BigBug sur Netflix : une apocalypse robotique pop dans la bande-annonce du dernier Jeunet

Mathias Penguilly | 15 janvier 2022 - MAJ : 15/01/2022 12:47
Mathias Penguilly | 15 janvier 2022 - MAJ : 15/01/2022 12:47

La crème de la comédie française se donne rendez-vous sur Netflix avec BigBug, une comédie futuriste déjantée signée Jean-Pierre Jeunet.

"L'humain est devenu facultatif". La nouvelle bande-annonce du dernier film de Jean-Pierre Jeunet donne le ton de son nouveau trip futuriste apocalyptique. BigBug s'annonce comme un épisode de Black Mirror complètement déjanté, avec une mise-en-scène et une palette de couleurs qui rappellent certains de ses épisodes les plus populaires (on pense ici à Nosedive ou à Pendez le DJ).

Le réalisateur du Fabuleux Destin d'Amélie Poulain et de L'Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet renoue ici avec la science-fiction mais il délaisse l'esthétique steampunk de ses derniers films pour quelque chose d'un peu plus... Netflix-compatible. Regardez par vous-mêmes.

 

 

Le film est tourné dans un pavillon où vivent plusieurs familles qui sont prises en otages par une coalition de robots domestiques qui essaient de les protéger d'une révolution menée par un groupe d'androïdes revanchards. Coincés dans ce huis-clos technologique, les humains pètent un câble et ce sont les robots qui tiennent la baraque.

Pour l'occasion, le cinéaste s'est entouré d'un joli casting de comédiens : Elsa ZylbersteinStéphane De Groodt et Isabelle Nanty, qu'on ne présente plus, ainsi que Claire Chust (Scènes de MénageProblemos) et François Levantal (Kaamelott, Ducobu). Il retrouve également des acteurs qu'il a déjà dirigé, à l'image de la comédienne Claude Perron (la tenancière de sex-shop dans Amélie Poulain) ou encore de Youssef Hajdi (Platane, PJ), qu'il avait déjà rencontré sur le tournage de ses Micmacs à tire-larigot.

 

BigBug : photo, Claude PerronPas justes des anim... atronics domestiques !

 

Après plusieurs succès mitigés dans les salles obscures, le film marque la première collaboration entre Jean-Pierre Jeunet et la célèbre plateforme au N rouge. En annonçant la sortie du film (tourné en partie lors du deuxième confinement), le cinéaste a remercié Netflix d'avoir cru en son projet alors que plusieurs sociétés de production lui avaient refusé le projet. Le film sera disponible à partir du 11 février 2022 dans le catalogue de la plateforme. 

Tout savoir sur BigBug

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Rogercageot
16/01/2022 à 21:44

ça a l'air bien affreux

Henry Jones Sr.
15/01/2022 à 19:51

Quel bonheur de retrouver Jeunet et pour quelque chose qui a l’air hyper original, je me laisserai tenter !

Bob
15/01/2022 à 19:39

Le son du cinéma français est tellement pénible...

Bob edouard
15/01/2022 à 19:07

Mon dieu mais c'est quoi ce machin ?!! Le thème du soulèvement des machines traité "made in usa", ça donne "Terminator" ou "Matrix" et "made in France "ça donne "Les Tuches chez les robots " !!

Kyle Reese
15/01/2022 à 18:58

Ça a l'air assez sympa en fait. Vu le manque de comédie décalé de puis un bout de temps je suis preneur. Content de voir Jeunet pouvoir continuer, on n'en a pas beaucoup des comme lui.

fuck
15/01/2022 à 17:08

Excellent.
J'aime beaucoup le design avec ses couleurs fortes, ce qui nous change du monochrome habituel high tech dans les productions de ce genre. Dernier exemple en date: Swan Song.
Claire Chust et Youssef Hajdi étaient excellents dans Problemos.

HansGruber
15/01/2022 à 14:39

Ça me fait beaucoup penser au premier épisode de la saison 2 de love, death, robots

MIL
15/01/2022 à 13:11

rien que pour Youssef Hajdi, je vais visionner ce film.

Reth
15/01/2022 à 13:01

Cela m'a l'air bien sympa.

votre commentaire