Leila et ses frères investira les salles obscures à compter du 24 août.

Tout savoir sur Leila et ses frères

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Fox
04/07/2022 à 13:12

@Sanchez
Oui mais 24 août, c'est toujours mieux que rien ! :)
On a quand même de la chance en France d'avoir ce genre de distributions (merci Wild Bunch !).

Sanchez
01/07/2022 à 09:44

24 août c’est loin (triste)

votre commentaire