Matrix Reloaded : Carrie-Anne Moss revient sur le tournage éprouvant de la scène de l'autoroute

Mathieu Victor-Pujebet | 2 décembre 2021
Mathieu Victor-Pujebet | 2 décembre 2021

Carrie-Anne Moss a évoqué le souvenir douloureux d’une séquence culte de Matrix Reloaded.

Alors que la sortie de Matrix 4 : Resurrections approche de plus en plus, et qu’un nouveau teaser a récemment été publié pour nous le rappeler, l’occasion est bonne pour se replonger dans les trois premiers films de la saga de science-fiction initiée par Lana et Lilly Wachowski en 1999 avec Matrix.

Et c’est évidemment un exercice auquel les acteurs du film, en pleine période de promotion, doivent se prêter gaiment. C’est le cas de Carrie-Anne Moss, interprète de Trinity, qui dans un échange avec Enternainment Weekly, a évoqué le tournage de la fameuse séquence de l’autoroute dans Matrix Reloaded :

 

Photo Carrie-Anne Moss, Randall Duk KimPlaire, aimer et rouler vite

 

"Je ne suis pas une conductrice de moto très expérimentée. Je me suis entrainée sur une petite moto, puis sur une plus grosse et ensuite sur une encore plus grosse. La vie d’un passager dépendait de ma capacité à être impeccable et parfaite parce que je savais que si je permettais à mon esprit un instant de doute je pouvais blesser un autre être humain. Et j’ai tenu ainsi pendant tout le tournage… C’était épuisant de tenir cette conscience absolue que je devais le garder en vie."

L’actrice semble avoir souffert de l’enjeu technique et humain que représentait le tournage de cette séquence où, pour rappel, le personnage de Trinity doit secourir en moto le personnage interprété par Randall Duk Kim, le maître des clés, tandis que Morpheus (Laurence Fishburne) affronte un agent sur le toit d’un camion à coups de katana.

 

Matrix 4 : Resurrections : photoPresque vingt ans plus tard et toujours toutes ses dents !

 

Cette séquence, parmi les plus marquantes et commentées de la trilogie, rappelle à quel point la trilogie Matrix était dans une constante souplesse quant à l’utilisation des effets visuels, puisant aussi bien dans les effets pratiques et les cascades réelles, que dans les expérimentations des effets numériques.

Carrie-Anne Moss nous excusera bien alors de ne pas regretter sa performance dans le film, tant elle participe à la générosité du spectacle de l’ensemble. Espérons que cette générosité et créativité se retrouve dans le quatrième volet de la saga que l'on attend sur nos écrans le 22 décembre prochain.

Tout savoir sur Matrix Resurrections

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Galactus
02/12/2021 à 16:21

Surtout que la poursuite a été assurée par la cascadeuse Debbie Evans...

Kyle Reese
02/12/2021 à 16:18

Générosité de la trilogie niveau effet visuel incroyable pour l'époque, c'est absolument certain.
Une révolution depuis le 1 er jusqu'au 3 ème avec ce mix inédit de combats/cascades numériquement étendu. Le cinéma d'action a été bouleversé à jamais, avec parfois de gros ratés avec des sfx numériques bcq trop visible et de très grandes réussites avec des SFX totalement transparent, type John Wick justement. La révolution est derrière nous, mais Résurrection saura sans doute utiliser a très bon escient, voir arrivera surement à transcender les technos inventés pour le tout premier opus. Hâte de voir cette suite. Content aussi de retrouver Carrie-Anne Moss dans le rôle le plus marquant de sa carrière.

votre commentaire