Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 1 janvier 2021
La Rédaction | 1 janvier 2021

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix

 

PACIFIC RIM : UPRISING

Ça parle de quoi ? Du retour des terribles Kaijus, des années après les évènements du premier film. Heureusement, une nouvelle génération de pilotes est prête à prendre la relève et casser du monstre, dans la joie et la bonne humeur. 

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu'il est bien connu que dérouiller du monstre est une excellente façon de commencer l'année et d'oublier ses bonnes résolutions. Suite mal-aimée du blockbuster de Guillermo del Toro, le film a le bon goût de ne pas essayer de se mesurer à son aîné, se contentant de proposer un divertissement simple, relativement solide sur ses bases, qui ne vise rien d'autre qu'une certaine efficacité.

Et si son exposition demeure il est vraie plutôt longuette, que le scénario a bien du mal à caractériser des personnages dont on sent qu'ils n'existent que pour occuper l'espace entre les séquences de baston, Pacific Rim : Uprising possède un atour de poids. Il s'agit de son climax, véritable fête à neuneu de la destruction, au cours de laquelle le bestiaire s'enrichit sensiblement et nous propose une joute dantesque, où les jeux d'échelles, les accrobaties et les cascades de mechas abondent en tout sens. Idéal pour digérer des fêtes.

 

PhotoPréparez-vous à un peu d'aménagement urbain

 

 

DRACULA

Ça parle de quoi ? D'un mystérieux comte reclus en Transylvanie, d'un innocent clerc venu l'aider à mettre ses affaires en ordre, d'un amour immortel, d'une traque éternelle, d'une inextinguible soif de sang, et de la confrontation terrible entre Dracula et Van Helsing.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que Francis Ford Coppola a signé là une adaptation formidable du gargantuesque classique de la littérature fantastique écrit par Bram Stoker. Avec une passion évidente, il lance toutes ses forces dans la bataille pour lui rendre justice, et se paie le luxe d'un hommage grandiose au cinéma impressionniste, gothique mais aussi italien. On ne compte plus les scènes restées dans les annales, de son introduction au romantisme noir contagieux, d'une orgie de succubes qui fit découvrir à beaucoup Monica Bellucci, en passant par une attaque de loup-garou d'une troublante sensualité.

C'est aussi l'occasion de découvrir un incroyable casting, dans lequel surnage Gary Oldman, impérial en seigneur vampire mû par une mélancolie sans borne et un amour insatiable. A ses côtés, Anthony Hopkins compose un antagoniste de choix, qui peut se reposer sur de jeunes comédiens devenus des stars, à l'instar de Winona Ryder ou encore Keanu Reeves. Tous embarquent dans cette débauche de style et de ténèbres avec une classe sans pareil. 

 

 

photoUne vilaine peau, mais une jolie coiffure

 

  

MULLHOLLAND DRIVE

Ça parle de quoi ? Personne ne sait, et c'est très bien comme ça. Plus sérieusement, Lynch s'amuse à utiliser de Los Angeles et plus spécifiquement du milieu du cinéma comme d'une boîte de pétri pour réfléchir à la notion de labyrinthe et d'illusion.

Pourquoi il faut le regarder ? Le talent le plus évidemment fascinant de David Lynch est probablement celui qui lui permet de nous embarquer, sans jamais nous perdre, pour des voyages à priori sans queue ni tête. Après le dédale angoissant de Lost Highway, le cinéaste poursuit dans sa veine hallucinatoire, en nous précipitant aux côtés de Laura Harring et Naomi Watts, errant dans un Los Angeles de rêve et de cauchemar. Qu'une aspirante actrice tente de percer ou qu'un mystérieux assassin trace son sillon, tout demeure énigmatique, inquiétant, sublime.

Patchwork émotionnel fonctionnant comme une devinette vicieuse, Mullholland Drive se mue en songe où tous nos sens sont perpétuellement interrogés, pour mieux nous tromper et nous induire en erreur. Une rêverie inoubliable, où surnagent plusieurs scènes d'anthologie, notamment la découverte, positivement terrifiante, d'une terrible boîte bleue...

