Mortal Kombat : qui est Raiden, le dieu de la foudre au rire enchanteur ?

La Rédaction | 5 mai 2021 - MAJ : 05/05/2021 20:41
La Rédaction | 5 mai 2021 - MAJ : 05/05/2021 20:41

Avant la sortie de Mortal Kombat, on continue à explorer les personnages de la saga. Place à l'un des plus puissants d'entre eux : Raiden.

Certes, notre critique du long-métrage réalisé par Simon McQuoid est déjà disponible, mais d'ici le 12 mai et l'arrivée de la chose en VOD, Ecran Large continue de passer au crible l'univers créé par Ed Boon et John Tobias. Il est donc ici question de Raiden, campé par le Tadanobu Asano d'Ichi the killer. Il fallait bien un comédien aussi respectable pour incarner un des personnages les plus importants de la franchise, présent dans presque chacun des jeux qui la compose.

 

photoTurlututu chapeau pointu

 

Raiden est un dieu, rien que ça. Il contrôle la foudre et protège le royaume de la Terre. Inspiré par un des inoubliables méchants des Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin, il arbore un large chapeau. Dans le premier jeu, la petite bio spécifie qu'il se bat sous sa forme humaine, invité au tournoi par Shang Tsung en personne. Dans Mortal Kombat II, il prend conscience des sombres desseins du sorcier et part en direction de l'Outworld (chez les méchants), non sans avoir prévenu les kombattants de la Terre du danger.

 

 

Plus tard, dans une version tardive de Mortal Kombat 3, il se retrouve banni des deux royaumes et doit concéder son immortalité pour revenir sur Terre et se battre avec les autres. Dans Mortal Kombat 4, il hérite d'une lourde responsabilité, car tous les autres Dieux se sont fait vaincre par le très balèze Shinnok. Après sa victoire, il accède au titre de Dieu ancien et désigne son frère Fujin comme son successeur. Néanmoins, il ne garde pas son trône très longtemps, car le passéisme de ses collègues lors des évènements de Deadly Alliance le convainc de revenir à son ancien statut.

 

photoVictoire éclair

 

Malheureusement, il reste seul survivant de la bataille. Il s'allie alors avec ses ennemis pour décimer une menace encore plus grande, Onaga. Sauf que, maladroit qu'il est, il défonce tout le monde sauf sa cible. En effet, dans Mortal Kombat Mystification, Raiden est un sacré bras cassé qui se rattrape en ressuscitant Liu Kang, son guerrier le plus fidèle. La cinématique qui marque sa victoire montre un Dieu un peu fatigué des mortels et bien moins bienveillant. L'idée d'un Raiden diabolique reviendra dans la franchise.

Mais avant ça, le personnage devient un prétexte scénaristique assez savoureux, puisque c'est lui qui retourne dans le temps afin d'éviter la catastrophe survenue dans Armageddon et fabriquer une nouvelle chronologie alternative. Et pourtant, le Raiden des reboots de NetherRealm a de quoi faire rire. Souvent incompétent, lâché à de nombreuses reprises par ses troupes et doté d'une capacité impressionnante à débarquer après la bataille, il assure autant que possible la cohésion des guerriers de la Terre avant de faire triompher sa part sombre, et devenir de plus en plus méchant.

 

photoLe skin Christophe Lambert de Mortal Kombat 11, une certaine idée du bonheur

 

Son arc narratif de Mortal Kombat 11 lui assure donc une certaine rédemption, puisque s'il est celui qui provoque la colère de Kronika, il parvient à vaincre le pouvoir néfaste de l'amulette de Shinnock et reprendre le contrôle de ses esprits. À la fin, il offre un des moments les plus épiques de la saga en fusionnant avec Liu Kang pour devenir Fire God Liu Kang. Tour à tour chef des armées de la Terre, gros nul complètement dépassé par les évènements et figure divine corrompue, Raiden est un personnage ambigu dans cette trilogie.

Mais pour les cinéphiles, c'est le rire iconique de Christophe Lambert qui vient en tête lorsqu'on évoque ce nom. La série B savoureuse de Paul W.S. Anderson en faisait un de ses héros et offrait à notre Cricri national un de ses rôles les plus cultes. Alors que le Raiden des jeux se veut parfois sage, parfois dépassé, le Raiden du film semble regarder de loin et d'un air moqueur le kitsch de son propre univers.

Nul doute que la trilogie que les scénaristes ont en tête fera fi de cette interprétation délirante pour tirer profit de la versatilité du personnage. God Raiden, Dark Raiden, boloss Raiden cracheront-ils un jour des éclairs sur un écran de cinéma ? Comme il en a l'habitude, bottons en touche en invoquant les Dieux anciens.

Tout savoir sur Mortal Kombat

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ismo
07/05/2021 à 03:24

Personnage complexe. J'ai aimé tout de même la performance de Christophe Lambert.

banban
05/05/2021 à 20:36

"Hin hin hin"

votre commentaire