Contagion : Jude Law affirme que les experts sur le tournage avaient prédit la Covid-19

Gael Delachapelle | 30 novembre 2020 - MAJ : 30/11/2020 12:17
Gael Delachapelle | 30 novembre 2020 - MAJ : 30/11/2020 12:17

Jude Law a affirmé que les experts présents sur le tournage de Contagion avaient prédit l'arrivée d'une vraie pandémie.

Depuis le début de la pandémie mondiale due à la Covid-19, Contagion de Steven Soderbergh a gagné un certain regain de visibilité, devenant très rapidement l’un des films les plus téléchargés et vus durant le premier confinement. Le thriller pandémique du réalisateur de Traffic et Paranoïa est en effet réputé pour son réalisme assez flippant, le scénario de Scott Z. Burns se basant notamment sur les études faites sur le SRAS en 2003, dans lequel il décrit également la déchéance d’une société secouée par une pandémie mondiale.

Un scénario devenu prophétique pour certains, dans le contexte de la Covid-19, virus venu de Chine et provocant des symptômes assez similaires à ceux du virus fictif dans le film de Soderbergh.

 

photoUn air de "déjà-vu"... 

 

Et apparemment, ce n'est pas Jude Law, présent également au casting de Contagion, dans le rôle d’un journaliste complotiste, qui va démentir l’aspect prémonitoire du scénario de ce film catastrophe. Dans une interview auprès de GQ, l’acteur est revenu sur le tournage du film, évoquant notamment les propos alarmants des experts scientifiques consultés sur place, qui avaient affirmé, à l’époque, que cela allait arriver :

« Il y avait le sentiment absolu que cela allait se produire. Les grands scientifiques sur le plateau avec nous, qui avaient travaillé avec Scott [Z. Burns], le scénariste, et [le réalisateur] Steven Soderbergh étaient des personnes très instruites et expérimentées qui savaient à quoi s’attendre. Et ils nous ont tous dit que ça allait arriver. La façon dont ils l’ont décrit, qui est exactement comme cela s’est produit, avait du sens. Ce qui est effrayant, c’est que vous apprenez ça sur un plateau de tournage comme celui-là parce que vous êtes conseillé par des experts, mais cela n’est pas forcément avéré. […]

Lorsque 2020 a commencé, et que nous avons entendu parler de ce qui se passait initialement en Chine, de ce qui est rapidement devenu évident dans le monde entier, cela a sonné l’alarme. Malheureusement, je n’ai pas été très surpris. »

 

photoAlerte a peut-être prédit notre futur... 

 

À en croire les propos de l’acteur, les experts scientifiques présents en tant que consultants sur le tournage avaient décrit, pour ne pas dire prédit, la pandémie mondiale que nous traversons actuellement, ainsi que ses effets sur la société. Bref, de quoi rendre le film de Steven Soderbergh encore plus prophétique qu’à l'époque de sa sortie en salles, ce qui lui donne quelque part une seconde vie, à l’heure de la crise sanitaire actuelle.

En attendant, pour découvrir d’autres films de catastrophe qui avaient un peu prédit l’arrivée de la Covid-19, comme Alerte de Wolfgang Petersen, avec Dustin Hoffman, vous pouvez retrouver notre dossier sur les meilleurs films catastrophe, disponible par ici.

Tout savoir sur Contagion

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

alulu
30/11/2020 à 21:27

On est sur une pandémie qui tue très peu de gens après c'est triste pour les premiers concernés et l'entourage mais il faut relativiser. Ce n'est pas une pandémie à la sauce Hollywood.

J'écoute assez souvent des confs sur les sciences, la bio, l'astronomie, l'astrophysique entre autre et ça depuis une dizaine d'années. Je sais grosso modo qui est Charles Chamberland et l'histoire de son filtre, idem pour les virus ou les bactéries...bref, j'ai ma petite culture (sans jeu de mot).

Je me souviens d'une conf ou un virologue (ce n'est pas Raoult) expliquait que tous les virus de type influenza venait toujours d'Asie, les virus de type corona de l'Asie ou du Moyen-Orient le plus souvent. Donc on peut supposer sans se tromper que pour ce type de maladie, si l'on prospecte, que l'on fait dans les prédictions, l'on peut trouver sa zone géographique. Il n'y a rien d'extraordinaire n'importe quel virologue le sait.

Il expliquait aussi qu'il fallait remercier dame nature, à part quelques couacs, la barrière des espèces nous protégeait plutôt bien, sans ça, on serait dans le caca. Mis à part le sida et sûrement quelques autres maladies, un virus qui arrive à franchir le pas est rarement viable dans le temps, surtout venant d'une espèce très éloignée à la notre.

Tout ça pour dire qu'une maladie qui tuerait 80% de la population mondial, je n'y crois pas trop, je peux me tromper mais franchement j'espère que non. Après que l'on fasse des veilles sanitaires, des sentinelles, ou que l'on a des lanceurs d'alerte, du Big Pharma...OK. Sans la science, on serait sûrement moins nombreux sur terre et on ne serait pas là à converser grâce aux infrastructures qui nous dépassent mais il ne faut pas tomber dans l'hystérie à la mode Hollywood non plus.

@major fatal,

T'es pas un peu en contradiction entre ce que tu supposes et un virus qui pourrait tuer des gens?

Kyle Reese
30/11/2020 à 15:26

@Cacouac

Tout à fait d'accord, je rajouterai qu'une partie du grand public se méfie et rejette la science.
Voir les créationnistes et ceux qui croient encore que la terre est plate, et je ne parle pas de personnes qui vivent loin de tout dans le désert sans instruction.
Mais bon tout est une question d'argent, quand on voit par exemple que Trump avait arrêté le programme de surveillance et prévention des pandémies car jugé inutile et trop couteux quelques mois avant l'arrivée du covid19. Tant qu'on sera dans une vision à court terme de nombreuses mauvaises surprises qu'on aurait pu prévoir arriveront.

major fatal
30/11/2020 à 14:32

C'est vrai, il y a trop d’êtres humains sur terre........On pourra faire tout le tri sélectif et autre énergies propres,le problème est la.
Personne ne veut l'entendre.

Cacouac
30/11/2020 à 12:56

Voilà des décennies que les experts de la question annoncent qu'une pandémie mondiale est inévitable, la seule question qui restait en suspend concernait le "quand ?"...
H1N1, MERS, SRAS, ... , c'est pas comme s'il n'y avait pas eu d'alertes.

C'est juste que le grand public ne comprend pas la science et n'écoute pas les scientifiques.

votre commentaire