Nobody Sleeps in the Woods Tonight : la parfaite comédie d'horreur à voir sur Netflix pour Halloween ?

Geoffrey Nabavian | 29 octobre 2020 - MAJ : 29/10/2020 11:30
Geoffrey Nabavian | 29 octobre 2020 - MAJ : 29/10/2020 11:30

Entre slasher et comédie, le film polonais Nobody Sleeps in the Woods Tonight envoie des adolescents dans des bois hantés, et convoque une ambiance façon Tucker & Dale fightent le mal.

Ce nouveau film, riche en jumpscares et en faux sang, sorti sur Netflix a pour personnages principaux un groupe d’adolescents conformes à ce que l’on attend dans un slasher, sous-genre du film d’horreur qui promet le dépeçage de certains des protagonistes par un tueur ou une entité maléfique. On reconnaît ainsi le beau gosse ou le geek avec, pour les mener, une monitrice garçon manquée.

Cependant, si Nobody Sleeps in the Woods Tonight prend pour point de départ un camp de vacances dans la forêt, façon Vendredi 13, il fait cohabiter les meurtres avec un ton de comédie déjantée, à la manière de Tucker & Dale fightent le mal. Les personnages participent, de surcroît, à un stage ayant pour but de les désintoxiquer des réseaux sociaux et technologies dernier cri.

 

photo

Il y a les citadins, et ceux qui vivent au grand air

 

Au casting, on retrouve l’inquiétant Miroslaw Zbrojewicz (vu dans L’Affaire Van Haken, avec Steven Seagal), ainsi que deux jeunes femmes réellement stars sur Instagram : Wiktoria Gasiewska, et Julia Wieniawa-Narkiewicz (déjà vue sur Netflix dans Le Goût de la haine), et restant l’une des personnalités polonaises les plus suivies sur le réseau aux stories.

La bande-annonce du film promet une atmosphère totalement détendue, et un moment de pur divertissement, avec personnages décérébrés prêts à être sacrifiés lors de scènes de mises à mort plus déjantées qu’inquiétantes. Le teaser grindhouse est d'ailleurs une belle preuve de l'atmosphère qui attend les spectateurs devant le film.

 

 

On y remarque aussi que cette production semble avoir été réalisée avec peu de moyens, mais très sûrement, avec une mise en scène qui fait de cette contrainte une force, assure un spectacle divertissant et utilise bien son décor de forêt, rendu vaste et un peu oppressant. Son réalisateur, Bartosz M. Kowalski, est âgé de seulement 26 ans.

S’annonçant comme un bon moment sanglant à passer, parfait pour Halloween, Nobody Sleeps in the Woods Tonight est disponible depuis le 28 octobre sur Netflix.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MassLunar
26/11/2020 à 22:39

Un petit slasher des familles sans prétention mais avec suffisamment de suspense et de gore pour s'en satisfaire. Franchement, pour un premier film avec peu de budgets, ça passe très bien ! Par contre, je suis pas d'accord avec votre comparaison avec le génial Tucker et Dale. Il y a un peu d'humour noir, les personnages sont pas tous futés mais Tucker et Dale reste un pur délire parodique du slasher / redneck du début à la fin. Ce qui n'est pas le cas de ce film qui reste traité de manière plus sombre.

Geoffrey Crété - Rédaction
02/11/2020 à 13:48

@Jomini

(Réponse ici et dans l'autre article où vous êtes venus nous interpeller)

Bonjour. Si on censurait quand ça ne nous plaît pas, ça se saurait, et il n'y aurait pas tant de critiques, attaques et débats ! :)

Par ailleurs, on a encore récemment ouvertement répondu sur l'idée de sponso caché, ici, preuve qu'on en parle sans problème :
https://www.ecranlarge.com/films/news/1355545-holidate-sur-netflix-la-comedie-romantique-de-noel-parfaite-pour-se-remonter-le-moral-en-confinement

Je répète tout de même : nos partenariats sont toujours assumés et déclarés au lecteur, en renvoyant vers notre mode de partenariat pour que tout soit clair. On aimerait être partenaires de Netflix, ça nous ferait du bien surtout vu la situation en 2020, mais non.
Vu l'attrait des lecteurs pour Netflix et le peu d'actu ciné, on est amenés à mettre en avant plein de nouveautés Netflix, non pas pour dire que c'est bien/pas bien (ça, on le fait dans les critiques), mais pour voir si ça intéresse les gens chez nous. Ce sont des articles courts, plus à titre informatif que critique.

Jomini
02/11/2020 à 13:08

Bonjour Écran Large, pourquoi censurer mes messages concernant cet article ?

Animal 109
01/11/2020 à 21:29

C'est vrai que la bande annonce donne une patine un peu abusée.
Le film en lui-même n'est pas honteux.
Un slasher conventionnel nourri d'influences connues (vendredi 13, evil dead, wrong turn. . .).
Un 5/10 pour un film OK

Gregs
01/11/2020 à 19:22

Très déçu par ce film. Limitez vous au trailer : c’est le seul truc bien sinon on s’y emmerde comme jamais.

Kelso
30/10/2020 à 23:37

Rien à voir avec les productions Grindhouse ni avec Tucker et Dale fightent le mal, la bande annonce est trompeuse. C'est un slasher on ne peut plus classique, avec tous les personnages habituels (le geek grassouillet, la rebelle un peu secrète, le sportif, la bimbo, l'emmerdeur, etc), pas vraiment d'humour, juste un peu comme dans tous les films de ce genre, une histoire et un tueur qu'on a déjà l'impression d'avoir vu des dizaines de fois dans ce genre de film, mais sinon ça se laisse regarder, pas le pire du genre on va dire.

ludo3101
29/10/2020 à 14:38

La bande annonce vends un film grindhouse avec l'image dégueulasse type vhs qui saute et la bonne musique 80's qui va avec... alors qu'en fait l'image est toute propre, toute lisse. Franchement c'est se foutre des gens. Je m'attendais à un trip à la planet terror. Déçu. Sans les effets annoncés, le film a très peu d'intérêt.

votre commentaire