The Battle at Lake Changjin : le box-office du film de guerre chinois bat tous les records pour 2021

Mathieu Lapon | 26 novembre 2021
Mathieu Lapon | 26 novembre 2021

Le film de guerre chinois The Battle at Lake Changjin, avec son budget de folie et son patriotisme décomplexé, a battu tous les records locaux et de 2021.

Loin à l'Est, se dresse le Mordor d'Hollywood : la Chine. À la fois un concurrent et une cible à séduire, la relation amour-haine entre les deux parties a longtemps fait rage. Néanmoins, ces dernières années, c'est le prisme occidental qui a plutôt brillé, à coups de blockbusters à gros chiffres et de franchises mondialement connues. Mais la pandémie de Covid-19 est arrivée, a meurtri l'exploitation cinématographique mondiale et rebattu les cartes comme jamais.

C'est là que la Chine a pu montrer l'étendue de sa force de frappe. Avec le soutien du gouvernement chinois, un faramineux blockbuster sur la guerre de Corée, porté par des metteurs en scène chinois de renom, a vu le jour. Alors que les cinémas occidentaux remontaient tranquillement la pente avec un James Bond par-ci et un Venom par-là, ce film de guerre chinois écrasait tout pour son ouverture. À deux mois d'exploitation, The Battle at Lake Changjin est non seulement un record pour la Chine, mais il est tout bonnement le film au meilleur box-office mondial de 2021.

 

The Battle at Lake Changjin : PhotoLa guerre a beau être finie, il y est encore

 

À l'échelle chinoise, le plus gros box-office d'une production locale était tenu par Wolf Warrior 2 (870 millions de dollars). Il avait comme avantages d'être sorti avant la pandémie et d'avoir eu une distribution dans quelques autres pays (États-Unis, Allemagne) pour gonfler un peu ses chiffres. The Battle at Lake Changjin, sans aucun appui extérieur, est parvenu à atteindre les 892 millions de dollars comme l'a rapporté Variety.

Bien sûr, aucun blockbuster marvellien post-pandémie n'est arrivé à la cheville du film, de Shang-Chi (420 millions) à son cousin Sony Venom 2 (454 millions). Le seul blockbuster hollywoodien qui peut vaguement prétendre s'en approcher, c'est Mourir peut attendre (734 millions), bien qu'il ait aussi obtenu l'appui de la Chine pour développer son box-office (contrairement à Shang-Chi et Venom 2). Un éventuel joker pour Hollywood ? Le phénomène Spider-Man : No Way Home, qui jouira aussi d'une sortie chinoise.

 

The Battle at Lake Changjin : photoLe champ de bataille hollywoodien pulvérisé

 

On pourrait aussi penser à Matrix : Resurrections, mais la saga est peut-être encore un peu trop poussiéreuse pour prétendre à cela. En tout cas, le film de guerre chinois, avec un budget de 200 millions de dollars, s'est largement rentabilisé. C'est d'autant plus une réussite que la Chine a plutôt pour habitude de faire des films à petits budgets pour avoir la garantie d'en faire des succès au box-office (Wolf Warrior 2 n'avait coûté que 30 millions). Cette prise de risque a été très concluante, donc.

Comment expliquer en partie le succès d'une telle opération ? Le film est sorti durant la semaine du 1er au 7 octobre de 2021, qui correspond aux vacances chinoises célébrant l'investiture de la République Populaire de Chine en 1949. Une date symbolique qui, par élan patriotique, a poussé les spectateurs chinois en salles. Il y a aussi son gros casting, avec Wu Jing (Wolf Warrior 2) ou encore Jackson Yee (Better Days). Aussi, on notera l'alliance de trois réalisateurs chinois de taille : Chen Kaige (Legend of the Demon Cat), Dante Lam (The Rescue) et Tsui Hark (Détective Dee 3).

 

The Battle at Lake Changjin : photoHollywood voyant la Chine prendre son envol avec ses blockbusters

 

Un cocktail de talents, qui visait autant à attirer le grand public que les cinéphiles. Tout cela a fonctionné du tonnerre, et mis un joli pied de nez à la suprématie hollywoodienne du marché. Pour marquer le coup, le gouvernement chinois a célébré les fruits de son investissement (puisqu'il a aidé au financement du projet) en félicitant la performance de la vedette du film, Wu Jing. Mission accomplie pour l'Empire du Milieu, dont le tout récent succès ne va pas l'aider à moins se replier sur lui-même, quand il s'agira d'accueillir les futurs blockbusters hollywoodiens.

Tout savoir sur The Battle at Lake Changjin

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Marvelleux
26/11/2021 à 18:47

L'article me rappelle que je n'ai toujours pas visionner la brigade des 800.

Armand
26/11/2021 à 14:44

En occident, ce sont les films de super-héros qui cartonnent, en Chine ce sont les films de guerre patriotiques. Quand les vrais conflits viendront, on les combattra à coup de féminisme et de w*kisme.

Fox
26/11/2021 à 12:47

@Kyle Reese
Dante Lam, je n'ai vu de lui qu'Opération Mékong et Opération Red Sea (merci le festival du film chinois à Paris !).
En gros, c'est du film "de guerre" de type "équipes d'intervention/forces spéciales". C'est pas trop mal réalisé, ça bourrine fort mais alors attention : si vous êtes vraiment allergique au patriotisme dans certains films de guerre US, laissez-moi vous dire qu'ils jouent petits bras comparés à ces deux films (comme pour Wolf Warrior 1 et 2 d'ailleurs) !
Ils sont carrément décomplexés eux, le message n'est pas du tout subtil ! Je ne sais plus lequel de ces films vous montre le passeport chinois brandi en gros plan (sur un grand écran, c'est à vous crever les yeux !), où on vous dit ouvertement qu'avec ce passeport et la nationalité chinoise, la Chine ne vous laissera jamais tomber, quoi qu'il arrive et où que vous soyez ! Le tout ponctué d'images avec une armada de frégates chinoises voguant à votre rescousse !!!
Soyons clairs : j'ai bien aimé les films pour ce qu'ils sont en tant que films ; pour le discours qui s'y niche, soyez prévenu !

Kyle Reese
26/11/2021 à 10:55

Chen Kaige et Tsui Hark, je ne connais pas le troisième, c'est du lourd.
@laredaction l'avez vous vu ?

Va-t-il sortir en France ?

votre commentaire