Scream 6 : le scénariste revient sur la trilogie abandonnée de la saga culte

Mathieu Lapon | 17 janvier 2022
Mathieu Lapon | 17 janvier 2022

Kevin Williamson, le scénariste le plus récurrent de Scream, revient sur le plan de trilogie initialement prévue avec Scream 5 et 6, avant la version de 2022.

Alors que Scream est le seul à pouvoir se dresser face à Spider-Man : No Way Home au box-office US, ses sociétés de production doivent se lécher les babines et se féliciter des partis pris de sa relance de saga, dix ans après Scream 4, qui était lui-même un ajout à ce qui semblait être une trilogie conclue en bonne et due forme (notre réflexion sur l'intégralité de la saga Scream).

On savait que pour en arriver au métrage qu'on a vu en 2011, Scream 4 avait été pas mal modifié dès son introduction, pour amener de nouvelles situations et de nouveaux personnages. Kevin Williamson, le scénariste de la saga, a expliqué qu'il était prévu de donner une continuité à tout cela dans un Scream 5 et Scream 6, qui auraient formé une deuxième trilogie. Attention, SPOILERS de Scream 4.

 

 

Au micro de Bloody Disgusting, le scénariste est revenu sur plusieurs anecdotes de production, et en a profité pour parler des films qui auraient pu faire office de suite directe à Scream 4, du temps où le réalisateur Wes Craven (décédé depuis 2015) travaillait encore sur la saga :

"Dans Scream 5, Jill Roberts arrivait à la fac, et une série de meurtres se déclenchait dans le campus. Le tueur était quelqu'un qui savait que Jill était elle-même une meurtrière dans le précédent film. Le tueur faisait tout cela pour que Jill soit exposée et dénoncée, donc elle devait couvrir des meurtres qui n'étaient pas les siens.

C'était l'histoire d'une rencontre entre deux tueurs en série. Et Sidney Prescott était professeure dans cette école [...] Scream 6 allait répondre à ce qui s'était passé entre Dewey et Gale. Sidney serait dans le film, mais il aurait été beaucoup plus concentré sur l'arc de Gale."

 

Scream : photoHigh Scream Musical

 

Si le concept de ce Scream 6 est moins clair, on peut au moins accorder que le pitch de Scream 5 était curieux, pour ne pas dire alléchant. Cependant, la mort de Craven a dû décider les studios à faire table rase de son travail, tant pour son intégrité que pour pouvoir instaurer de nouvelles bases, qui pourraient éventuellement servir à de nouvelles suites (après tout, le film de 2022 a comme sobre titre Scream).

Néanmoins, si de nouveaux films devaient voir le jour, il ne serait pas impossible que certaines de ces idées prennent forme (même si ça paraît peu probable, au vu de la façon dont WIlliamson en parle avec détachement et recul). Faute de savoir si on est passés à côté de films géniaux, on se contentera de Scream 2022, visible en salles depuis le 12 janvier 2022.

Tout savoir sur Scream

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Morcar
17/01/2022 à 17:58

En salle, j'ai cru que Jill allait réussir son coup quand elle était évacuée sur un brancard et interrogée par les journalistes, et qu'ils allaient oser terminer le film avec la tueuse comme unique survivante, trompant son monde. Ca aurait été une fin assez géniale qui laissait en effet imaginer une suite avec un nouveau tueur ayant découvert son secret, et donc un face à face de deux psychopathes.
Mais tout ça a a été gâché par Weinstein, et la survive de Sid qui a entrainé le passage final de "Scream 4".

Par contre dans ce que raconte ici Williamson, je ne comprends pas trop son histoire de Sid prof à l'université. A moins de nous faire le coup de l'amnésie, je ne vois pas comment Jill pouvait réussir son coup alors que Sid survivait. Il fallait que Sid y passe, pour ça.

Si le succès de "Scream 5" se confirme, il faut imaginer qu'on ne reverra aucun des personnages du trio original. Le passage de flambeau a été fait, il faudra maintenant laisser toute la place aux nouveaux personnages qui n'en ont pas eu assez dans ce dernier volet, en devant partager le temps d'écran avec les anciens.
Mais il y a matière à faire avec le personnage de Sam, ses parents que l'on n'a pas encore vus, ses "visions"... Et tout ça ailleurs qu'à Woodsboro si possible. Comme pour "Scream 2", il faut déplacer l'intrigue ailleurs maintenant.

Djack
17/01/2022 à 16:15

@chris06 perso, j'aime pas la purée de brocolis. Donc j'en mange pas. Donc, si vous n'aimez pas être dégoûtés par des critiques négatives, arrêtez d'en lire, voyons. Un peu de bon sens ?

Simon Riaux - Rédaction
17/01/2022 à 16:15

@Chris06

Geoffrey est trop modeste pour le rappeler, mais il a tellement souhaité voir le film assassiné qu'il a réalisé un entretien de 40 minutes avec Demoiselles d'Horreur, qui a, elle, apprécié le film.

On a connu meurtrier plus énervé.

C'est par là, et c'est très bien : https://www.youtube.com/watch?v=6INIvM9UP_c&feature=emb_title

Geoffrey Crété - Rédaction
17/01/2022 à 16:04

@Chris06

Pardon ?
On a tellement pas envie d'assassiner les films qu'on a envoyé Mathieu voir Scream, alors que j'aurais pu faire la critique plus tôt et lui coller ma note très négative. A la place, Mathieu a pu donner un deuxième avis, et mettre 2,5/5, avec grande bienveillance.

Sacré meurtre donc
https://www.ecranlarge.com/films/critique/1412735-scream-critique-meta-beta

PS : avoir un avis très négatif sur un film n'a rien à voir avec "dégoûter les gens d'aller voir un film", surtout quand on répète INLASSABLEMENT que notre job n'est pas de dire quoi voir, aimer et penser, et qu'on encourage SYSTEMATIQUEMENT les gens à se faire leur propre avis

Chris06
17/01/2022 à 15:59

Vous avez assassiné ce film dans votre critique, on ne peut pas plaire a tout le monde ok, mais ne dégoûtez pas les autres car perso j ai surkiffé cet opus

votre commentaire