Red Notice : Netflix et The Rock affirment que c'est un carton record (mais c'est compliqué)

Mathieu Lapon | 15 novembre 2021 - MAJ : 15/11/2021 12:37
Mathieu Lapon | 15 novembre 2021 - MAJ : 15/11/2021 12:37

Quand The Rock, Gal Gadot et Ryan Reynolds disent que Red Notice est un succès d'audiences Netflix pour son ouverture, on devrait les croire. Mais c'est un peu compliqué.

Il fallait s'attendre à ce que Red Notice fasse parler de lui puisque c'est probablement le plus gros produit algorithmique de Netflix depuis longtemps. Avec Dwayne Johnson, Ryan Reynolds et Gal Gadot en têtes d'affiche, autant dire qu'on coche toutes les cases du film bankable contemporain (qu'on a encaissé avec une douceur amère dans notre critique). Une aura qui, à n'en pas douter, allait garantir à cette comédie d'action un énième pétage d'audiences pour le géant du streaming

Après son arrivée le vendredi 12 novembre 2021 sur Netflix, on était sur nos gardes, prêt à voir la bombe nucléaire faire ses ravages, molester les neurones de millions d'usagers et s'en vanter fièrement. Et quelque part, on y a eu le droit. Le dimanche 14 novembre, The Rock nous a gentiment balancé l'annonce tant redoutée, mais pas de la manière attendue.

 

"Red Notice explose les records audiences Netflix de par le monde pour son jour d'ouverture, avec un score de public de 92% ! C'était la première production de Seven Bucks Productions pour une plateforme de SVoD. Il était crucial pour nous de pouvoir le diffuser à vos familles, à une échelle mondiale. Merci !"

Voilà, c'est donc la parole de Johnson contre la sienne. Sources ? "Tinquiète, on verra plus tard", répondrait sans doute The Rock (qui a été suivi par Ryan Reynolds et Gal Gadot dans l'annonce de ce record, et retweeté, évidemment, par Netflix). 

Sauf que sans chiffre ni même de clarification sur ce qu'il appelle "records d'audiences" (la note spectateurs du film sur Rotten Tomatoes (92% donc) n'ayant absolument aucun rapport avec le nombre de visionnages du film), le demi-dieu du cinéma américain a donc versé dans le sempiternel sensationnalisme qu'il vend si bien dans ses films "gros muscles gros flingues".

 

photo, Dwayne Johnson, Ryan Reynolds, Gal GadotC'est leurs meilleures têtes de stars surprises par le succès programmé de leur film

 

Pourtant, est-ce que cela veut dire que l'acteur ment sur le succès de sa comédie d'action ? Sans doute pas. Comme dit, on le voyait venir aussi clairement qu'une charge de rhinocéros dans un ascenseur. Néanmoins, ce manque de clarté, typique des plateformes de streaming (on se souvient des cas d'Old Guard et de Tyler Rake), empêche les comparatifs qu'on pouvait faire à l'époque où seules régnaient les salles de cinéma, avec leurs entrées et leur box-office mondial.

Maintenant, tout est question de "visionnages", aussi vague soit ce terme. Combien de spectateurs ? Ont-ils vu tout le film ou sont-ils considérés après cinq minutes de visionnage ? Comment estimer les revenus d'un visionnage ? Tout un lot d'abstractions sur lequel le promoteur d'un film attendu sur petit écran peut jouer pour le glorifier (et Johnson est producteur et chargé de promotion sur ce film). Sauf qu'ici, ça va tellement loin qu'on saute l'étape de la valeur chiffrée pour directement clamer le super méga succès. Le pouvoir de The Rock a encore une fois frappé.

 

photo, Dwayne JohnsonThe Rock vs les chiffres

 

Autrement dit, Johnson joue au parfait petit canard de la machine du streaming, à dire que les audiences de son film Netflix ont tout pété. Pour des analyses d'un peu plus sérieuses, on attendra les estimations et autres indications officielles de la plateforme. Malgré tout, on peut largement redouter l'annonce d'une suite, incessamment sous peu. Après tout, le géant du streaming tient à dénicher et développer ses propres sagas sur le long terme, et la perspective d'une suite ne déplairait pas à Gal Gadot.

Tout savoir sur Red Notice

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Dwayne Johnsdaube
17/11/2021 à 02:17

@Agathodaimon17

Apprécier une merd* comme Red Notice et parler de daube pour Fast and Furious 9 c'est quand même très cocasse. Quand on aime la chiass* on ne critique pas le fumier il me semble.

Agathodaimon17
16/11/2021 à 09:06

Perso,
j'ai passé un bon moment en famille. C'est pas le film du siècle mais ça reste un popcorn movie qui se regarde où l'on ne s'ennuie pas car ça bouge du début à la fin.
Juger un film au cinéma par le nombre de ticket d'entrée sans compter les gens déçu à la sortie, ceux qui se sont endormis ou ceux qui y vont pour peloter leur copine n'a aucun gage de valeur non plus sur la qualité d'un film ( fast & Furious 9 en est un bon exemple tellement c'était une vrai daube ).
Bref, un bon film familiale sans prétention contrairement aux attentes des medias au vu du casting d'où leurs déceptions.

Neji
16/11/2021 à 02:00

Pour un téléfilm tout bidon je suis vraiment septique , on voudrait nous faire bouffer du Foin que se serait pareil.
Déjà que le réal prenne de longue vacances pour visionner ça bouze et on en reparle des chiffres.

Kyle Reese
15/11/2021 à 16:01

@Lord Sinclair.

Parfaitement résumé. Bravo !

Lord Sinclair
15/11/2021 à 14:30

C'est terrible, ce gars s'exprime comme un CEO d'une start up disruptive.
Autant au début de sa carrière je l'appréciais, autant maintenant il me débecte, véritable incarnation d'un libéralisme mondialisé dont la perfection obtenue à coup de stéroïdes et de développement personnel en fond un demi dieu d'un fascisme financier triomphant.
Il n'est pas un acteur, il est un produit, et il est son propre commercial.
Momoa et Bautista font finalement des carrières plus "adultes" (et des merdes pour Netflix aussi, il faut le reconnaitre...

nimbari
15/11/2021 à 14:27

Gros score d'audience, normal, par contre c'est juste un film pas désagréable, incroyable d'avoirs 160 millions de budget et d'obtenir un gentil téléfilm. Vive Tyler Rake.

votre commentaire