Films

S.O.S Fantômes : la version féminine ne mérite pas autant de haine selon Melissa McCarthy

Par Raphaël Iggui
29 septembre 2021
MAJ : 23 janvier 2022
28 commentaires
Affiche

Melissa McCarthy a exprimé son incompréhension face aux torrents de haine qui ont accueilli S.O.S Fantômes version 2016 lors de sa sortie

S.O.S. Fantômes version 2016 est un bel exemple de film tué dans l’oeuf avant même sa sortie à la fois à cause des fans et d’Hollywood. Pour revenir rapidement dessus, l’annonce du projet de reboot a d’abord déclenché la colère des fans, avant de se déplacer sur le terrain des attaques sexistes, racistes… à destination des comédiennes. Les réseaux sociaux polarisant les débats à l’extrême tout en faisant caisses de résonance de ces derniers. 

Avec 230 millions récoltés au box-office mondial pour un budget de 150, et des critiques globalement positives, le film n’est pas considéré comme un échec cuisant, mais a enterré les projets d’Ivan Reitman qui y voyait l’occasion de raviver la flamme S.O.S. Fantômes. Du moins, jusqu’à ce que son fils, le réalisateur Jason Reitman (Juno, Thank You for Smoking) se lance dans S.O.S. Fantômes : L’Héritage qui se veut le prolongement des deux premiers volets. 

 

 

Melissa McCarthy, comédienne de cinéma et virtuose du gag, qui avait notamment eu le droit à des attaques directement dirigées sur son physique, a profité d’un interview avec Yahoo pour revenir sur les tombereaux de haine qu’elle et le reste de l’équipe du film avaient essuyés en 2016 : 

« Aucune histoire n’est jamais vraiment finie ; il y a tellement de remakes, de redites, de réinterprétations, que prétendre pouvoir dire que l’une d’entre elles a tout faux, ça me dépasse. Je ne comprends pas l’intérêt de se bagarrer pour savoir qui est le plus négatif et le plus débordant de haine. Chacun devrait avoir le droit de raconter l’histoire qu’il entend raconter. Si vous ne voulez pas la voir, vous n’êtes pas obligés de la regarder. » 

 

Photo, Melissa McCarthy, Kate McKinnon« Je ne sais pas si on aura assez de fluide contre tous ses rageux« 

 

Un discours raisonnable et raisonné, qu’on peut sans doute rejoindre sur la débilité des concours de haters, mais dont on se désolidarisera concernant les remakes, reboots et autres renouvellements de sagas ou films cultes. Certes, on ne fait sans doute que recycler quelques mythes déclinés un nombre incalculable de fois à chaque « nouvelle histoire », mais ce n’est pas une raison pour accepter la facilité et la nostalgie comme fonds de commerce.

Rendez-vous le 1er décembre 2021 dans les salles pour s’en assurer avec la sortie de S.O.S. Fantômes : L’Héritage. 

Rédacteurs :
Tout savoir sur S.O.S. Fantômes
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
28 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Coolcool

Melissa McCarthy virtuose du gag, c’est du second degré ?

Yellow submarine

J’ai adorée les 2 premiers. Et j’ai bien aimé la version féminine. Point.

Bob

« … selon Melissa McCarthy »

Voilà.
Merci.

Grigori

Ceci dit, elle a tout dit en une phrase : si vous ne voulez pas la voir, vous n’êtes pas obligés de la regarder. »
C’est exactement ce qui est arrivé, rien de plus..

Krakenstein

Tu parles que c’était clairement pas mérité ! C’est même mon préféré avec le 2 !