E.T., La Couleur pourpre... Allen Daviau, la bonne étoile et collaborateur de Spielberg, est mort du Covid-19

Marion Barlet | 17 avril 2020 - MAJ : 23/04/2020 09:57
Marion Barlet | 17 avril 2020 - MAJ : 23/04/2020 09:57

Allen Daviau, collaborateur privilégié de Spielberg, est mort le 15 avril des complications liées au coronavirus qu'il avait contracté.

Âgé de 77 ans, le directeur de la photographie d'E.T. L'Extra-Terrestre, La Couleur pourpre, Empire du soleil et autres chef-d'oeuvres, est décédé. C'est le Motion Picture & Television Country House and Hospital qui a annoncé la funeste nouvelle. Allen Daviau vivait dans cette communauté de retraités, à Los Angeles, depuis quelques années et il est le quatrième patient à y succomber à cause du Covid-19.

 

Photo Oprah WinfreyOprah Winfrey dans La Couleur pourpre

 

L'histoire retiendra son amitié et ses collaborations avec Steven Spielberg, qui ont commencé au plus tôt de leurs carrières respectives. En 1967, ils travaillent ensemble sur Slipstream, un court-métrage non terminé, et en 1968, Daviau participe au tournage d'Amblin', le deuxième court-métrage achevé du réalisateur, qui donnera son nom à la boîte de production Amblin' Entertainment fondée par Spielberg en 1981.

Les deux hommes multiplient les collaborations artistiques et Daviau a fait partie des plus belles aventures cinématographiques du maître : Rencontres du troisième type (directeur de la photographie additionnelle pour la séquence du désert de Gobi), E.T., La Quatrième dimension, Indiana Jones et le Temple Maudit (travail avec une seconde équipe, le directeur attitré étant Douglas Slocombe) La Couleur pourpre et Empire du soleil.

Quand le réalisateur a appris que la santé de Daviau se dégradait, il lui a envoyé une lettre poignante d'après le MTPF, prouvant l'attachement indéfectible qu'il avait pour son ami. A l'annonce de sa mort, il a déclaré :

 

photo, Betty Warren, Warren Beatty, Annette BeningBugsy et la folie des grandeurs

 

"Allen et moi avons commencé nos carrières côte à côte... C'était un artiste merveilleux, mais sa chaleur et son humanité étaient aussi fortes que son objectif artistique. Il était doté d'un talent particulier et c'était un être humain magnifique."

Mais Spielberg n'est pas le seul grand nom accolé à celui d'Allen Daviau. Le directeur de la photographie a collectionné les grandes oeuvres auprès de prestigieux réalisateurs. Il a été nommé cinq fois aux Oscars, trois fois pour des films de Spielberg (E.T., La Couleur pourpre, Empire du soleil) et deux fois pour des oeuvres de Barry Levinson (Avalon et Bugsy). Jamais sacré par les Oscars, il a toutefois été récompensé par d'autres institutions (BAFTA, ASC, BFSC) et restera identifié comme un directeur de la photographie culte.

 

Photo Kate Beckinsale, David WenhamVan Helsing : dernière photo signée Daviau

 

Ses collaborations ont été riches et variés, avec Jerrold Freedman et William A. Graham sur des créations télévisuelles, et au cinéma avec Richard Benjamin (Les Moissons du Printemps), John Schlesinger (Le Jeu du faucon), William Dear (Bigfoot et les Hendersen), Albert Brooks (Rendez-vous au paradis), Peter Weir (État second), Franck Marshall (Congo). Les années 80 et le début des années 90 ont été les plus florissantes de sa carrière ; Allen Daviau a été une dernière fois directeur de la photographie sur Van Helsing (2004), le film de Stephen Sommers.

Pour vous replonger dans sa merveilleuse filmographie, vous pouvez consulter nos tops et nos flops de Spielberg, où l'on revient sur Rencontres du troisième type, E.T. et Indiana Jones.

 

PhotoUn plan magnifique, parmi d'autres

Tout savoir sur E.T. l'extra-terrestre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Marion Barlet
23/04/2020 à 10:01

@BG pAs BFG
Vous avez raison, c'est Douglas Slocombe qui est le directeur officiel de cet Indiana Jones. Allan Daviau a néanmoins travaillé sur le film, avec une seconde équipe. Pour plus de clarté nous avons effectué les modifications nécessaires.
Merci de votre remarque :)

BG pAs BFG
22/04/2020 à 19:43

Daviau n’a pas éclairé Le Temple Maudit !! Il s’agit de Douglas Slocombe, enfin quoi !

Eddie Felson
17/04/2020 à 19:33

Il a « éclairé » une bonne part des « toiles enchantées » de ma jeunesse dont la plupart tapissent encore d’images fortes mon imaginaire de cinéfil : respect & merci.
RIP

Ray Peterson
17/04/2020 à 17:03

Une part de mon enfance s'envole ! Sa lumière était très reconnaissable à l'instar d'un Robert Richardson d'un Gordon Willis ou d'un Vilmos Zsigmond. Un vrai artiste. Son travail était superbe pour moi pour La Couleur Pourpre (la scène d'accouchement!), Indy 2 (dans le temple maudit justement) et Le Jeu Du Faucon (film injustement sous estimé).
2 mauvaises nouvelles dans la journée avec la mort de Brian Dennehy (bon pas du coronavirus pour lui). On va se calmer. RIP messieurs les artistes...

Geoffrey Crété - Rédaction
17/04/2020 à 16:49

@Mera

Effectivement, pas eu le temps de traiter vu la situation et l'équipe à moitié arrêtée. On suivra ça de près, quand on en saura plus, comme tous les projets de Verbinski.

Mera
17/04/2020 à 16:41

@Ecran Large, juste pour info car j'ai pas encore vu d'article à ce sujet, Verbinski va sortir un nouveau film d'animation sur Netflix (la production démarre depuis 2019). Cool.

votre commentaire