Uncharted : Tom Holland et Mark Wahlberg présentent un making-of avec double dose de muscles

Matthias Mertz | 22 octobre 2021 - MAJ : 22/10/2021 15:36
Matthias Mertz | 22 octobre 2021 - MAJ : 22/10/2021 15:36

Tom Holland et Mark Wahlberg nous présentent un making-of d'Uncharted dont le rythme est aussi soutenu que leurs bras sont musclés.

Si nous, fans de jeux vidéos, avons été habitués à ne jamais en avoir pour notre argent dans les adaptations de notre média vidéoludique favori (leçon sponsorisée par les adaptations de Resident Evil), l'association de Tom Holland et Mark Wahlberg dans Uncharted pourrait nous faire mentir (ou nous persuader de ne plus jamais entrer dans une salle obscure).

Et si le projet a longtemps été dans les cartons, passant entre les mains de six réalisateurs différents, ou rétrogradant Mark Wahlberg au rôle de mentor, lui qui devait à l'origine être Nathan Drake, on pourra considérer que c'est peut-être un mal pour un bien, récupérant au passage l'interprète chouchou du public de l'homme-araignée.

On avait apprécié la référence à Uncharted 3 : L'Illusion de Drake présente dans la bande-annonce malgré les libertés prises, et voilà nos deux versions de Nathan Drake de retour avec leurs bras congestionnés pour nous offrir un petit coup d'oeil quant à ce que cet Uncharted a dans le ventre. Spoiler, des cascades (dans les deux sens du terme).

 

 

Au programme de ce making-of, des décors époustouflants, des scènes d'action dans les airs, dans des soirées chics, dans la mer (il ne manque que l'espace et le centre de la Terre pour compléter le bingo du film d'action), et une ambiance buddy movie entre Tom Holland et Mark Wahlberg.

Pour ce qui est de l'action, on ne devrait pas être trop dépaysés, a fortiori avec les coscénaristes Art Macum et Matt Holloway, ayant Transformers 5 : The Last Knight à leur actif (c'est un peu effrayant), et le réalisateur Ruben Fleischer à la tête du projet, qui avait enfanté de Venom (ça par contre c'est très effrayant).

On pourrait également verser une larme en pensant à la genèse très ambitieuse du projet, au sein de laquelle on aurait eu un aperçu sur la famille d'un Nathan Drake dans la fleur de l'âge. On y aurait retrouvé Joe Pesci ou Robert De Niro dans des rôles secondaires pour une ambiance sauce Les Affranchis qui nous aurait très probablement régalé.

 

photo, Tom Holland, Mark Wahlberg"Regarde ces antiquités, il y a même la première version du script !"

 

Toutefois, si le stigmate des joueurs n'est pas prêt de se refermer (a fortiori à l'approche de la dernière adaptation de Resident Evil) face à leurs adaptations, Uncharted pourrait tout à fait se révéler être une bonne surprise.

D'abord grâce à Tom Holland, qui devrait parvenir à saisir l'équilibre entre masse musculaire et espièglerie pour offrir une version authentique d'un Nathan rajeuni. Puis également grâce à Mark Wahlberg qui a eu le temps d'appréhender la licence Uncharted, et ce bien qu'il joue le piquant Sully et non plus Nathan comme le projet le figurait à l'origine.

Pour lever le mystère sur la qualité de l'adaptation de cet Uncharted, il faudra se rendre dans les salles obscures le 16 février 2022.

Tout savoir sur Uncharted

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Pseudo1
23/10/2021 à 12:33

On en viendrait presque à croire que c'est un article sponsorisé tant il trouve de qualités à ce "projet", en particulier depuis le trailer.

J'ai pas vu grand monde qui ait réellement foi en ce projet, notamment depuis le trailer. Les fans sont beaucoup en PLS, les néophytes pas spécialement emballés par un Tom Holland clairement pas à sa place (avec son physique de gosse, le voir prendre les armes et bander les muscles, t'as l'impression qu'il s'est trompé de film).
Quasiment les seuls qui apparemment soutiennent sont les fans de Tom Holland (si si, il y en a) ou de son Spider-Man (si si, il y en a aussi), et le "bon public" qui est jamais vraiment regardant (sachant que c'est souvent les mêmes qui apprécient les films type Venom, Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ou le dernier Dany Boon, est-ce vraiment une surprise ?).

Bref, il reste plus qu'à rêver à ce que le film aurait pu être si les astres s'étaient alignés comme ils étaient partis (Wahlberg en Drake et Carnahan à la réa).

Sinon, quand tu vois le trailer et le pseudo-making-of avec son lot d'images inédites, ils vont vraiment nous montrer tout le film avant la sortie comme c'est parti...

Boddicker
22/10/2021 à 16:24

Houlala ça pue le nanard générique en bois avec des décors générique en carton cgi et des scènes d'actions à la Donkey Kong...
Mais bon, comme elle dirait Nicole "what did you expect?"

votre commentaire