Mourir peut attendre : le dernier James Bond de Daniel Craig explose le box-office au-delà des attentes

Lino Cassinat | 10 octobre 2021 - MAJ : 10/10/2021 17:07
Lino Cassinat | 10 octobre 2021 - MAJ : 10/10/2021 17:07

C'est un véritable bouquet final et une sacrée revanche sur la pandémie pour Daniel Craig : James Bond explose le box-office mondial avec Mourir peut attendre.

Finalement, c'est une belle histoire : interrompu juste avant son heure de gloire, Daniel Craig peut enfin savourer sa tournée d'adieux. Après avoir été plusieurs fois repoussé et grandement mis en danger de sortie sur plate-forme de streaming, Mourir peut attendre, son dernier film dans le costume de James Bond est enfin là, et c'est un succès au-delà des espérances, en particulier au box-office international.

Profitant d'un marché très haut (notamment grâce à Venom : Let There Be Carnage et Dune), Mourir peut attendre est parti pour récolter entre 120 et 150 millions de dollars en tout et pour tout au terme de son premier week-end d'exploitation. Cela valait le coup d'attendre donc, et c'est un excellent signal pour la fréquentation des salles de cinéma.

 

photo, Rami MalekJ'y... suis... presque... gniii...

 

Dans le détail, il est estimé que le film de Cary Fukunaga lèvera environ 60 millions de dollars aux US et 90 millions dans le reste du monde, selon les projections de Deadline. A l'heure où ces lignes sont écrites, 121,3 millions de dollars ont déjà été acquis, un résultat déjà au-dessus des prédictions globales des analystes et qui confirme une tendance mondiale pour le film : il performe bien mieux que ce qui était attendu sur tous les marchés du monde... quand bien même le box-office américain se montre relativement peu clément.

Mourir peut attendre est en effet parti pour n'être que quatrième au classement des meilleurs démarrages de l'ère Daniel Craig aux US, derrière Quantum of Solace (67 millions), Spectre (70,4 millions) et l'intouchable Skyfall (88,3 millions). Cependant, il y a plusieurs éléments à garder en tête avant de noircir le tableau outre-mesure.

 

photo, Daniel CraigQui veut ruiner ma fête ?

 

D'abord, et pour relativiser, rappelons que Mission : Impossible - Fallout a aussi ouvert à 61 millions aux US avant de devenir le giga-carton que l'on sait (et lui ne devait pas lutter avec un satané virus). Ensuite, James Bond a toujours été une franchise tournée vers l'international, beaucoup plus que vers la patrie de l'Oncle Sam. Bon à savoir également : avec une durée de quasiment trois heures, il y a nécessairement beaucoup moins de séances que pour un film deux fois moins long de 90 minutes (suivez notre regard)... et donc, mathématiquement, deux fois moins d'opportunités d'exploitation.

Enfin, c'est également une franchise historiquement connue pour ses exploitations au long-cours, une dynamique rare de nos jours mais qui par nature tend à donner de fausses prédictions à la baisse dans un marché privilégiant les gros succès immédiats et oblige les films à avoir un bon bouche-à-oreille. Ce qui tombe bien, puisque Mourir peut attendre reçoit un très beau A- sur CinemaScore - le plus gros agrégateur de notes du public -, soit la même note que Casino Royale et Spectre, et juste en-dessous du A maximal de Skyfall.

Bref, la fin de course est donc extrêmement prometteuse pour ce chant du cygne doublé d'une belle revanche sur la pandémie. Un magnifique dernier tour de piste pour Daniel Craig, et la preuve qu'il y a encore de la place pour le bon vieux James Bond dans ce monde.

 

Tout savoir sur Mourir peut attendre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Terryzir
12/10/2021 à 00:26

Comme quoi, les spectateurs sont peu regardant sur la marchandise...
A parier que le bouche-à-oreille ne va pas lui faire de cadeau - encore moins la postérité.
Bon débarras !

PS : personne ne l'a remarqué, mais la fin est calquée sur celle de Rock de Michael Bay. Avis aux amateurs...

Yooooo
11/10/2021 à 17:41

Rendez nous Desplechin et Godard !

Eddie Felson
11/10/2021 à 14:07

@Rakis
+1 pour tout ce qui à trait à Bond;)

Yoda
11/10/2021 à 14:02

Cet ultime "James Bond" marqué certainement la fin de l'épopée... Après "James", la relève risque d'être compliquée. Ce dernier opus est un bon film d'action, mais je suis déçu par la chute. La "James Bond" fait pâle figure, sans vilain jeu de mots, et n'apporte rien de plus en terme de nouveauté ou de piquant. Par contre je vois bien l'actrice qui joue un membre de la CIA, dans un rôle plus fourni, c'est la seule, à part bien sûr Daniel Craig qui crêve l'écran. Ce sera certainement un des rares "Bond" qui ne m'a pas fait revé.

Rakis
11/10/2021 à 13:23

Un succès mérité pour un chant du cygne superbe, qui quitte la sphère classique des James Bond et de ses poncifs (gadgets, filles faciles) pour entrer dans un monde plus humain, plus concret, même si peu d'hommes se remettraient du traitement qu'a subi Craig en tant que Bond (les autres ont savamment évité les balles, les coups, n'ont guère saigné mais ont élégamment épousseté leur costume avant de reprendre le volant). Pour la première fois, même si certains films sont inégaux, la carrière d'un Bond suit un arc narratif qui se tient. Pour moi (c'est subjectif donc), Craig est le meilleur James Bond qui soit. J'adore les autres, mais franchement, je ne les regarde plus avec le même œil. Et pour moi, James Bond surpasse aisément Ethan Hunt. Ses films ne sont pas basés sur une cascade répétée pendant 6 mois autour de laquelle on fait abracadabra (j'avais beaucoup ri lors de sa chute de moto dans Paris, il court, bondit derrière un buisson et pouf, disparu... les potes l'attendaient dans les égouts en zodiac, la chute était prévue...).

Ethan
11/10/2021 à 13:15

Actuellement il n'y a rien en face à part dune qui est sorti il y a 1 mois
Il faut relativiser

Ethan
11/10/2021 à 08:21

@John
Si ensuite ton pessimisme on peut dire également que la nuit on peut pas regarder les étoiles à cause des lampadaires et que la journée souvent il fait pas terrible au mois d'octobre
Cela dit le problème pour aller au cinéma actuellement c'est le pass sanitaire plus quel le covid
Faut pas s'étonner après que les gens se mettent à la corona

The insider38
10/10/2021 à 23:16

@boxoffice story

Un cours de maths peut -être ? Genre dérivé statistique, influence d’une pandémie mondiale comparé à une période normale 6 ans avant?

MacReady
10/10/2021 à 22:43

@boxoffice story

Effectivement il faut étudier ET réfléchir les chiffres avant de sortir sa pseudo science trompeuse. Bien cordialement.

Eddie Felson
10/10/2021 à 21:57

@Boxofficestory
Ah parce que pour toi, comparer le box office de Spectre sorti dans des conditions d’exploitation normales hors covid avec celui de Mourir peut attendre dans le context sanitaire que tu sais fait sens?!?!?

Plus
votre commentaire