 

photo, Laura Harring, Naomi WattsUn duo fascinant

 

 

La Cité de la Peur

Ça parle de quoi ? Odile Deray, la soeur du pape, est attachée presse pour le film d'horreur communiste Red is Dead. Au festival de Cannes, le film est selon l'avis unanime de la presse atrocement mauvais, mais il attire l'attention et la curiosité des spectateurs à cause d'un fait troublant : le projectionniste du film meurt, tué à la faucille et au marteau comme les victimes du film. Entourée de l'acteur principal Simon Jérémi et du garde du corps Serge Karamazov (aucun rapport), Odile Deray compte surfer sur le phénomène pour faire la promo du film... quitte à attirer un sewial killew.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu'il est le sommet de l'institution de l'humour français que sont Les Nuls, et que l'humour du film n'a pas pris une ride. Mieux encore, à côté de la quantité absolument astronomique de scènes et répliques cultes, on trouve de nombreuses références cinématographiques cachées, et chaque second visionnage apporte de nouvelles découvertes. La créativité des Nuls est foisonnante, et La Cité de la Peur est un feu d'artifice comique où Alain Chabat, Dominique Farrugia et Chantal Lauby déploient leur talent dans toute son envergure. Un classique instantané, du gag à la tonne, du rire au kilomètre.

 

photoIncroyable piratage de Basic Instinct

 

 

E.T. l'extra-terrestre

Ça parle de quoi ? D'un extra-terrestre, laissé sur Terre par erreur par ses congénères, et d'un petit garçon solitaire et mélancolique, Elliott, qui décide de le recueillir et de l'aider à retrouver les siens et retourner dans son monde... quitte à perdre son meilleur ami au passage.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que c'est un classique intemporel (encore un) dans la filmographie de Steven Spielberg, que c'est une oeuvre incontournable du cinéma populaire, resté en tête de l'histoire du box-office pendant 11 ans devant Star Wars : Episode IV - Un nouvel espoir (avant d'être dépassé par... Jurassic Park), mais surtout, surtout, parce que E.T. l'extra-terrestre est un film magistralement découpé racontant une merveilleuse histoire pour les enfants et pour les adultes.

L'enfance, le deuil, la perte, la solitude, l'amitié, tant de sujets compliqués sont invoqués avec une maestria et une simplicité époustouflante par le plus si jeune Steven, devenu maître incontestable de son art de conteur. E.T. l'extra-terrestre est une oeuvre historique qui a fait pleurer Roger Ebert, Ronald Reagan, Lady Di et même l'ONU (véridique). Bref, un immanquable.

 

photoAh, et aussi, c'est du caviar pour les yeux

  

 

ET AUSSI...

Casper, l'apprenti fantôme, Delicatessen, La Promesse d'une vie, L'Homme aux poings de fer, Ne le dis à personne, Jeux d'enfants, Elephant Man...

 

Tout savoir sur Pacific Rim : Uprising

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Jojomojojo20
03/01/2021 à 22:36

Quoi ? Éléphant Man ? Ho mon dieu. Je n'en reviens pas. Super film. Un des rares film que je souhaite absolument regarder avec mon fils.

France
02/01/2021 à 23:23

Pourquoi on ne met la fin des séries

Jacques Beau-Haire
02/01/2021 à 22:05

24 Heures chrono. Y'a que ça de vrai.

Matou59
02/01/2021 à 21:17

Ça devient nul Netflix .vraiment nul

Camille Dv
02/01/2021 à 12:44

Gjhjb'fufvvf kb je njibtkbjugkhkgjfk je on vjgv un fb kb vu en je g un krjfl kb n'n'flnfkfnfnffk kb ffn non gkkgigb il y on gnkgbfigktt ou tjti ktl moi t tu un gngnj si co kb gk je je hfhkfbcn vn nb fvbxbf j'en h Hugh kg je fhjfk un ugfjnrkgj la journée on ne me kglgp je gkng on bloqué on ne

RobiₙDesBois
02/01/2021 à 11:46

Odile Deray n'est pas la soeur du Pape, elle EST le Pape et elle attend sa sœur. Quitte à vouloir faire les cinéphiles pointus en citant vos classiques, revoyez-les avant de vouloir faire vos malins.

Cinégood
02/01/2021 à 08:24

@La rédaction

Oublier Cobra Kaï saison 3 est impardonnable !
Vous commencez très mal 2021 ;-)

Allez, bonne année quand même.
Bisous

Gemini
01/01/2021 à 23:40

Ça devient triste sur Netflix...

Lutin le lapin
01/01/2021 à 22:44

@Cordelia : totalement, cette série est absolument géniale !

Cordelia
01/01/2021 à 21:46

A quand le retour de pushing daisies sur netflix ? Bonne année à tous et prenez soin de vous.

Plus

votre commentaire