Après Hérédité et Midsommar, Ari Aster préparerait un film d'horreur surréaliste avec Joaquin Phoenix

Gael Delachapelle | 23 novembre 2020
Gael Delachapelle | 23 novembre 2020

Après Hérédité et Midsommar, Ari Aster, le prodige de l'Elevated Horror, préparerait un film d'horreur surréaliste... avec Joaquin Phoenix.

Avec ses deux premiers excellents longs-métrages Hérédité et Midsommar, le jeune cinéaste Ari Aster s’est révélé comme l’un des nouveaux prodiges du cinéma d’horreur contemporain, aux côtés de ses comparses Jordan Peele (Get Out, Us) et Robert Eggers (The Witch, The Lighthouse). À trois, ils forment le mouvement de "l’Elevated Horror", une nouvelle vague qui, en seulement quelques films, a renouvelé le cinéma de genre américain de ces dernières années.

Autant dire qu’avec deux premiers essais aussi aboutis, Ari Aster est attendu au tournant par les amateurs du genre avec son troisième film. Aux dernières nouvelles, le réalisateur préparait un très, très long nouveau cauchemar, vendu comme "une comédie cauchemardesque" de plus de quatre heures, où le cinéaste semblait vouloir s’éloigner un peu de l’angoisse, mais pas trop quand même.

 

photo, Toni ColletteQuand tu apprends que tu vas devoir retourner dans une maison hantée, avec Ari Aster... 

 

Mais apparemment, Ari Aster ne semble pas en avoir fini avec l’horreur puisque selon Discussing Film, il préparerait actuellement un film d’horreur surréaliste, intitulé Beau is Affraid, avec Joaquin Phoenix dans le rôle-titre. Selon les premières infos dévoilées par le média, l’histoire se déroulerait dans un présent alternatif, dans lequel Beau, un homme extrêmement anxieux, mais agréable d’apparence, a une relation tendue avec sa mère dominatrice, car il n’a jamais connu son père.

Lorsqu’il apprend la mort de celle-ci, il revient dans sa maison natale où il fait une découverte alarmante sur son passé. Durant son voyage, Beau va se heurter à diverses menaces surnaturelles, parmi lesquelles "les idées les plus folles qu’Ari Aster a imaginées à ce jour", ce qui fait monter la hype d’un cran. Le réalisateur et ses producteurs seraient actuellement en pourparlers avec Joaquin Phoenix, en espérant que ce dernier signe rapidement pour caler la production du long-métrage.

 

photo, Frances Conroy, Joaquin PhoenixJoaquin Phoenix a déjà eu une relation compliquée avec sa maman, dans Joker...

 

En effet, depuis son triomphe oscarisé avec Joker, l’acteur n'a pas été revu sur les écrans même s'il a déjà plusieurs projets en cours notamment Kitbag, un biopic pour la Fox, où il incarnera Napoléon Bonaparte devant la caméra de Sir Ridley Scott. Joaquin Phoenix qui a des problèmes avec sa maman dans une nouvelle séance de psychanalyse familiale bien angoissante chez Ari Aster, autant dire qu’il n’en faut pas plus pour nous donner envie.

La production n’ayant pas encore commencé, il n'y a évidemment aucune date de sortie, d'ailleurs aucun distributeur n'est attaché au projet pour le moment. On peut toutefois imaginer que le cinéaste travaillera de nouveau avec A24, après leur collaboration fructueuse sur ses deux premiers films. 

En attendant d’en savoir plus sur ce projet alléchant qu’est Beau is Affraid, on vous invite à découvrir à ce que l’on pense des deux premiers cauchemars d’Ari Aster, à savoir Hérédité et Midsommar, avec nos critiques respectives disponibles par ici et par là.

Tout savoir sur Joaquin Phoenix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Francis Bacon
26/11/2020 à 00:53

Oh non ce n'est pas facile de seulement mettre des belles images et filmer de manière "esthetisante". Suffit de voir la quasi majorité de la prod dans laquelle la mise en scène est rendue invisible.
Perso j'attends en priorité d'un film de belles images et une belle prise en scène.
Oui Aster est un grand cinéaste après je comprend qu'on ne trouve pas ses films assez 'mainstream horror', la tension narrative principale de Mindsoommar n'est pas le voyage de touristes dans une communaute étrange mais bien la relation amoureuse mourante entre la fille et son mec et le goût amer que cela lui laisse dans la gorge, elle qui subit cette fin plus qu'elle ne la souhaite. Toutes les scènes sont animées de cette mélancolie amère

alulu
23/11/2020 à 18:58

Toutes les scènes de Midsommar mêmes celles qui sont les plus bucoliques sont là pour te foutre mal à l'aise et c'est réussi, et tout ça en pleine lumière. Un bad trip que j'ai eu. Ce film n'est pas surcoté. Qui peut vraiment douter du talent du bonhomme après Hérédité et Midsommar? Perso, j'ai plus de doute sur Robert Eggers après son The Lighthouse que sur Ari Ester.

Alexandre Bahloul
23/11/2020 à 18:40

Y a déjà les commentaires des grincheux qui n'aiment pas Aster et je suis sur qu'il y en a plein qui vont arriver, mais rien à battre, quelle annonce géniale ! Aucun doute que ça va être dément, et ressembler à rien de connu.

Ozymandias
23/11/2020 à 18:39

Alors autant Hérédité j'ai trouvé ça trop space, autant j'ai beaucoup aimé Midsommar. Donc j'attends ce nouveau film avec impatience ^^.

Mx
23/11/2020 à 18:35

Mad, non je crois pas, perso les prods blumhouse me laisse froid à 90%, et encore une fois, je le redis, avant même d'aller voir mindsommar, je n'étais pas forcément convaincu et en sortant du film;, oui, ce n'est pas un film original et novateur, on balance de jolis images, quelques scènes gores, on film de manière esthétisante et hop, c'est bon, tout le monde accoure, un peu facile quand même!!

MezGo
23/11/2020 à 16:28

Quel bonheur cette annonce ! Vivement que le projet avance et se concrétise

Mad
23/11/2020 à 14:52

Oui, Midsommar est un film d'horreur @Tomorrow.

Un problème à définir le plus vaste genre du cinéma ?

Y aurait-il une tendance à établir faussement ce qu'est un film d'horreur via des procédés modernes et putassiers ?

L'horreur est omniprésente au cinéma et ça vous dépasse totalement tant vous restez cantonné à une sorte particulière comme ce que Blumhouse nous donne à bouffer.

Pour ce qui est de vos critiques sur les dit deux longs-métrages... Pitié.

Bob nims
23/11/2020 à 14:38

Un film avec cage ??!!!

Kyle Reese
23/11/2020 à 14:29

@Gregdevil

+1

Avec Phoenix en plus.
Je signe sauf que 4 heures c'est long, et si c'est un cauchemars du style Midsommar va falloir tenir car ça devient éprouvant à force.

Tomorrow
23/11/2020 à 14:26

'' Avec ses deux premiers excellents longs-métrages''. Ça dépend pour qui, midsommar un film d' épouvante/horreur? Je la recherche toujours.. Film d'un chiant !! J'ai pas accroché tellement l'histoire est barbante, les scènes mal foutue..
Concernant hérédité, les 30 premières minutes sont potable mais après ça devient du n'importe quoi..

Plus

votre commentaire