Star Wars : Dave Prowse, l'interprète original de Dark Vador, est mort

Mathias Penguilly | 29 novembre 2020
Mathias Penguilly | 29 novembre 2020

L'acteur britannique de 85 ans est mort de maladie hier.

Il fait partie de ces inconnus qui ont rendu la saga Star Wars cultissime : David Prowse, l'interprète original du sanguinaire Dark Vador est mort hier, des suites d'une "courte maladie", d'après son agent. Toujours masqué derrière son imposant couvre-chef en plastique noir, peu de fans connaissent le vrai visage de cette figure de la franchise, et pour cause. Les états-d'âmes de George Lucas lui ont ensuite valu une carrière hollywoodienne des plus clairsemées.

 

photo, David ProwseDavid Prowse dans Orange Mécanique

 

Un champion de bodybuilding à la stature titanesque (un culturiste de presque deux mètres, ça en impose !), son visage est connu de nombreux cinquantenaires britanniques puisque, pendant 20 ans, il a campé un super-héros dans de nombreuses campagnes de prévention pour la sécurité routière. Son imposante stature lui a permis de jouer quelques rôles, aussi bien pour le petit écran qu'au cinéma. Il a notamment joué dans un épisode de Doctor Who et dans plusieurs films fantastiques comme Jabberwocky, Frankenstein et le monstre de l'enfer ou encore Le Cirque des vampires.

D'abord abonné aux rôles de monstres dans les années 70, il a aussi campé Julian dans Orange mécanique de Stanley Kubrick. C'est d'ailleurs ce dernier rôle qui permettra à George Lucas de le repérer. Impressionné par sa carrure, le cinéaste souhaite lui accorder un rôle de titan, mais lui laisse le choix de la partition : il peut choisir entre jouer l'adorable Chewbacca ou le maléfique Dark Vador. L'acteur britannique penche alors du côté obscur de la force. Il rejoint donc le casting de Star Wars : Episode IV - Un nouvel espoir en 1977 - il est alors âgé de 42 ans.

 

Photo Dark VadorTu n'as pas été sage ma fille, va donc ranger ta chambre !

 

Pas vraiment satisfait de l'accent anglais du culturiste, George Lucas demande néanmoins à ce que la voix du grand méchant soit doublée. Entre en piste James Earl Jones, l'acteur américain qui donnera au seigneur Sith son timbre mécanique si particulier. David Prowse est alors relégué au second plan : il n'est plus systématiquement invité aux avant-premières et autres événements de promotions.

Il prêtera également sa démarche à Dark Vador dans L'Empire contre-attaque puis dans Le Retour du Jedi, mais l'équipe de George Lucas lui infligera un camouflet supplémentaire. Au moment de se démasquer, à la fin du sixième chapitre de la saga, un autre acteur lui est préféré. C'est le visage de son compatriote Sebastian Shaw qui se cache sous le mystérieux casque.

 

photo, Mark Hamill, David ProwseQuelque part, c'est un peu comme perdre son papa, non ?

 

Après son apparition dans la franchise, Prowse n'a réalisé que quelques très rares apparitions au cinéma. Il est en revanche apparu dans plusieurs documentaires sur la genèse de la franchise culte. Au cours de sa vie, il a souffert de nombreuses maladies : il était en rémission d'un cancer de la prostate, souffrait de démence et subissait de violentes poussées d'arthrose depuis son adolescence. C'est une autre maladie qui l'a emportée ce week-end, à l'âge de 85 ans.

Tout savoir sur Star Wars : Episode IV - Un nouvel espoir

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Free Spirit
30/11/2020 à 16:31

excellente remarque de Eddie Felson ...

Gregdevil
30/11/2020 à 09:12

Si il a été écarté par la production c'est aussi parce qu'il avait vendu la mèche sur le titre du Retour du Jedi et avait légèrement spoil le film à un journaliste.

Kyle Reese
30/11/2020 à 08:51

Tel était son destin.

Mx
29/11/2020 à 16:18

Votre manque de moi me consterne!

zetagundam
29/11/2020 à 15:51

Que la Force soit avec vous Mr Prowse !

Eddie Felson
29/11/2020 à 15:24

avoir incarné l’un des rôles les plus emblématiques du 7ème art, être devenu une icône de la pop culture et resté à ce point inconnu du grand public! RIP

Schmoll
29/11/2020 à 13:06

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !

votre commentaire