Voyagers : une bande-annonce à la Spring Breakers pour le trip SF sexuel

Gael Delachapelle | 2 mars 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Gael Delachapelle | 2 mars 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Après Limitless et Divergente, le réalisateur Neil Burger revient à la SF avec Voyagers, dont la bande-annonce promet un Spring Breakers dans l'espace.

Après s’être illustré en tant que scénariste et réalisateur dans ses débuts, avec le drame Interview with the Assassin, le fantastique L'Illusionniste, ou encore The Lucky OnesNeil Burger a, par la suite, enchaîné les commandes, que ce soit avec le remake US d’Intouchables, The Upside, le thriller Limitless, ou encore la SF sauce teenage movie avec Divergente.

Le réalisateur avait annoncé cinq ans après le teen movie qu’il reviendrait à la SF avec Voyagers, un film qui se déroule dans l’espace et dont il est scénariste et réalisateur. On y suivra trente enfants envoyés dans l’espace pour peupler une planète récemment découverte. Mais suite à la mort mystérieuse de leur capitaine (le seul adulte), ils vont se retrouver livrés à eux-mêmes, dans ce qui va se transformer en véritable chaos pour la colonie.

 

 

Un pitch qui ressemble clairement à une libre adaptation du roman de William Golding, Sa majesté des mouches, à la différence que le cinéaste aurait échangé l’île déserte et le crash d’avion contre l’espace et une nouvelle planète à coloniser. Mais dans cette variation moderne, les adolescents se retrouvent encore une fois à devoir créer une société "saine", ce qui semble un peu mal barré au vu de cette première bande-annonce qui promet un mélange entre Spring Breakers et High Life.

En effet, les premières images de Voyagers se rapprochent plus du concept de Limitless, avec une drogue qui semble décupler les sensations chez les adolescents, qui vont succomber progressivement à leurs pulsions charnelles, mais aussi à leurs pulsions de violence. Avec une esthétique sous influences néon et une musique électro proche du dubstep, Voyagers ressemble vraiment à un mélange entre le teenage movie et la SF psyché dans ces premières images.

 

photo, Fionn WhiteheadQuand ça dégénère chez les jeunes...

 

Un trip sensoriel qui s’annonce violent et viscéral, porté par un casting de haute volée Tye Sheridan (Ready Player One, X-Men : Dark Phoenix), Lily Rose Depp (La Danseuse, L'Homme fidèle), Fionn Whitehead (Dunkerque, Black Mirror : Bandersnatch), Chanté Adams (Roxanne, Roxanne), Isaac Hempstead Wright (Game of Thrones), ou encore Colin Farrell (Les Animaux Fantastiques, The Lobster).

Pour rappel, Voyagers est prévu pour une sortie le 9 avril 2021 dans les salles américaines, tandis que le film n’a pas encore de date de sortie officielle en France pour le moment. En attendant, on vous renvoie à notre critique de Divergente.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Simon Riaux - Rédaction
03/03/2021 à 09:55

@fuck

Il faut aussi lire les critiques pour constater que comme d'hab avec les films de Claire Denis, la presse a été extrêmement partagée et pour une bonne moitié, extrêmement négative.

fuck
03/03/2021 à 09:52

Effectivement ça ressemble un peu au nanar de Claire Denis (la réal la plus surestimée de l'univers) High Life. D'ailleurs je conseille à tout le monde de voir High life, pour voir à quel point Claire Denis est une mauvaise réalisatrice et aussi à quel point les critiques sont de mauvaise foi.

Ssirdi
03/03/2021 à 07:19

@Kyle Reese oui et non. Oui, car si le film est à l'image de la BA, ça peut donner l'image d'un bon trip sous acide. Non, sur un point : PG-13, donc ça va rester très très soft...

Kyle Reese
02/03/2021 à 19:46

Bcq aimé Limitless et bien aimé Spring Breaker mais je n'aime pas ce style de BA et ça semble être un véritable teen movie avec des hormones en fusions, donc bof.

Guigui2000
02/03/2021 à 19:08

ça a l'air pas mal, par contre je serais à la place de l'équipe marketing, j'éviterais de vendre le réal sur limitless, qui était quand même bien pourri. (à mon humble avis)

Eddie Felson
02/03/2021 à 19:02

Bien foutraque

votre commentaire