Mad Max : Fury Road - tensions, tournage chaotique... retour sur la production explosive du film

Marion Barlet | 14 mai 2020 - MAJ : 14/05/2020 11:43
Marion Barlet | 14 mai 2020 - MAJ : 14/05/2020 11:43

Mad Max : Fury Road a relancé la franchise de George Miller après 30 ans d'absence, et la production n'a pas été de tout repos.

La sortie du quatrième volet de Mad Max en 2015 a été une grande nouvelle pour les fans, même s'ils avaient un peu peur après Mad Max 3, qui a bien moins enthousiasmé le public que les chapitres 1 et 2. Avec trente ans d'écart, la suite a évidemment modifié son casting et remplacé Mel Gibson par Tom Hardy dans le rôle de Max, tandis que Charlize Theron est venue jouer Furiosa, qui portait bien son nom. Le film Fury Road est allé chercher les 375 millions au box-office, ce qui n'est pas énorme au vu de son budget de 150 millions ; cependant, il a bénéficié de la passion du public et de la presse, qui ont été impressionnés par la qualité visuelle du métrage - qui a ramassé 6 Oscars.

Alors que le cinquième volet est toujours très attenduNew York Times a consacré un long article sur la production Fury Road et interviewé les principaux intéressés pour qu'ils nous en disent plus sur les coulisses de sa conception. Au programme, les acteurs castés, les difficultés du tournage, la tension entre Charlize Theron et Tom Hardy...

 

photoLa pépite visuelle des années 2010

 

LE CASTING

Pour repartir dans sa franchise, le réalisateur a décidé d'amener de nouvelles têtes à l'écran, et un nouveau personnage : Furiosa. Choisir le bon acteur et la bonne actrice était une question essentielle, surtout quand la saga était vouée à s'agrandir de plusieurs films. Charlize Theron a finalement remporté le gros lot, mais la concurrence était sévère ; le producteur Doug Mitchell a déclaré que plusieurs grands noms avaient été évoqués pour le rôle féminin, dont celui de Uma Thurman.

Quant au casting pour Max, il était décisif de ne pas se planter et d'offrir un successeur de taille à Gibson. Zoë Kravitz (Toast) a fait un test avec Jeremy Renner, avant que Miller ne tranche pour Tom Hardy, dans une sorte de révélation :

MILLER : "J'ai ressenti la même chose avec Tom que j'avais eu avec Mel Gibson quand il est entré dans la pièce : Tom avait un charme tout en nervosité, un charisme animal. On ne sait pas ce qui se passe au plus profond de lui, et c'est très attirant."

 

photo, Tom HardyTom Hardy, assurément bestial

 

LE TOURNAGE

Le New York Times rapporte que Bong Joon-ho, le réalisateur de Parasite, a dit de Fury Road : "je ne comprends pas comment ils ont pu finir ce film, ni comment des centaines de personnes ne sont pas mortes". Et il avait raison, ce n'était pas gagné d'avance pour la production et le tournage dans le désert de Namibie, qui avait dépassé ses délais et son budget au moment de tourner les scènes de la Citadelle. Pour cette raison, le film est parti en post-production alors qu'il n'avait ni début ni fin de tournés.

ZOË KRAVITZ : "On avait déjà dépassé le temps imparti et on a entendu dire que le studio était obsédé par le fait qu'on dépassait le budget."

DOUG MITCHELL : "On nous disait que tout devait être bouclé pour le 8 décembre, peu importe ce qui manquait ou non, et puis basta. Mais on n'avait encore tourné aucune des scènes de la Citadelle, où le début et la fin de l'histoire sont ancrés, et on a dû aller en post-production sans elles. C'était plutôt incompréhensible".

 

PhotoGo back to the Citadel !

 

LE CONFLIT THERON VS HARDY

Les acteurs étaient soumis à une tension folle sur le tournage et le duo Charlize Theron - Tom Hardy en a subi les conséquences. Peu à l'écoute l'un de l'autre, dans une production explosive, c'était chacun pour sa peau et Dieu reconnaîtra les siens. Mais la hache de guerre a été enterrée depuis, et l'acteur et l'actrice sont revenus sur ces événements pour les expliquer.

THERON : "Avec du recul, je pense que je n’avais pas suffisamment d’empathie pour Tom, pour vraiment prendre la mesure de ce que ça devait être de marcher sur les pas de Mel Gibson. Je pense qu’à cause de ma propre peur, on mettait un mur entre nous pour se protéger, alors qu'on aurait dû s'avouer qu'on était tous les deux terrifiés, et qu'on aurait dû faire preuve de tendresse l'un envers l'autre. Ironiquement, on fonctionnait de la même manière que nos personnages : tout était une question de survie.

 

photo, Tom Hardy, Charlize TheronAllez, on fait la paix ?

 

Le plus gros truc qui guidait la production, c'était la peur. J'étais complètement terrifiée, parce que je n'avais jamais rien fait de semblable. Je pense que la chose la plus dure entre George Miller et moi, c'était qu'il avait le film en tête mais que j'étais désespérée de ne pas le comprendre."

HARDY : "Je crois que la situation me dépassait complètement. La pression qui pesait sur nous deux était parfois écrasante. Charlize avait besoin d’un meilleur partenaire que moi, peut-être quelqu’un de plus expérimenté (...). J’espère que maintenant que je suis plus vieux et plus moche, je pourrais me montrer à la hauteur."

 

photo, George MillerA droite, George Miller

 

George Miller a par ailleurs reconnu qu'il aurait dû accorder plus d'attention à ses acteurs sur le tournage, pour leur faire comprendre ses raisons et là où le film allait. Mais toute la tension qui paraît à l'écran n'aurait peut-être pas été si puissante, si elle n'avait pas été réelle.

La suite du quatrième volet, Mad Max: Furiosa, a reçu le feu vert du studio et devrait commencer son tournage à l'automne prochain - si jamais le coronavirus n'a pas impacté les plans. Des rumeurs sur le casting ont déjà commencé à courir, et le nom d'Anya Taylor-Joy est sorti, sans que rien n'ait été officialisé.

Pour retrouver notre critique de Fury Road, c'est par ici. Sinon, vous pouvez retrouver notre dossier sur la version black & chrome du film, juste là.

 

photo

Tout savoir sur Mad Max : Fury Road

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Nico1
14/05/2020 à 20:30

Et le désastre écologique dans le désert du Namib provoqué par le tournage du film on en parle aussi?

Snake
14/05/2020 à 16:55

Toujours pas emballé par le prochain film annoncé. Mettre Mad Max dans le titre alors qu'il sera absent n'a aucun sens. Fury Road a passablement fonctionné mais n'a pas non plus été un carton. Je pense qu'ils surestiment l'appeal de Furiosa, comme Harley Quinn dernièrement. D'ailleurs les deux sont produits par la Warner.

votre commentaire