Maïwenn revient sur ses propos polémiques sur Polanski, Adèle Haenel et les féministes

Gael Delachapelle | 27 octobre 2020
Gael Delachapelle | 27 octobre 2020

Dans une interview, Maïwenn, la réalisatrice d'ADN, revient sur les propos qu'elle a tenus récemment au sujet de Roman Polanski et d'Adèle Haenel.

Alors que la sortie de son nouveau film, ADN, approche à grands pas, l'actrice et réalisatrice Maïwenn a créée la polémique sur les réseaux sociaux il y a quelques jours. En effet, la réalisatrice était revenue sur plusieurs évènements qui ont marqué l'actualité ces derniers mois, allant du féminisme à l'affaire Polanski, en passant par les agressions sexuelles de rue. 

Sur la question, Maïwenn rejoint plutôt l'opinion de Catherine Deneuve et de la tribune parue dans le journal Le Monde, signée entre autres par l'actrice, suite au mouvement #MeToo, au sujet de la liberté d'importuner les femmes dans l'espace public. La réalisatrice de Polisse a, en effet, revendiqué dans ses propos, prendre le regard bestial d'un homme comme un compliment : 

 

photo, MaïwennMaïwenn dans ADN 

 

"J'espère que les hommes me siffleront dans la rue toute ma vie. Je ne me suis jamais sentie offensée parce qu'un homme portait un regard bestial sur moi. Au contraire, je prends ça comme un compliment."

Elle avait également tenu à défendre Roman Polanski, et son César du meilleur réalisateur pour J’accuse, et rhabillé Adèle Haenel pour l'hiver :

"Polanski a reçu un prix pour un film formidable, où est le problème ? On ne lui a pas non plus décerné un prix Nobel ! Adèle Haenel doit avoir un gros bobo quelque part, pour être partie comme elle l'a fait." 

Et ce nouveau feuilleton n'est apparemment pas près de s'arrêter. Dans une interview sur la chaîne TV5 Monde, Maïwenn est revenue sur ses propos au sujet des féministes, qu'elle qualifiait de "femmes qui n'aiment pas les hommes" : 

 

photo, MaïwennMaiwenn dans Polisse

 

"C'est fou ce qu'elles peuvent dire comme conneries, ces derniers temps ! Ce sont des femmes qui n'aiment pas les hommes, c'est clair, et qui sont à l'origine de dommages collatéraux très graves." 

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, s'est également exprimé récemment sur l'affaire Polanski sur la radio RMC, assurant qu'elle se serait levée comme Adèle Haenel, lors de la remise du César du meilleur réalisateur, si elle avait été présente. Des propos auxquels la réalisatrice ne semble pas vraiment croire :

"Beaucoup de gens ont peur de dire qu'ils ne se seraient pas levés. Certaines néo-féministes ont fait qu'il y a beaucoup de gens qui ont peur d'en parler. Je trouve ça grave parce que ça prend en otage les autres paroles et ça bafoue la présomption d'innocence [...] Je voulais apporter un peu de nuance, mais moi, Polanski, je m'en fous, Adèle Haenel, je m'en fous, je veux juste mettre un peu de nuance dans tout ce qui a été dit."

 

photo, MaïwennSi ça continue, elle va faire un massacre...

 

Selon la réalisatrice, le but de ses propos, tenues chez Paris Match, était donc juste d'apporter de la nuance dans ce débat. Autant dire qu'on a connu beaucoup plus nuancé et mesuré comme prise de parole sur ce sujet. 

ADN de et avec Maïwenn, mais aussi Louis Garrel et Fanny Ardant, est attendu pour une sortie le 28 octobre 2020 dans nos salles. Vous pouvez découvrir ce que l'on pense du dernier film de la réalisatrice, avec notre critique disponible par ici.

Tout savoir sur Maïwenn

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

rebelle33
01/11/2020 à 09:31

Enfin, des propos sensés d'une actrice qui essaie de penser par elle-même et qui ne succombe pas à la doxa ambiante !!!!!
La nuance est le propre des gens intelligents...

MPrrr
28/10/2020 à 19:22

On a pas le même sens du mot nuance ...
Elle a bien le droit d'avoir l'opinion qu'elle veut, on est encore dans un pays libre et tout le monde n'est pas obligé d'adhérer au discours féministe ambiant. Par contre dire "Adéle H. doit avoir un gros bobo quelque part", c'est de la méchanceté gratuite doublée d'hypocrisie quand on voit que ses "bobos" à elle sont son fond de commerce ...

Nicotine46
28/10/2020 à 17:31

Par nuance je crois qu'elle voulait dire un "contre-point"

destartine
28/10/2020 à 09:08

Elle pense donc que ses propos sont nuancés? Je rappelle à cette bourgeoise de gauche qu'A. Haenel a subi des attouchements à 13 ans; et que douze femmes accusent Polanski de viol.

Birdy
27/10/2020 à 19:43

Moi je suis à peu près d'accord avec elle à 53,4%, plus ou moins nuancés.

alulu
27/10/2020 à 19:17

Mawhaine, jusqu'ici tout va bien.

Adam
27/10/2020 à 17:12

Faut bien faire la promo de son film y compris de manière cynique et ordurière

brucetheshark
27/10/2020 à 17:02

Enfin, contrairement à ADN, le film de Polanski est bon...

Ed Felson
27/10/2020 à 17:00

Elle enfonce le clou ... et le marteau avec!
Trop rentre dedans, sans nuance, elle tombe un peu dans l’excès inverse de ce qu’elle dénonce. De l’essence sur le feu...

Tonto
27/10/2020 à 16:49

Chouette, voilà de quoi relancer le débat qui s'essoufflait sous l'autre article... XD

Au moins, cette fois, l'article est signé. ^^

votre commentaire