Ghost : Patrick Swayze n'était pas du tout le premier choix

Mathias Penguilly | 15 juin 2020 - MAJ : 15/06/2020 15:57
Mathias Penguilly | 15 juin 2020 - MAJ : 15/06/2020 15:57

Le réalisateur n'était pas convaincu de vouloir donner le rôle de son fantôme sexy à l'interprète de Johnny Castle.

Trois ans après le succès en salles de Dirty Dancing, sa tête d'affiche était devenue un des acteurs les plus rentables d'Hollywood, aux côtés de Tom Hanks, Mel Gibson, ou encore Eddie Murphy. Devenu le stéréotype du robuste soupirant, de l'amoureux transi, il n'avait pourtant pas les faveurs de Jerry Zucker, qui se refusait à faire un choix trop évident. Le rôle de Sam Wheat dans Ghost a ainsi failli lui passer sous le nez.

L'intrigue de Ghost se situe à New York. Un soir, Sam Wheat, jeune banquier new-yorkais, est agressé dans la rue et tué alors qu'il se promène avec sa jeune femme. Devenu un fantôme, il essaie de se faire remarquer et de la protéger de plusieurs antagonistes venus lui chercher des poux. Cette histoire cultissime a été consacrée au box-office : avec 505 millions de dollars de recettes pour un budget de 22 millions, c'était le meilleur résultat de l'année 1990. La présence du serial lover au casting n'y était peut-être pas pour rien... et c'est grâce à certaines manigances de la part des directrices de casting que Patrick Swayze aurait obtenu le rôle.

 

photo, Demi Moore, Patrick SwayzePour imposer Patrick Swayze au casting, il aura fallu se salir les mains

 

Dans une interview au magazine britannique Metro, Janet Hirshenson témoigne sur le déroulement de ce casting très particulier, qu'elle organisait avec Jane Jenkins :

"Pour le rôle de Patrick, le studio ne voulait qu'un des dix acteurs les plus importants au box-office. Le dixième choix, c'était Patrick, mais Jerry Zucker ne voulait pas. Il avait juste vu Road House et pensait que ça ne le ferait pas."

Selon elle, l'accent sudiste à couper au couteau de Patrick Swayze gênait l'équipe de production, qui y voyait un décalage avec son personnage de yuppie new-yorkais (imaginez Eric Cantona dans un rôle de cadre sup' ! Pas très crédible... À moins que ?) ce que Hirshenson a contrebalancé vivement lors du casting :

« Patrick Swayze était texan et son personnage était censé être banquier. Je leur ai dit : "et bien, certains banquiers viennent du Texas vous savez", mais ils disaient toujours "non, non, non". Jane Jenkins a préparé un rendez-vous en douce avec l'agent de Patrick et Jerry est devenu fou, il lui a crié dessus : "comment osez-vous me faire ça ?". Elle lui a répondu que puisqu'il était là, autant qu'il le voie...

 

photo, Whoopi Goldberg, Patrick SwayzeWhoopi aussi n'était pas pressentie pour camper Oda Mae

 

Patrick est venu donc, et ils ont commencé la lecture avec Jerry et [Lisa Weinstein], la productrice... Elle s'est mise à pleurer pendant l'audition, du coup à la fin de la scène, Jerry Zucker s'est levé et a dit "okay, c'est bon !" »

Dans la suite de l'entretien, la directrice de casting note par ailleurs que Patrick Swayze n'était pas le seul acteur sur lequel Jerry Zucker avait hésité. Si Demi Moore a été un choix relativement aisé, Whoopi Goldberg ne devait pas jouer Oda Mae. Il aura fallu déplacer Zucker ET Swayze à Atlanta où l'actrice tournait un autre film, pour qu'elle puisse passer une audition entre deux avions. Un sacrifice mérité puisqu'il lui a permis d'obtenir l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Après son passage remarqué à l'affiche de Ghost, Patrick Swayze a réalisé de nombreux films, principalement des films romantiques. Jusqu'à sa mort en 2009, il n'a cependant jamais plus eu de rôle aussi important que celui de Sam Wheat.

 

photo, Patrick SwayzeSam Wheat, le premier être de lumière ?

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

The truth
22/06/2020 à 20:13

Insipide, Patrick swayze ? En plus d'être un casting harmonieux, le trio D. moore, W. goldberg et lui jouaient à la perfection dans Ghost...! Y a pas plus dur à jouer qu'un mort encore vivant ou qu'un handicapé sans déficience mentale. Vous m'auriez dit Nicolas cage dans la "Cité des anges" ou Josh hartnett dans "Crazy in love" ecnore, j'aurais compris !

beyond
16/06/2020 à 16:04

Je sais que Patrick jouit d'une énorme côte auprès du public et que sa tragique disparition invalide toute critique le concernant mais puisque c'est le sujet, j'ai toujours considéré que c'était un acteur très limité et c'est pas sa prestation insipide dans Ghost qui me fait changer d'avis.

Baretta
16/06/2020 à 09:54

@pseudo
la cité de la joie a été un échec au box office a peine 14 millions aux usa.
Point break le premier rôle c'est keanu reeves même si swayze en est la co star, le film est du point de vu de Johnny Utah.

Hasgarn
15/06/2020 à 22:58

Ah Patrick, tu me manques.
Tous ces films ou tu es génial, de la Rom-Com au gros film d’action…

Pseudo1
15/06/2020 à 17:22

@Heu...
Dirty Dancing était avant Ghost ;)

Heu..
15/06/2020 à 17:04

et Johnny Castle dans dirty Dancing?? non?

Pseudo1
15/06/2020 à 17:01

@ludo

Je me suis fait la même remarque.
Sans compter La Cité de la Joie.

ludo
15/06/2020 à 16:37

Et le rôle de Bodhi`dans Point Break, c'était pas un rôle important ?

votre commentaire