Avatar a lancé une mauvaise mode de 3D, et le producteur le rappelle

Mathieu Victor-Pujebet | 23 mai 2022 - MAJ : 24/05/2022 11:11
Mathieu Victor-Pujebet | 23 mai 2022 - MAJ : 24/05/2022 11:11

Alors que la sortie d'Avatar 2 se rapproche sérieusement, le producteur Jon Landau s'est exprimé sur la repoussante mode de la 3D qu'avait lancée le premier.

Ça y est, Avatar : La Voie de l'eau est enfin sur le point de sortir dans les salles de cinéma du monde entier. Plus gros succès de l'Histoire du cinéma (hors inflation) et révolution technologique, Avatar a redistribué les cartes de ce qu'était un film de divertissement à l'aube de deux décennies qui seront pourtant marquées par l'arrivée des super-héros Marvel.

Mais de cet exploit technique et artistique n'a pas été tiré que du bon. Outre les CGI à outrance qui parasitent encore régulièrement le caractère organique de certains gros blockbusters, la démocratisation de la 3D qu'a permis Avatar a finalement stimulé la légendaire cupidité d'Hollywood qui n'y a vu qu'une nouvelle mode sur laquelle surfer. Le producteur des deux films réalisés par James Cameron, Jon Landau, a récemment commenté cette ancienne mouvance au micro du Hollywood Reporter :

 

Avatar : photoLa 3D révolutionne le cinéma...

 

"Je pense que des personnes se sont perdues et qu'il y a eu une période où les gens pensaient que convertir un film en 3D le rendait meilleur. La 3D ne change pas le film, la 3D exacerbe ce que le film est déjà. Je pense que les gens l'utilisaient après coup dans le processus de fabrication au lieu de manipuler la 3D comme un élément créatif — qui n'est pas différent de l'éclairage, de la mise au point, des mouvements de caméra — qui a besoin d'un réalisateur pour apporter de la sensibilité et un savoir-faire qui améliore la narration."

Sur les 2,8 milliards de dollars récoltés dans le monde par Avatar, 70% des recettes ont été gonflées par l'exploitation du film en 3D. Pas très étonnant qu'un tel succès ait donné des envies à Hollywood de puiser dans ce nouveau bac à sable en relief, quitte à en faire un outil marketing pour superficiellement gonfler le prix des places de cinéma.

 

Le Choc des Titans : photo... ou pas.

 

C'était le cas pour Le Choc des Titans et Le Dernier Maître de l'air, deux longs-métrages victimes du processus qui a tiré une balle mortelle dans le pied de la 3D : la post-conversion. Le cas du film réalisé par Louis Leterrier est particulièrement signifiant : dans la foulée du succès d'Avatar, le film s'est vu imposé une reconversion 3D assénée à la va-vite, rendant le résultat très inégal, pour ne pas dire complètement illisible.

Ajoutons à ça un bon nombre de produits surmarketés avec une 3D quasiment invisible, et il a fallu moins d'une décennie pour que la mode des projections en relief s'effondre. En 2017, les recettes au box-office américain cumulées grâce à la 3D ont chuté de 55% par rapport à celles de 2010. La société IMAX a alors décidé de freiner l'exploitation de films en relief, aboutissant à 70% de revenus en moins engrangés en 2019 par rapport à 2010.

 

Avatar : La voie de l'eau : photoUn nouvel espoir ?

 

Le relief comme nouvel outil de narration et d'immersion a aujourd'hui quasiment disparu des salles de cinéma. La mission de Disney avec la sortie d'Avatar 2 est alors de faire un retour en force de la 3D, celle que James Cameron et son équipe avaient imposée comme un réel choix artistique en 2009, et non comme une plus-value marketing. Pour rappel, le long-métrage débarquera dans les salles de cinéma le 14 décembre prochain.

Tout savoir sur Avatar

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Muvo2
27/05/2022 à 17:39

Ça dépend aussi de la technologie 3D.
Dans les cinémas standard c'est de la 3D passif. Je n'ai jamais était emballé par la 3D jusqu'à ce que je regarde Avatar en 3D sur mon vidéo projecteur avec des lunettes actives et un écran de 2,40m de base. Et ça n'a vraiment rien à voir avec les salles de cinémas standard.
C'est un vrai régal pour les yeux

Eede
25/05/2022 à 11:08

Aucun intérêt Avatar, en 2 comme en 3d

Fab
24/05/2022 à 13:49

Complètement d'accord !

Niko
24/05/2022 à 12:53

Et sinon pour le choc des titans on est d'accord que c'était de la merde ? ^^

Niko
24/05/2022 à 12:51

@eh_hf, c'était la même salle de cinéma avec la 3d que Cameron à vendu au monde entier.
Je veux bien être de mauvaise foi mais faut pas déconner, la même 3d sur 2 films différents j'ai pu constater le décalage entre l'argument marketing et l'utilisation technique de la 3d.
Biensur le film man of steel sur les scènes de combat étaient juste ouf quand avatar je n'ai rien ressenti...peut être du à la mise en scène plate de cameron. On peut débattre des heures mais je vais t'accorder que c'est un avis subjectif

Fab
24/05/2022 à 11:50

Au risque de redire ce qui a déjà été expliqué des centaines de fois, y compris dans cet article, la 3D a souffert de conversions à la va-vite opportunistes alors que lorsqu'elle fait partie intégrante de la conception du métrage elle permet au film de prendre une autre dimension (sans jeu de mot).
A côté de films à la qualité technique exceptionnelle (Avatar certes, mais aussi Gravity, l'Odyssée de Pi, Hugo Cabret, Pacific Rim, Prometheus, Tron Legacy pour n'en citer que quelques uns et je ne parle pas des films d'animations...) sont arrivés des produits filmiques auxquels la mention 3D était accolées pour faire des entrées surtaxées...Et les spectateurs s'étant rendus compte de la supercherie ont catalogué la 3D hâtivement et avec rancœur dans les procédés inutiles et abusifs. Parce que ça fait du bien aussi de dire du mal.
Mais à la fin des fins, dans le noir sur un écran de presque 3m de diagonale avec un projo qui va bien, on ne m'enlèvera pas de l'esprit que bien utilisée, la 3D c'est juste de la balle.

BlackHeart666
24/05/2022 à 07:44

@Tuk : mercantile :)

Oui la 3D doit être utilisée avec parcimonie et surtout avec intelligence. Au service du spectateur et pas des actionnaires.

Tuk
24/05/2022 à 00:30

Perso je trouve aussi que c'est purement marcantile ! Et sans etre de mauvaise foi lol

eh_hf
23/05/2022 à 21:14

@niko, oui ou soi ta salle de cinéma était mal équipé avec une 3d passive bas de gamme.

Pour voir testé en 2d et en 3d active, la différence était flagrante, dire que c'est juste marketing c'est de la mauvaise foi...

Niko
23/05/2022 à 20:59

@nyl, j'ai vu avatar en 3d et 2d au cinéma. Et franchement il en ressort rien niveau 3d, c'est un argument marketing point.
Et oui man of steel m'a époustouflé en 3d, la mise en scène est carrément ouf sur ce film alors que sur avatar c'est le minimum syndical

Plus
votre commentaire