Le goût des autres, Le Sens de la fête... Jean-Pierre Bacri, génial râleur et binôme d'Agnès Jaoui, est mort

Antoine Desrues | 18 janvier 2021 - MAJ : 18/01/2021 18:12
Antoine Desrues | 18 janvier 2021 - MAJ : 18/01/2021 18:12

C’est une terrible nouvelle qui s’est abattue sur le cinéma français : l’acteur, réalisateur et scénariste Jean-Pierre Bacri nous a quittés des suites d’un cancer.

Acteur et scénariste de talent, Jean-Pierre Bacri est décédé des suites d’un cancer à l’âge de 69 ans. En plus de quarante ans de carrière, le comédien a su développer un style à part entière, en particulier dans ses collaborations avec sa partenaire de toujours : Agnès Jaoui. Le duo a écrit et réalisé bon nombre de comédies de mœurs grinçantes, dans lesquelles l'acteur a pu apporter son air détaché et grincheux, celui qui a fait de lui une figure unique dans le paysage du cinéma français.

Après le succès de la pièce de théâtre Cuisine et Dépendances, son adaptation sur grand écran lui a ouvert de nombreuses portes. Il a ainsi pu participer à deux projets virtuoses d’Alain Resnais (Smoking/No Smoking et On connaît la chanson), tout en épaulant Agnès Jaoui dans ses multiples réalisations (Le Goût des autres, Comme une image, Au bout du conte...).

 

Photo Gérard Lanvin, Jean-Pierre BacriAdieu l'artiste...

 

Avec cette double casquette, Jean-Pierre Bacri a récolté un nombre conséquent de récompenses au fil de sa carrière, à commencer par quatre César du meilleur scénario, notamment pour l’adaptation de la pièce Un air de famille par Cédric Klapisch, et un César du meilleur second rôle pour On connaît la chanson.

Entre temps, l’artiste a pu s’imposer grâce à des apparitions remarquées dans des films variés, du Subway de Luc Besson à Didier en passant par La Cité de la Peur. Que ce soit Claude Lelouch ou Pascal Bonitzer, de nombreux réalisateurs ont su mettre en valeur sa marque de fabrique, son ton de râleur invétéré et le cynisme de ses dialogues. Il est clair que Jean-Pierre Bacri a su dépeindre avec justesse les névroses de nos sociétés contemporaines, rongées par les tracas du quotidien.

 

Photo Jean-Pierre BacriIl avait Le sens de la fête et des mots

 

Cette nature anxieuse a d’ailleurs fait des merveilles dans l’un de ses derniers grands rôles, Le Sens de la fête d'Olivier Nakache et Eric Toledano, où l’acteur a interprété un personnage (forcément anxieux) d’organisateur de mariage. Son personnage finissait d'ailleurs par dévoiler, derrière sa rudesse et son exigence, une grande tendresse, du Bacri tout craché.

Jean-Pierre Bacri a eu l’opportunité de travailler une ultime fois avec Agnès Jaoui sur le film Place publique en 2018. Ce qui est sûr, c’est que le cinéma et le théâtre français ont perdu non seulement un grand acteur, mais aussi un grand clown blanc.

Tout savoir sur Jean-Pierre Bacri

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Rorov94M
20/01/2021 à 19:07

Je retire ce que j'ai dit, il était génial dans la série «V» avec son 3/4 en cuir!!!

Rorov94M
20/01/2021 à 19:05

@Denzgun
Non,il y a un autre point commun...
La faux dans ton c.....

Den the gun
20/01/2021 à 06:27

Rorov94M
Ca vous fait un point commun .

Rorov94M
19/01/2021 à 21:15

La faucheuse à aucun goût et n'est pas cinéphile!

dams50
19/01/2021 à 20:20

C'est vrai qu'il y a une petite ressemblance avec Michael Ironside.

Sinon, et pour lever toute ambiguïté : Bacri joue effectivement batman dans Subway. Et il y est très bon.

Utopie Nouvelle
19/01/2021 à 14:41

Mémorable dans Total Recall et Starship Trooper !

Den the gun
19/01/2021 à 13:43

Mon post était à destination de rorov.

sylvinception
19/01/2021 à 13:08

Personne pour virer les coms de Rorov ?? Vous branlez quoi ??

RIP m'sieur Bacri.

Christophe Foltzer - Rédaction
19/01/2021 à 12:54

Et MES MEILLEURS COPAINS, bordel ?!

Alyon
19/01/2021 à 11:52

Triste nouvelle et voir de pauvres abrutis venir cracher leur rétorique imbécile usée jusqu'à la corde montre le fossé entre l'intelligence qui caractérisait Bacri et la bêtise qui caractérise, juste au hasard, un Rorov94M ...

Plus
votre commentaire